Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Archives

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog a changé d'adresse depuis 2012. Retrouvez toute l'actu d'Alejandro Valverde sur cette adresse : http://vengavalverde.overblog.com/

28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 18:20

J'ai traduit ci-dessous un article (publié sur le site noticiasdegipuzkoa.com) que je trouve particulièrement beau, à propos de l'importance du retour de Valverde pour la Movistar. C'est rare d'en lire des comme ça. Enjoy !



Le phénomène Valverde

Omniprésent à la Movistar durant sa suspension, le retour du Murcian a révolutionné la formation d'Eusebio Unzue.

Pendant cette année et demi sans compétition, Alejandro Valverde était là sans être là, comme dirait José Miguel Echavarri. Omniprésent durant tout ce temps d'une façon quasi-divine, Valverde a avec son retour révolutionné la Movistar, une équipe dont le bonheur, qui se lit sur les larges sourires des coureurs, repose sur des ressorts psychologiques, que Paolo Lastras énumère : confiance, sécurité, et par-dessus tout, cette fameuse joie. Tout cela, le tangible que constituent les victoires, et l'intangible qui se transmet par les pores, tout cela c'est Alejandro Valverde, ce phénomène sportif et social - c'est ainsi qu'ils le voient dans l'équipe -, qui l'apporte.

"Quand je suis arrivé dans l'équipe l'an passé", raconte un coureur qui ne connaissait pas Valverde auparavant, "ce qui m'a le plus impressionné c'est qu'il était présent alors qu'il n'était pas là. Symboliquement, il avait sa chaise quand on s'asseyait à une table, il avait sa chambre, son dossard, son vélo...Il était sur le Tour du Pays Basque, sur les classiques, sur le Tour...Partout. On parlait continuellement de lui, c'était celui qu'on attendait tous."

Pendant un an, les coureurs de la Movistar se sont préparés pour son retour. Ils étaient certes plus libres que jamais pour jouer leur propre carte, mais ce qui les stimulait le plus, en réalité, c'était de prouver qu'ils étaient prêt pour le retour de leur leader, qu'ils étaient dignes de Valverde. Ils ont gagné 21 courses. Aucune de façon individuelle. Chacun courrait avec 6 jambes : les deux siennes, celles de Tondo, et celle de Valverde. "D'un côté il y avait le legs de Tondo, dont le décès aurait pu nous abattre et qui nous a au contraire donné plus de forces ; et de l'autre il y avait Valverde", estime Lastras. Pendant que l'équipe l'attendait, lui payait sa peine. 20 mois sans courir. Une sanction, racontent-ils, qu'il a pris avec courage et dignité, durant laquelle il a dû apprendre à gérer sa frustration.

Les larmes du Willunga

Si on lui demande s'il a souffert, Valverde répond laconiquement et évasivement que cela appartient désormais au passé et qu'il ne sert à rien de revenir dessus. Unzue définit le Murcien comme un homme plus de gestes que de parole. En Australie, après avoir levé les bras au Willunga, il a pleuré comme jamais il ne l'avait fait après un succès. "Ces larmes expriment tout ce que la parole ne peut dire", dit Unzue, qui est dans le milieu depuis trente ans et qui a connu des centaines de cyclistes, et qui reste, malgré tout, fasciné par Valverde, qu'il considère comme inégalable et responsable de l'ambiance familiale de la Movistar. "J'ai connu peu de coureurs pour lesquels les coéquipiers sont autant prêts à aider, et je ne me rappelle pas non plus de façons aussi expansives, joyeuses de célébrer ses victoires. Le coeur de l'explication vient de sa simplicité. La sensibilité, le naturel, sont innés en lui ; je n'ai jamais vu une telle estime pour un champion de la part de ses coéquipiers." Et il ajoute : "Miguel (Indurain) avait le respect de ses coéquipiers, une admiration logique pour quelqu'un de sa trempe ; concernant Valverde, il y a autre chose, quelque chose de simple et de génial : le coeur. C'est un gars qui a un coeur plus grand que les jambes."

