Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Archives

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog a changé d'adresse depuis 2012. Retrouvez toute l'actu d'Alejandro Valverde sur cette adresse : http://vengavalverde.overblog.com/

7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 04:51

http://www.letour.fr/2006/LBL/LIVE/galerie/100/galerie_01.jpg
Le principe :
Alejandro a presque neufs saisons professionnelles derrière lui. Je vous propose de revivre les 10 meilleurs moments de sa première partie de carrière, choisis par moi-même (de façon subjective, obligatoirement), dans l'ordre décroissant, pour préserver le suspens ...!
Aujourd'hui, le 4e meilleur moment : le doublé Flèche Wallonne - Liège Bastogne Liège 2006

L'anecdote est intéressante et révélatrice : Mkl, rédacteur du blog alejandrovalverde.over-blog.com de 2005 à 2007 et suiveur averti d'Alejandro depuis ses débuts, écrit sur son blog juste avant la Flèche Wallonne 2006 que "Valverde sera au départ de cette course sans grandes prétentions car le final n'est pas fait pour lui". Une vision partagée par bon nombre des supporters du Murcian et semble-t-il par l'intéressé lui-même (il a déclaré la veille avoir peu de chances de s'imposer)...qui se révéle finalement totalement erronée ! Pourtant, cette opinion reposait sur des faits rationnels : jusqu'ici, Valverde ne s'était pas montré particulièrement à l'aise dans les côtes courtes présentant des pourcentages très élevés, et avait plus brillé pour ses talents de grimpeur que de puncheur. En 2005, il n'avait terminé que 40e de la Flèche Wallonne. Au début du mois d'avril 2006, soit moins de trois semaines avant sa Flèche victorieuse, Alejandro n'avait pu faire mieux que 16e au GP Miguel Indurain, dont le dernier kilomètre avec ses passages à 14% s'apparente au mur de Huy. Et au Tour du Pays Basque, qui précèdait les trois classiques du triplé ardennais, si l'Espagnol avait certes terminé deuxième du classement final, il n'était pas rentré dans le top 10 de l'étape destinée aux puncheurs, dont les 200 derniers mètres étaient à 15%. Cet apparent manque de punch s'était ensuite confirmé lors de l'Amstel, qu'Alejandro avait fini à la 23e place.

Arrive alors le jour de la Flèche. On ouvre l'Equipe, et on apprend qu'Alejandro a en réalité connu une fringale le dimanche à l'Amstel. Sa performance décevante serait-elle alors due, non pas à un manque de punch, mais à ce soucis d'alimentation ? Et si finalement Alejandro avait ses chances sur les deux ardennaises restantes ? Et s'il avait tout simplement prévu son pic de forme pour ces deux courses, ce qui expliquerait alors pourquoi il n'était pas ces dernières semaines au niveau des meilleurs puncheurs ? http://idata.over-blog.com/0/05/82/87/debut-de-saison-2006/valverde-en-puissance-au-sommet-du-mur-de-huy.jpgTout est à reconsidérer, et des souvenirs se rappellent soudain à notre mémoire : ses deux succès à la Klasika Primavera, au début de sa carrière, qui n'auraient pas pu être acquis sans une certaine explosivité ; sa 2e place au GP Miguel Indurain en 2005 (et juste après ses deux victoires d'étapes au Tour du Pays Basque), où cette année-là il était, on s'en souvient maintenant qu'on y repense, arrivé en forme trop tôt ce qui avait expliqué ses perfs mitigées sur les ardennaises ; sa médaille d'argent au Mondial 2003, assez vallonné ; etc. Et la déclaration d'Alejandro avant la Flèche, avouant ses faibles chances de succès ? Du bluff, voilà tout !

Quelques heures plus tard, les évènements nous donnent raison : Valverde s'impose magistralement au sommet du mur de Huy ! Le peloton ayant entamé le juge de paix final groupé, il a "suffit" à l'Espagnol d'attendre qu'Astarloa, ayant démarré un peu tôt, se fatigue, puis de prendre la roue d'Etxebarria qui venait d'accélérer, de le déborder lorsque celui-ci a coincé et enfin de faire la différence dans les 250 derniers mètres. Il devance, avec aisance a-t-on envie de dire, S.Sanchez (2e) et Kroon (3e), tous deux grimaçants.

--> Voir le dernier kilomètre en vidéo

C'est la première victoire de la Balaverde sur une classique, et c'est bien évidemment une grande joie. Mais le Murcian, ambitieux, préfère garder la tête froide et pense déjà à la course de dimanche, Liège Bastogne Liège, où il pourrait réaliser le doublé et devenir du même coup le premier espagnol à remporter la Doyenne...Le souci, outre la récupération, c'est la distance, plus importante que pour la Flèche, et qui l'a affaibli dimanche dernier à l'Amstel ; comment tenir les 262 km de Liège, et pouvoir encore accélérer dans le final, surtout face à un coureur résistant et rapide comme Bettini qui pourrait se montrer redoutable au sprint ? Le Murcian a une idée : manger plus, avant et surtout pendant la course. A l'arrivée, il racontera que cette stratégie, qui l'a conduit à se ravitailler pratiquement tous les dix kilomètres, lui a permis d'entamer le final avec beaucoup d'énergie, ce qui lui avait cruellement manqué lors de sa défaillance à l'Amstel.

