Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Archives

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog a changé d'adresse depuis 2012. Retrouvez toute l'actu d'Alejandro Valverde sur cette adresse : http://vengavalverde.overblog.com/

9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 19:21

Le principe : Alejandro a presque neufs saisons professionnelles derrière lui. Je vous propose de revivre les 10 meilleurs moments de sa première partie de carrière, choisis par moi-même (de façon subjective, obligatoirement), dans l'ordre décroissant, pour préserver le suspens ...!
Aujourd'hui, le 3e meilleur moment : le Tour d'Espagne 2009

"Pourquoi Valverde gagnera la Vuelta 2009" : nous sommes à 10 jours du départ du dernier Grand Tour de la saison, et la tendance est plutôt à l'optimisme sur le blog quant aux chances du champion espagnol de bien figurer (ce qui n'est pas toujours le cas). Cette fois, j'annonce même carrément la victoire finale ! Pourtant, c'est son dixième Grand Tour, et jusqu'ici la première marche du podium lui a toujours résisté. Cela fait d'ailleurs trois ans, depuis la Vuelta 2006, qu'Alejandro n'est plus monté sur le podium d'un Grand Tour. La faute en particulier à la Grande Boucle, encore trop exigeante pour lui mais qu'il érige en objectif suprême. Or en cette année 2009, pour la première fois depuis son arrivée dans l'élite mondiale qu'on pourrait situer à 2005, Alejandro ne dispute pas le Tour. Suspendu en Italie, il est contraint de faire l'impasse sur ce qui devait être son grand objectif de la saison, l'épreuve passant 60 km là-bas en territoire transalpin. Alors, il se rabat sur la Vuelta. En septembre, son niveau est intact par rapport à fin juin et même renforcé en montagne par rapport aux années précédentes ; sa motivation couplée à une rage de vaincre a décuplé surtout qu'il court son Grand Tour national ; et le niveau de la course est logiquement moindre que celui du Tour (même si la concurrence reste forte : Evans, Basso, Gesink, S.Sanchez et Mosquera visent le général, rien que ça !).

Tous les facteurs étaient donc réunis pour qu'il l'emporte. Et c'est ce qu'il fit. On ne vahttp://cache.daylife.com/imageserve/0gdTgiQf74dn3/610x.jpg pas refaire toute la course, mais si l'on ne devait garder qu'un épisode en mémoire, ce serait celui de La Pandera : quelques minutes d'une sacrée angoisse où le coureur de la Caisse d'Epargne, leader de la course, a semblé connaître un début de défaillance (aurait-il, nous demandons-nous alors, ce fameux jour-sans l'empêchant de gagner des courses de trois semaines ?), avant de se reprendre et de rattraper un à un ses adversaires à la pédale. Le reste du temps, Alejandro, qui avait pris les rênes du général dès la 9e étape, a su contrôler ses adversaires et courir à l'économie pour justement ne pas faiblir aux moments-clés, et cette stratégie lui a ouvert la porte de son premier succès sur un Grand Tour. Un succès amplement mérité au vu de ses différentes places d'honneur acquises jusqu'ici sur la Vuelta - et tant pis s'il n'y a pas ne gagne pas d'étape cette année : l'important, c'était la victoire finale ! Un succès de prestige, aussi, qui vient enrichir le palmarès d'un coureur déjà victorieux sur les plus grandes classiques (Liège, la Flèche...) et sur les courses d'une semaine les plus réputées (le Dauphiné en premier lieu). Un succès presque indispensable, finalement, venant à point nommé pour chasser les quelques doutes sur la capacité réelle du Murcian à remporter un jour un Grand Tour. Plus que la course en elle-même, donc, c'est le succès que je garde en mémoire. Septembre 2009 restera comme un moment clé de la carrière d'Alejandro, au même titre que sa victoire incroyable à Courchevel sur le Tour 2005 et que le mois d'avril 2006 où il avait signé un doublé retentissant sur les ardennaises.