"Oui, c'est vraiment un élément moteur", confirme Unzue,  pour qui le vide qu'il y avait dans l'équipe pouvant seulement être comblé par Alejandro. "On parle d'un phénomène dans le sens large du terme, qui recouvre deux définitions. Alejandro est un phénomène sportif qui dès l'école gagnait des courses et qui est maintenant arrivé au sommet. Et, en même temps, c'est aussi un phénomène social. Et, ces derniers temps, ce second aspect a encore plus grandi que l'aspect sportif." Pendant l'été, son groupe d'entraînement à Murcie a grossi au point d'atteindre des proportions incroyables : certaines fois, le groupe frôlait les 200 coureurs ! Beaucoup était des touristes, madrilènes en particulier, qui cherchaient le soleil et la plage et qui, en apprenant que Valverde s'entraînait par ici, filaient décrocher leur vélo et rouler avec lui.

Valverde apporte autant à l'équipe que l'équipe lui apporte. Autrement dit, l'admiration que lui porte ses coéquipiers est un prolongement sincère de l'affection qu'il porte à l'équipe. Quand, sur la dernière Vuelta, il est venu rendre visite à l'équipe, les coureurs lui ont demandé dans quelle équipe il prévoyait de revenir. Il a reconnu qu'il avait reçu de bonnes offres économiques mais qu'aucune n'atteignait l'offre de la Movistar. "Combien te proposent-ils ?" lui demandèrent-ils. "Ils m'offrent une famille", répondit Valverde.


Photo : Valverde et Indurain, à la présentation de la Movistar
http://resizer.laverdad.es/resizer/resizer.php?imagen=/deliverty/demo/resources/jpg/2/8/1328107139982.jpg&nuevoancho=950&nuevoalto=570&copyright=conCopyright&encrypt=false

Published by Clément
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 09:49

- Dans une interview réalisée début février, Alejandro (qui confirme que son 1er pic de forme est bien prévu pour les classiques) révèle qu'il ne disputera pas le Dauphiné avant le Tour. "C'est une course exigeante et finalement je me donne un peu trop là-bas, ce qui fait qu'ensuite le Tour est un peu long. C'est pourquoi je ferai quelque chose de plus doux, ou moins exigeant, pour arriver au Tour plus frais". Il courra donc "le Tour de Suisse ou la Route du Sud" à la place. Quant au Tour, il dit vouloir lutter pour le podium ou si, ce n'est pas possible, pour une victoire d'étape. Cela signifie donc qu'il ne cherchera pas à s'économiser en 1ere semaine, où plusieurs étapes lui correspondent : tant mieux !

- D'autre part, dans la même interview, on lui repose la question de sa participation au Tour de Lombardie cette année : "C'est une très belle course qui me convient très bien, mais j'y suis toujours arrivé fatigué voire exténué. On verra cette année comment avance la saison et comment je me trouve, mais oui c'est une course que j'aimerais courir".
On apprend aussi que "Di Luca, Rebellin et Bettini" sont les coureurs qui lui ont donné le plus de mal dans sa carrière, avec Contador ; le coureur avec qui il a le plus rigolé est Rodriguez quand ils étaient coéquipiers ; et les coureurs qui lui ont le plus appris sont Garcia Acosta et Inigo Cuesta.


- Le nouveau site officiel d'Alejandro est en ligne ! Très joli, avec comme avant trois langues disponibles. Le blog a été remplacé par un "journal", mais le principe est le même.

- Sur cette page vous trouverez des fonds d'écran Movistar (dont la victoire de Valverde au Tour Down Under) pour votre PC ou votre mobile. Suite au succès de Valverde mardi en Andalousie, j'ai crée un fond d'écran mais je ne sais pas s'il sera adapté à votre écran, à vous d'essayer : http://img263.imageshack.us/img263/4152/and015.jpg

http://cdn0.media.cyclingnews.futurecdn.net//2012/02/22/1/vca2012_st3_016_valverde_freire_600.jpg