Alejandro tient donc bon durant la course, malgré la http://autobus.cyclingnews.com/photos/2006/apr06/lbl06/Valverdeonlaredoute.jpgdistance, et agit finement. La pression ? Inexistante, puisqu'il a déjà gagné la Flèche et a donc dors et déjà réussi sa campagne de classiques ! Alejandro, après avoir pris le départ "dans un état d'esprit très serein", choisi une stratégie passive et ne répond pas aux différentes attaques de certains de ses rivauc, y compris dans le final. En fait, il prend le risque de ne pas gagner, et c'est ce qu'il va le mener à la réussite, car ainsi il économise ses forces en vue d'une arrivée groupée sur laquelle il mise, même si rien n'est assuré jusque dans les derniers hectomètres.
La Caisse d'Epargne peut aussi compter, durant la course, sur un très bon coureur de classiques, un peu moins rapide au sprint que Valverde mais aussi bon puncheur : Rodriguez. Et Valverde en profite : lorsque son coéquipier s'échappe, avec Boogerd, dans le final, et que le duo compte encore 40" d'avance sur le groupe des favoris à 15 km du but, Alejandro ne roule bien entendu pas, et laisse travailler les autres coureurs du groupe dit des favoris, c'est à dire Perdiguero, Sinkewitz,  Cunego, Basso, Di Luca, Kashechkin, Bettini, Horner et F.Schleck. Le travail pour réaliser la jonction, qui se produit finalement à moins 5 km de la ligne, laisse forcément des plumes parmi certains noms cités ci-dessus. Mais plusieurs d'entre eux trouvent encore le courage d'attaquer, et en particulier Bettini, Sinkewitz ou encore Perdiguero. A chaque fois, Alejandro applique sa stratégie d'économie, ce qui est plutôt bien joué car la quinzaine d'hommes arrive finalement à la flamme rouge groupés : il faudra donc se disputer la victoire au sprint !
Alejandro entame la dernière ligne droite en deuxième position, juste derrière Sinkewitz, mais avec Bettini dans sa roue, à l'affut...attention, danger ! Alejandro décide de prendre les choses en main et lance le sprint, sûr de lui. "Je savais qu’il fallait notamment me méfier de Bettini et Perdiguero, mais je me sentais le plus rapide du groupe", déclarera-t-il à l'arrivée. Bettini, jusque là dans le roue de l'Espagnol, tente bien de le déborder sur la droite, mais il bute vite contre le vent et comprend qu'il va devoir se contenter de la deuxième place. Cunego, dont le sprint n'est pas la qualité première, parvient à accrocher la troisième place, devant Sinkewitz ; Valverde s'impose donc bel et bien sur la Doyenne, et réalise de ce fait le doublé !! Un exploit inimagineable une semaine plus tôt, où le désormais leader de l'UCI Pro Tour grimpait péniblement le Cauberg, pas au mieux. Comme quoi, rien n'est impossible, surtout pour El Imbatido...

--> Voir le final en vidéo
--> Acheter le DVD du doublé (commentaires en anglais)

http://autobus.cyclingnews.com/photos/2006/apr06/lbl06/finish2.jpg

Published by Clément
commenter cet article

commentaires

La Bala 11/07/2011 19:34



Pour ma part, j'ai vraiment envie de revoir Valverde sur le Tour avec un rôle majeur. Des attaques et des victoires d'étapes suffiraient à mon bonheur.



Clément 11/07/2011 19:54

Quand je vois le Tour de cette année je ne suis plus si déçu qu'il n'ait pas pu le disputer...que de chutes, que d'outsiders touchés et forcés d'abandonner ou de se trainer en queue de peloton ! Que d'ambitions et de travail envolés en quelques secondes (je pense a Van Den Broeck, Brajkovic, Horner et Vinokourov en particulier qui avaient tout misé sur juillet), Alejandro aurait il pu vraiment passer entre les gouttes ? Pas sûr du tout...

La Bala 08/07/2011 13:05



Je pense que Valverde est au niveau de la troisième marche du podium du podium du Tour. J'ai revu le Galibier 2007, comment c'était bon de vivre ça.


Depuis sa Vuelta victorieuse je le vois beaucoup plus capable de faire quelquechose sur le Tour, même si j'espère qu'il fera le Giro et le gagnera pour faire taire ces *** italiens.