En allant plus loin, paradoxalement c'est peut-être l'impossibilité de courir le Tour cette année-là qui a permis à Valverde de gagner la Vuelta donc son premier Grand Tour. Sans ces 60 km de course en Italie pendant le Tour, il aurait disputé l'épreuve estivale, peut-être terminé sur le podium - avec le recul je pense à titre personnel qu'il aurait été dans le top 5, ce qui aurait été déjà une bonne performance - mais n'aurait ni pu gagner ce Tour, ni probablement ensuite la Vuelta s'il avait choisi de doubler, car pas au top physiquement et surtout mentalement (cette victoire à la Vuelta, il est allé la chercher avec les crocs !). On ne refait pas l'histoire, mais ce raisonnement nous montre tout de même une chose : sacrifier trop de belles opportunités pour le Tour peut être une vraie erreur (d'un point de vue sportif en tout cas) si l'on n'est pas en mesure de le gagner. Cette année encore, en 2011, les Gesink, S.Sanchez ou autre Van den Broeck se sont réservés pour le Tour alors qu'il n'y aura qu'une seule place pour eux sur le podium (la 3e, sauf surprise) et qu'ils auraient pu gagner le Dauphiné, en particulier, ou, puisqu'on en parle, la Vuelta à la place. Dommage pour eux...Valverde, lui, a désormais dans sa besace deux Dauphiné et une Vuelta (même si pour cette dernière il n'avait pas prévu cette année là d'en faire un réel objectif) et peut donc se consacrer au Tour l'esprit libre (comme le fait maintenant judicieusement Basso qui a déjà gagné deux fois le Giro), tout en pouvant jouer de façon complémentaire la gagne sur les classiques printannières ou de fin de saison, des courses qui n'empêchent en rien d'être au top en juillet.

--> Lire aussi le grand article publié au soir de sa victoire sur la Vuelta

http://cache.daylife.com/imageserve/00KC6z7dqO5Yz/610x.jpg

Published by Clément
commenter cet article

commentaires

Anthony 11/08/2011 19:38



C'est clair, c'était une très belle victoire qui j'espère se répétera. Pour ma part, je pense avoir trouvé les 2 derniers moments mais je suis pas sur ;)


En tout cas Venga Valverde



mirallas1043 11/08/2011 11:33



Très bel article Clément ! Le dernier Clm a été umtra-stressant tout de même. Pour ma par, j'ai deviner l'un des deux meilleurs moments mais il m'en manque un ...



Clément 11/08/2011 17:20

En fait Valverde méritait amplement cette Vuelta au vu de ses déboires passés dans cette épreuve qui lui ont coûté la victoire (blessure sur chute en 2004 et surtout la terrible défaite face au duo Vinokourov - Kashechkin en 2006 - sans oublier l'épisode Suances en 2008 avec le K-way enfilé a l'arrière au moment d'une cassure) mais il faut quand même reconnaitre deux choses : d'abord que la tâche aurait été bien moins facile pour Alejandro sans la crevaison d'Evans qui lui fait perdre près de deux minutes (imaginez la sangsue australienne repasser devant le Murcian juste a l'issue du chrono !...la pilule aurait été dure à avaler) et ensuite qu'Alejandro n'a pas été excellent sur le dernier chrono. Ce fut sans incidences mais sur le Tour cela lui aurait peut-être coûté une place au général...

supermamy 10/08/2011 06:57



Merveilleux souvenir en effet...mais souvenir aussi d'une des plus terribes angoisses en tant que fan sur l'étape de la Pandera...Avec cette Vuelta,Alejandro avait enfin comblé un vide sur
son palmarés :une victoire sur un grand tour.


Et bien voilà..j'ai deviné les 2ème et 1ère position du best of maintenant.....



fabrice 09/08/2011 23:26



Personnellement, j'ai bu une coupe de champagne Ruinart ce jour-là !



Benoit 09/08/2011 22:04



C'est simple, j'ai versé une larme à l'arrivée.