Published by Clément
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 18:17

http://desmond.imageshack.us/Himg684/scaled.php?server=684&filename=vca201220st402620valver.jpg&res=medium
Toujours aussi fort sur les courses par étapes (voir le récapitulatif ci-dessous), Alejandro a livré ses impressions suite à sa victoire au Tour d'Andalousie. On comprend qu'il surtout voulu aujourd'hui assurer sa victoire finale plutôt que jouer l'étape. "Nous pouvons enfin crier à la victoire après deux journées où il nous a fallu beaucoup travailler", dit-il. "Non seulement moi, mais surtout toute l’équipe. Nous avons été attaqués de toutes parts et aujourd’hui l’étape a été menée à une allure très rapide car avec Voigt dans l’échappée, nous ne pouvions pas permettre aux fugitifs de creuser trop d’écart.   Je tire une nouvelle fois mon chapeau à toute l’équipe. J’aurais aimé remporter l’étape pour pouvoir leur dédier la victoire mais l’objectif était aujourd’hui de remporter le général et nous y sommes parvenus. Dans le final je contrôlais Taaramäe, qui était mon rival le plus dangereux et lorsque Dani Moreno a attaqué, ce n’était pas à moi d’aller le chercher. Je n’ai démarrée que très près de l’arrivée pour aller décrocher la seconde place.  Dani a été capable de http://desmond.imageshack.us/Himg850/scaled.php?server=850&filename=galeria48004002.jpg&res=mediumtenter sa chance et il a largement mérité de s’imposer aujourd’hui. Cette victoire est pour toute l’équipe présente ici et aussi pour tout le Team Movistar car ils n’ont jamais cessé de me faire confiance et ils ont misé sur le cyclisme en sponsorisant notre équipe. Il n’aurait pas été possible de faire mieux en ce début de saison.  En Australie j’ai gagné une course du calendrier World Tour et ici, il y avait une participation de luxe au départ de la course. L’époque où les coureurs utilisaient les premières courses de la saison pour s’entraîner et accumuler les kilomètres est révolue car maintenant le niveau est élevé dans toutes les courses. Il suffit de regarder le classement d’aujourd’hui.  Dans un peu plus d’une semaine commencera Paris-Nice et une grande partie des rivaux que je retrouverai là-bas étaient ici aujourd’hui, et de toute évidence en bonne condition. (source : Movistar Team)

Les 9 courses par étapes remportées par Valverde :

Tour d'Andalousie (2012)
Tour de Romandie (2010)
Tour Méditerranéen (2010)
Tour d'Espagne (2009) Tour du Burgos (2004, 2009)
Dauphiné Libéré (2008, 2009)
Tour de Catalogne (2009)
Tour de Murcie (2004, 2007, 2008)
Tour de Valence (2004, 2007)
...ainsi que le Challenge de Majorque (2003, 2005).

Le prochain objectif de Valverde est Paris Nice (où Alejandro veut "bien faire", comprendre viser la victoire) du 4 au 11 mars. Le plateau est impressionnant : Valverde, Menchov, Basso, Wiggins, les frères Schleck, Brajkovic, Anton, Gerrans, Cunego, T.Martin, Leipheimer, Voeckler, Rolland, Van Garderen, R.Porte (attention à lui, il est en forme !), Mollema, LL Sanchez, Peraud, Froome, Coppel....pas de doute, ça va bagarrer sec !

Photos : Bosco Martín
http://desmond.imageshack.us/Himg715/scaled.php?server=715&filename=galeria48004003.jpg&res=medium
http://desmond.imageshack.us/Himg717/scaled.php?server=717&filename=vca201220st4041.jpg&res=medium

Published by Clément
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 10:33

1ere étape :

Sur les 6 km du chrono, Alejandro a réalisé un temps moyen, terminant 25e à 19" du vainqueur Gretsch. Par rapport http://desmond.imageshack.us/Himg822/scaled.php?server=822&filename=prologuem.jpg&res=mediumaux autres favoris, il compte 16" de retard sur Coppel, 7" sur Taaramae, 2" sur S.Sanchez et Gesink (qui effectuaient tous deux leur rentrée), mais a contrario a 4" d'avance sur Menchov, 5" sur Mollema et 12" sur F.Schleck.
Cette perf moyenne n'est pas bien grave, car on attend surout Alejandro sur les deux étapes de montagne de mardi et jeudi, où les écarts devraient être significatifs. Sa perf n'a pas de valeur selon moi quant à ses progrès espérés en chrono : la distance aujourd'hui était trop courte pour se faire une opinion. De toute façon, il faudra comparer son niveau en montagne par rapport à celui en chrono (puisque son faible poids le rend plus léger mais moins puissant), et ajuster son poids si besoin.

