Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Archives

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog a changé d'adresse depuis 2012. Retrouvez toute l'actu d'Alejandro Valverde sur cette adresse : http://vengavalverde.overblog.com/

26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 17:13

http://i.eurosport.com/2006/09/01/305445-1383786-458-238.jpg
Le principe : Je vous propose de revivre les 10 meilleurs moments de la première partie de carrière de Valverde, choisis par moi-même (de façon subjective, obligatoirement), dans l'ordre décroissant, pour préserver le suspens ...!
Aujourd'hui, le 6e meilleur moment : la 7e étape du Tour d'Espagne 2006

Après une saison 2005 très prometteuse, où la nouvelle perle engagée par Eusebio Unzue se paye le luxe, sur la plushttp://autobus.cyclingnews.com/photos/2006/vuelta06/vuelta067/7_31g.jpg grande épreuve du monde, de devancer le "Boss" Armstrong en haut de la station de Courchevel devant les téléspectateurs du monde entier, l'année 2006 voit Valverde atteindre les sommets. En avril, Alejandro s'est affirmé comme le meilleur puncheur du peloton, en réalisant le doublé Flèche Wallonne - Liège Bastogne Liège. En juillet, candidat sérieux au maillot jaune, il chute et abandonne en tout début d'épreuve, et doit reporter ses (grandes) ambitions sur la Vuelta, qu'il n'a encore jamais remporté malgré de beaux accessits (podium en 2003, top 5 en 2004). Il entame donc le Tour d'Espagne avec la gniac, en favori...
La 5e étape, qui constitue la première arrivée au sommet, consacre Di Luca ; Valverde n'est pas encore au mieux (6e à 22") mais rien d'inquiétant pour autant - il manque simplement encore un peu de compétition et sa forme devrait aller crescendo. Toutefois, l'intéressé se montre assez agacé à l'arrivée de l'étape : «Cela ne s'est pas passé aussi bien que je l'espérais. La montée a été très dure». Il est vrai que Brajkovic et Kashechkin, deux de ses principaux rivaux, ont semblé plus en jambes et ont terminé devant lui. Il va donc s'agir de se rassurer (et si possible de rattraper les secondes perdues) au prochain rendez-vous important, le sur-lendemain à l'occasion de l'arrivée à El Morredero...

L'objectif est clair : remontrer à tous qui est le patron. Mercredi, Valverde a montré quelques faiblesses ; ce vendredi, il doit répliquer et affirmer sa domination sur ses rivaux. Prendre le maillot de oro, pas nécessairement, mais gagner, oui. Ou tout du moins, imposer sa marque, maîtriser cette Vuelta qui ne doit pas lui échapper. Tout va se jouer dans la montée finale (et unique de l'étape), un col de 1ere catégorie dont le sommet pointe à 1750 mètres d'altitude. La Caisse d'Epargne prend les choses en mains dès le pied du col, et rapidement, Menchov et Di Luca craquent. L'échappée matinale, quant à elle, est repris sans soucis dans l'ascension. Peu à peu, le peloton se réduit et devient ce qu'on pourrait appeller un "groupe des favoris". Toutefois, sommet se rapproche sans qu'aucun favori n'ai tenté quoi que ce soit - attendent-ils tous qu'Alejandro les croque au sprint ? Non ! Vinokourov décide de démarrer. http://autobus.cyclingnews.com/photos/2006/vuelta06/vuelta067/7_35g.jpgUne attaque qui fait mouche ; rapidement, le fugitif prend du champs ("Lorsque Vinokourov est sorti dans les derniers kilomètres, je ne me suis pas affolé, racontera ensuite Alejandro. J’ai préféré le garder en vue et rouler à mon rythme, car je savais que je pouvais revenir sur lui dans les derniers mètres"). Derrière, dans le groupe des favoris, Valverde fait le travail, mais personne ne semble vouloir ou pouvoir y aller. La flamme rouge est passée, on arrive aux 800m, 600m, 400m...la ligne se rapproche dangereusement, et la caméra cadre sur le kazakh...Le groupe Valverde aurait abdiqué, indique le commentateur : "maintenant Vinokourov tient la victoire" affirme-t-il. Tiens tiens, ça ne vous rappelle rien ? La Pandera sur la Vuelta 2003, bien sûr ! Et exactement comme là-bas, alors que tout semblait joué d'avance, se produit un extraordinaire retournement de situation...Clameur dans le public ; stupeur des commentateurs ; voilà Valverde au sortir du virage des 200m qui déboule !! "Valverde arrive extrêmement fort, à La Pandera il a gagné comme cela, à La Pandera il a gagné comme cela ! Changement de rythme d'Alejandro qui arrive comme "una Bala" !". Vino pioche, il n'en peut plus, alors que la fusée Valverde est lancée à pleine allure et le dépasse à toute vitesse : quel contraste, quelle différence de vitesse, de style ! "Quelle classe, quelle classe !" s'époumone le commentateur. En 10 secondes, la situation s'est complètement renversée : "impressionnant Alejandro Valverde" conclu le commentateur, encore abasourdi pour la performance de l'Espagnol, alors que celui-ci lève le bras sur la ligne, dominateur, vêtu de son maillot de leader du classement Pro-Tour. Non seulement Alejandro a parfaitement rempli sa mission du jour - le boss, c'est bien lui ! - mais il a même fait plus : il vient de remporter une des plus belles victoires de sa carrière en Grands Tours, après un final magistral du même genre que La Pandera, trois ans plus tôt sur la même épreuve, grâce à une explosivité hors-pair combinée à une lucidité impressionnante dans le final, en quelque sorte sa marque de fabrique qu'il appliquera également en 2008 à Plumelec, sur le Tour de France...entre autre.