Clément 08/07/2011 14:04



(pour ceux que ça intéressent, vous pouvez revoir l'attaque d'Alejandro au Galibier sur le Tour 2007 ici : www.youtube.com/watch?v=Gx3s5E40wQ0)

Pour le Tour j'avoue que je ne sais pas du tout, faire un podium ça serait super mais ça sera vraiment pas facile, tout simplement parce que derrière Contador et A.Schleck j'ai l'impression que
beaucoup d'outsiders se valent à peu près, Evans, Basso, Van den Broeck et F.Schleck en particulier. Or je ne place pas Valverde au-dessus de ces 5 là.
Vous me direz, Valverde lui a gagné une Vuelta, mais ma "théorie" c'est que gagner un Grand Tour devant un coureur ne garantie en aucun cas qu'on devancera ce coureur ensuite sur le Tour.
Regardez, Evans n'a jamais remporté de Grand Tour, alors qu'il a couru le Giro et la Vuelta où il s'est fait battre par d'autres, mais sur le Tour il évolue toujours à un très bon niveau. Et
c'est un exemple parmi d'autres. Ma conclusion c'est qu'il y a une vraie différence (outre celle de niveau) entre d'une part le Giro et la Vuelta, et d'autre part le Tour. Un coureur peut briller
sur l'un mais pas sur l'autre ; ça peut sembler illogique si l'on se dit que Giro ou Vuelta = Tour en moins difficile, mais ce raisonnement n'est pas juste, en fait.


D'ailleurs je pense qu'un podium sur le Tour, sans être impossible non plus (je n'ai pas dis ça !) est plus dur à réaliser pour Alejandro qu'une victoire sur une grande classique (San Remo,
Liege, Lombardie, et le Mondial) alors que je préfèrerais cette dernière !



Flo 08/07/2011 10:44



c'etait un grand moment pour tout les fans d'alejandro !!! . Clement j ai beaucoup pensé a toi hier avec la victoire de EBH (qui est un des rares coureurs à etre complet comme alejandro ou
sagan ) je sais que c'est un coureur que tu apprecie



Clément 08/07/2011 11:45

Oui c'est une joie pour moi de voir BH enfin briller mais avec tous les pépins qu'il a eu il n'a encore jamais pu montrer son véritable talent, et du coup moi non plus je ne sais pas où il se situe dans la hiérarchie. J'attends de voir, il y a un petit bout de temps de cela il me faisait vibrer mais maintenant ce n'est plus le cas, encore une fois a cause de ses soucis (et puis son équipe, Sky, n'est pas terrible il faut dire). Normalement, au top de sa condition il pourrait gagner a Super Besse mais là je ne crois pas que ça soit le cas. On verra la suite de son Tour, il peut gagner une autre étape.

CiJi 07/07/2011 20:38



Liège 2006 a vraiment été une très belle course(je n'avais pas pu voir la flèche). C'est la que j'ai commencé à être un fervent fan de Vlaverde(peut de coureurs peuvent se venter
d'avoir battu Bettini sur la doyenne^^). Pour son retour je verrais bien Valverde démarrer la saison a fond de train pour être dans une forme max sur les ardenaises(je suis d'accord avec Marc, je
pense que le tour ne devrait pas être LE principal objectif de Valverde, mais plûtot les courses d'une semaines ou il est pour moi le meilleur, les classiques et pourquoi pas la Vuelta). 2012
3ème victoire de Balaverde sur Liège? 



Clément 08/07/2011 11:49

Oui en 2012 ça serait sympa qu'il ne s'économise pas trop pour juillet mais plutôt qu'il refasse parler la poudre en particulier en première partie de saison, ce qu'il fera je pense, mais sera-t-il au niveau pour gagner Liège ? S'il reprend en janvier il aura 3 mois pour se remettre au niveau, c'est juste mais c'est jouable !

marc 07/07/2011 13:33



a que cetait bon ce printemps ou il fait le doublé !!! il le refera en 2013 cette fosi ci doublé amstel/liege !!! en 2012 il sera trop court au classique ardenaise et au tour il marchera fort en
fin de saison au mondiaux des payas bas sur le circuit de l'amstel ou gilbert a dort et deja dit que c'était gagner pff mdr gilbert n'est rien sans les courses d'un jour plus le tour avance plus
il faiblit 5 au mur de bretagne 2 a frehel par contre jai peur q'il gagne aujourdui !!!!


jespere que valverde va pas totu miser sur le tour encore car il ne peut le remporter ni finir sur le podium qu'il aille claquer paris nice, tireno, romandie, toru de suisse, milan san remo,
amstel,liege, san sebastian, lombardie et 3 mondiaux alelr vori 4 meme !!



supermamy 07/07/2011 11:27



Je suis d'accord avec Fabrice..Quel souvenir!!!Un des meilleurs en tout cas pour moi!!et c'est là qu'il s'est vraiment dévoilé aux yeux de tous comme un ,sinon le meilleur puncheur du peloton!


Venga Valverde!!!



fabrice 07/07/2011 11:17



Je respecte absolument ton classement (et un tel classement est forcément subjectif) mais personnellement j'aurais placé ce doublé plus haut. En tout  cas, quel souvenir pour les fans
d'Alejandro !



Clément 07/07/2011 11:24

Oui, chacun a vécu ces moments de différente manière, pour ma part je n'ai pas vu a la tv cette Fleche Wallonne par exemple, ce qui explique peut être cette place. De toute façon, vous aurez compris que ce classement est surtout un prétexte pour revisiter les plus grands épisodes de la carrière d'Alejandro, après l'ordre n'a pas une importance capitale (j'ai hésité a mettre celui ci en 3e) ;)