2e étape :
Malgré l'arrivée en faux plat montant, Alejandro (51e, dans le peloton) n'a pas disputé le sprint. La victoire est de toute façon revenue à un des échappés, Javier Ramírez (Andalucía), qui a réussi à tenir tête de justesse au peloton et à s'imposer avec trois secondes d'avance.

3e étape :
VALVERDE S'IMPOSE ROYALEMENT !

Récit :
La Movistar avait annoncé sur son site officiel qu'elle visait la victoire sur aujourd'hui, sur l'étape reine de la course, et http://desmond.imageshack.us/Himg526/scaled.php?server=526&filename=1370275616vca2012stage2.jpg&res=mediumelle n'a pas déçue. Elle a roulé fort dans l'ascension finale, ce qui a permis d'une part de reprendre l'échappé, et d'autre part de réduire fortement le peloton. Intxausti a alors attaqué à 3km de l'arrivée, préparant le terrain pour Valverde qui lui a démarré aux alentours de la flamme rouge, dans les pourcentages les plus difficiles (18%) ; une accélération foudroyante puisqu'il personne n'a pu le menacer, malgré la forte concurrence - il s'impose avec 10 secondes d'avance sur Menchov, Taaramae et F.Schleck, excusez du peu !

Analyse :
Très belle victoire, sa première en Espagne depuis son retour, et surtout sa première en montagne (au Willunga c'était plutôt une arrivée pour puncheur). Clairement, le fait qu'il soit très affuté (encore plus maigre qu'à la fin de sa Vuelta victorieuse en 2009) se fait ressentir. J'ai hâte de voir ce qu'il va donner en montagne sur les plus grandes courses...Ca promet pour Paris/Nice, et même pour plus tard (bien sûr, ses rivaux ne sont pas dans la même forme que lui, mais tout de même, il bat des jolis noms qu'il retrouvera sur les routes du Tour).

Autre fait notable, c'est une des très rares victoires de sa carrière en solitaire (la dernière fois qu'il avait gagné une étape en ligne avec au moins autant d'avance, c'était sur le Trophée Manacor, au Challenge de Majorque 2005 où il s'était imposé avec 42" d'avance) ! Ca montre qu'il a toujours cette rage de vaincre ; il aurait pu se contenter d'attendre le sprint où il aurait sans doute aussi gagné, mais non, il a préféré s'imposer avec la manière !

Alejandro prend de plus la tête du classement général et est plus-que-jamais le favori pour la victoire finale. Demain l'étape devrait se terminer au sprint même si l'étape est parfois un peu accidentée, et jeudi la dernière étape est taillée pour les puncheurs, avec en guise d'arrivée une courte montée de 1.7 km. Des écarts sont bien sûr possibles, mais vu le niveau montré par Alejandro aujourd'hui dans les passages les plus exigeants, gageons qu'il n'aura pas trop de difficulté après-demain !