Le final en vidéo (attaque de Vinokourov à 50")

Published by Clément
commenter cet article

commentaires

Bertrand 29/03/2011 15:08



Clement, je ne peux pas lire ta reponse, il n'y a rien dans le cadre



Clément 29/03/2011 18:23



Excuses moi, fausse manip !
J'ai réécris une partie de ma réponse, et donc je disais aussi que pour le bien des commentaires du blog il serait en effet sans doute mieux que nous (moi compris) nous reconcentrerions sur
Valverde, parce que les commentaires dérivent un peu trop sur le cyclisme général, ce qui est intéressant mais hors-sujet !
Du coup je compte créer une page spéciale sur le blog réservée aux discussions sur le cyclisme en général, pour que sur tous les articles "normaux", les commentaires ne portent plus que sur notre
champion ! Ca sera mieux ainsi



Bertrand 28/03/2011 20:54



et oui, beau moment, je m'en souviens comme si c'était hier, malheureusement Vino va se venger de cet affront un peu plus tard dans la course et la deception subit a ce moment là va tout effacer
pour moi, largement ma plus grosse deception en tant que fan d'Alejandro.


arretez votre suspicion avec Cancellara, ce mec est tout simplement au top de sa condition, tout a été programmé pour être au top les 15 prochains jours, ce mec est hyper pro et c'est
largement le plus puissant de tous sur ces epreuves, au soir de roubaix, la premiere partie de sa saison sera finie, et puis il veut sans doute faire taire les rumeurs sur le fameux
moteur.


je dis ça et pourtant je suis un pro Valverde depuis la vuelta 2003 et je n'ai pas d'atome crochu avec Cancellara mais a force de lire tout le temps les mêmes betises dés qu'un mec marche un
peu fort, c'est gonflant, rappelez vous comment cela faisait mal d'entendre sans arrêt que Valverde était le plus grand tricheur du monde du Vélo



Clément 29/03/2011 18:34



Pour moi aussi la déception de la Vuelta 2006 restera comme la plus grande depuis que je suis Valverde, avec son abandon au Tour cette même année...deux épisodes vraiment inattendus, deux gros
coups de massues. Celui de la Vuelta m'a beaucoup déçu parce que Valverde tenait là, enfin, son premier Grand Tour, et qu'il avait jusque là maîtrisé cette Vuelta, mais aussi parce qu'il se
faisait battre par le duo Vino / Kashechkin, un duo antipathique au possible, surtout avec le recul (sachant à quoi ils tournaient alors)...
Mais l'abandon du Tour était, je crois, encore pire, car il est arrivé vraiment sans pré-avis, ce qui est logique pour une chute vous me direz, mais y assister de telle façon, alors que Valverde
partait pour jouer le maillot jaune, alors que les commentateurs n'ont pas présenté son abandon comme un évènement extraordinaire (le monde ne tourne certes pas autour d'Alejandro mais tout de
même...c'était un des favoris !) mais plutôt comme un aléa de la course, aussi vite arrivé qu'oublié (une page le lendemain dans l'Equipe et après c'était complètement oublié...alors que la
veille au matin Alejandro était encore un des plus sérieux candidats à la victoire), tout cela m'a vraiment attristé. Et pour parler franchement, j'ai eu plus de mal à suivre ensuite ce Tour 2006
que les Tours que Valverde ne peut pas disputer (2009, 2010 et 2011), car concernant ces derniers on était au courant très tôt qu'il ne pourrait pas les faire (ou du moins on s'en doutait).



Benoit 26/03/2011 23:26



Et dire que je ne m'intérressait pas encore au vélo en 2006, quelle bétise ...


 


Et Clém',, j'ai hâte de voir ta plus belle plume ;)



supermamy 26/03/2011 19:35



quel plaisir de revoir ces étapes !!le finish à la Valverde..!!..la classe à l'état pure et dire que l'on se prive de ça en ce moment.....


 Je viens de regarder le grand prix E3,je ne sais pas si vous avez regardé la perf de Cancellara mais la façon dont il a déposé tout le monde aprés avoir fait une course pousuite à lui tout
seul  et partir gagner avec 1min d'avance.....gros ,gros doute pour moi ...pourquoi a t il encore une fois changer de vélo???ce n'est pas cette perf qui va faire taire les rumeurs sur "une
technologie particulière "peut être utilisée..


Vivement la prochaine vidéo, pour moi celles qui sont déja passées sont déjà du lourd, en tout cas des supers souvenirs pour moi!!


Venga Valverde et sa marque de fabrique!!!



Clément 26/03/2011 18:46



Et après ça on attaquera les 5 meilleurs moments , là uniquement que du lourd, d'ailleurs pour le prochain j'ai pris ma
plus belle plume , à la hauteur de l'émotion suscitée.