Réactions :
Alejandro Valverde : "Je suis super content et je veux remercier l'équipe car elle a été une nouvelle fois géniale du début à la fin de l'étape. Ils ont joué ma carte dès le début et finalement j'ai pu les remercier avec la victoire. En vérité nous n'avions pas marqué ce jour avec l'objectif de devenir leader de la course. On voulait lutter pour la victoire d'étape, mais pour le général c'était compliqué parce que la montée était courte et surtout parce qu'il y avait beaucoup de rivaux importants qui avaient de l'avance. Mais j'étais dans une forme phénoménale et à moins de 400m je n'y ai pas réfléchi à deux fois et j'ai tout donné dans des portions très difficiles. Je n'ai pas regardé derrière jusqu'à la ligne et finalement alors que ce n'était pas notre objectif initial, on fait coup double avec le maillot de leader.
Désormais il reste deux étapes compliquées et ça va être difficile, mais on a déjà atteint l'objectif d'une victoire. Tout ce qui viendra maintenant sera du bonus. A Majorque j'étais un peu frustré de n'avoir pas pu jouer la gagne [l'étape de montagne ayant été annulée], donc là ça compense. C'est une victoire très importante pour moi et pour l'équipe, car on était toujours aux avant-postes et on n'arrivait pas à achever le travail [je pense qu'il parle de l'équipe entière, qui a un peu de mal en ce début de saison à concrétiser]. Je veux la dédier à tous mes supporters et plus spécialement à Paco Sánchez Sabater, le père de mon représentant, qui ira bientôt mieux je l'espère".

Ivan Gutierrez : "Quelle satisfaction quand on travaille pour un leader comme Valverde et avec des coéquipiers comme ceux que j'ai ! C'est pour des choses comme ça que j'aime être cycliste".

--> Voir les classements et le résumé de l'étape
--> Voir le résumé vidéo

4e étape :
L'étape, avec une chasse-patte assez tendue menée par la Movistar entre le peloton et l'échappée, s'est finalement terminée au sprint par une victoire de Freire ; Alejandro termine 24e au sein du peloton.
Demain, c'est le dernier jour à tenir pour qu'Alejandro s'adjuge l'épreuve ; il faudra surveiller en particulier Taaramae qui compte seulement 3 secondes de retard. Et qui sait, l'arrivée étant parfaitement dans les cordes de Valverde, (c'est une courte mais difficile montée de 1.7 km - voir profil ci-dessous), peut-être aurons-nous une autre très bonne surprise (même si d'après ses déclarations ci-dessous, Alejandro ne semble pas vraiment viser la victoire d'étape)...!

Valverde : "Ca été une journée surtout très agitée. Dès le début tout est allé très rapidement, la première heure a été folle parce que tout le monde voulait être dans l'échappée, et du coup celle-ci a mis du temps à se constituer. Nous, nous voulions laisser filer une petite échappée or dans tous les cas il y avait 9 ou 10 coureurs ce qui nous obligeait à les rattraper. Finalement on a eu de la chance avec l'échappée qui s'est faite parce que même si Lelay était près de moi au général, on ne les a jamais fait prendre plus de 3 minutes. Il y a eu des moments de tension, mais jamais de danger. L'équipe a été géniale et ça, ça apporte de la tranquillité. Demain je connais la partie finale de l'étape. Si je me sens bien, c'est un final pour moi, mais demain l'unique objectif est de garder le maillot. J'ai déjà dis hier que j'étais venu ici pour gagner une étape et ça je l'étais déjà atteint, donc demain nous roulerons sereinement, avec l'idée de garder le maillot".

5e étape :
Alejandro, en haut du la montée de La Guardia (moyenne de 8% sur les 1.7 km, avec des passages à 15%), termine 2e derrière Dani Moreno (qui dit avoir "surpris Valverde en attaquant tôt, aux 500 mètres") mais devant S.Sanchez, Vanendert, Gesink, Menchov, Mollema, Anton et Taaramae, pas rien quand même. Surtout, l'Espagnol remporte le classement final de la course (en plus du classement de la régularité et du combiné), ce qui constitue sa 3e victoire de la saison et sa 69e depuis le début de sa carrière ! Il enrichit encore sa collection de courses par étapes, déjà impressionnante.

Classement final :
1. Alejandro Valverde (Movistar Team)
2. Rein Taaramae (Cofidis) a 3"
3. Jerome Coppel (Saur Sojasun) a 8"
4. Denis Menchov (Katusha) a 8"
5. Sergey Lagutin (Vacansoleil) a 15"
6. Tom Dumoulin (Project 1t4i) a 18"
7. Frank Schleck (RadioShack-Nissan) a 22"

Photos de la victoire d'Alejandro à la 3e étape : Movistar Team
https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash4/s720x720/425959_367737383244250_175073429177314_1452094_1301571121_n.jpg
https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash4/s720x720/419974_367737319910923_175073429177314_1452093_1075080891_n.jpg
https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash4/s720x720/429265_367752859909369_175073429177314_1452154_1793618010_n.jpg

Published by Clément
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 06:37

Valverde a répondu aux questions des internautes de Marca. Comme beaucoup de questions étaient identiques à celle du chat de rtve, je n'écris ci-dessous que les nouvelles infos :

* Le parcours de Paris Nice lui plait "beaucoup", et il souhaite faire une belle course (il dit notamment "j'espère qu'on me verra beaucoup [aux avants-postes]...Ca serait bon signe"). Il espère que le temps s'améliorera (comprendre : moins de neige et de froid), sinon "ça sera très dur".
* Quelle tactique face à Gilbert sur les ardennaises ? "Je crois qu'en sprint je suis un peu plus rapide que lui, mais je verrais le jour J pour décider de la tactique, attendre le sprint ou attaquer".
* A propos du Tour, "si Evans est en excellente forme il sera difficile à battre" : il semble faire donc de l'australien le grand favori. Il cite aussi "Wiggins, les frères Schleck, S.Sanchez et Basso". Alejandro ajoute qu'il ira reconnaître les étapes clés des Alpes et des Pyrénées avec l'équipe.
* Ses 3 objectifs cette saison : les ardennaises, le Tour, et le Mondial (sur lequel il se concentrera dès la fin du Tour). Finalement, plus ça va, plus on comprend que les JO et la Vuelta (s'il décide de la courir, ce qui n'est pas très probable à mon avis) ne sont pas des courses si prioritaires que cela pour lui cette saison.
* Il a l'intention de courir un jour le Tour des Flandres.

Photo : Valverde lors de la présentation de la Movistar, le 1er février
http://resizer.laverdad.es/resizer/resizer.php?imagen=/deliverty/demo/resources/jpg/3/7/1328107130873.jpg&nuevoancho=950&nuevoalto=570&copyright=conCopyright&encrypt=false

Published by Clément
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 15:02

- La 1ere épreuve du Challenge de Majorque s'est achevée par un sprint. Valverde est arrivé 76e, à 8", après avoir levé le pied dans les derniers mètres comme la majorité du peloton pour laisser les sprinters se disputer la victoire.
- L'Espagnol n'a pas participé à la 2e épreuve qui s'est aussi terminé par un sprint.
- Lors de la 3e épreuve, mardi, au profil un peu plus corsé, 5 coureurs échappés se sont disputés la victoire, dont Costa (Movistar) qui finit 2e. Valverde (13e) prouve qu'il est en bonne forme puisqu'il termine au sein du premier groupe arrivé juste après les échappés, groupe qui compte seulement 10 coureurs (sur 147).
- La 4e épreuve a été annulée à cause de la neige. Dommage parce que c'était celle qui correspondait le plus aux qualités de Valverde...La Movistar a, à la place, réalisé un entrainement d'environ deux heures.

Finalement, Alejandro n'a donc disputé que deux épreuves de ce Challenge, qui lui a servi pour accumuler quelques kilomètres, en vue en particulier de Paris Nice en mars. Prochaine course : le Tour d'Andalousie, à partir du 19 février ; notez en particulier que la 3e étape, la plus difficile, se finira en côte...

http://desmond.imageshack.us/Himg19/scaled.php?server=19&filename=mallorcal.jpg&res=medium

Published by Clément
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 16:13

Alejandro a répondu aux questions des internautes sur Rtve.es ; voici un compte-rendu du chat, intéressant :

- Il pèse moins de 61kg, soit près d'1kg et demi de moins qu'avant, en particulier quand il avait gagné la Vuelta 2009. Interrogé sur la question, il ne pense pas que cela le rend moins puissant, au vu de ses perfs en Australie. "On analysera en vue des classiques s'il est plus judicieux que je prenne un kilo de plus, pour avoir plus de réserve."
- Il cite Paris Nice comme son prochain objectif même s'il n'est pas certain d'y arriver dans une forme suffisante.
- Interrogé sur la possibilité de courir un jour le calendrier italien (Tirreno, San Remo, Giro, Lombardie), il a répondu que ce ne sera pas pour cette année, qu'il ne courrait d'ailleurs déjà presque pas là-bas avant sa suspension, et que "les priorités de l'équipe pour le moment sont ailleurs", même s'il dit que ces courses lui plaisent, en particulier le Giro qu'il souhaite courir un jour.
- Le Tour de Lombardie : "On verra comment je me trouve à la fin de l'année, vu que j'ai une saison très chargée. C'est une course que j'aime beaucoup et que j'aimerais courir mais je ne sais pas si ça sera pour cette année". J'avoue que je trouverais ça un peu dommage qu'il ne la fasse pas, sachant que la course est placée 6 jours après le Mondial. S'il ne fait pas la Vuelta, il aura à mon avis une forme suffisante pour prolonger d'une semaine sa saison, fin septembre !
- Il n'a aucune crainte quant à sa cohabitation avec Cobo, qu'il vaut mieux "avoir comme coéquipier que comme rival". De toute façon, Valverde sera leader de l'équipe sur le Tour et Cobo sur la Vuelta, donc je ne pense pas qu'il y aura de problème.
- Gilbert sera "difficile à battre s'il est au même niveau que l'an passé", mais il essayera de montrer qu'il "n'est pas imbattable".
- Son pire souvenir sur un vélo : l'étape du Mont Ventoux du Dauphiné 2007 (et non 2008 comme il l'a dit ! En 2008 au contraire il a survolé la course), où il était malade et où il est arrivé avec 40mn de retard.
- Le col le plus dur selon lui : l'Angliru.
- Il a particulièrement travaillé le chrono pendant sa suspension. "Je ne crois pas que cela se ressentira lors des tout premiers chronos que je disputerai, mais à terme je pense que si" dit-il.http://imagenes.bikezona.com/imagenes/bike/noticias/pre_024.jpg
- On avait fait sur le blog notre top 10 des meilleurs moments de sa carrière, à son tour de dire son top 3 des plus grandes émotions de sa carrière, avec une première position étonnante : 1. Sa médaille d'argent au Mondial 2003 ; 2. Sa victoire à Courchevel sur le Tour 2005 ; 3. Sa victoire au Willunga cette année.
- Le groupe de coureurs pros et amateurs avec qui il s'entraîne à Murcie a été "fondamental" durant sa suspension.
- Il dit avoir beaucoup appris en regardant les courses à la télé, un sujet qui revient souvent chez lui dans ses déclarations. Il a remarqué des aspects tactiques, qu'il ne veut d'ailleurs pas révéler. "A la télé on voit différemment les choses, en particulier les erreurs de chacun. Je pense que ça me servira quand il s'agira de regarder les visages des coureurs en souffrance."

Published by Clément
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 12:36

Alejandro a parlé à plusieurs médias hier lors de la présentation officielle de la Movistar à Madrid.

Le Tour :
"Le Tour est mon grand objectif mais je ne peux pas non plus tout centrer sur cette course, il y en a d'autres, surtout que cette année le parcours n'est pas idéal pour moi. J'essayerai de lutter pour le podium, et si ce n'est pas possible, je viserai les victoires d'étapes. Jusqu'ici ça n'a pas été ma meilleure course ; j'ai terminé une fois 6e et une fois 8e, ce qui n'est pas non plus très loin [des meilleures places]. A 31 ans j'ai les moyens de bien faire, parce que mis à part Contador, qui est un crack et le rival à battre, les derniers vainqueurs ont été des coureurs de plus de 30 ans, comme Sastre ou Evans".

Les courses d'un jour :
Au micro de Ciclismo A Fondo, il dit ceci : "Ma classique préférée, c'est Liège. Ensuite, il y a l'Amstel, qui est celle des 3 ardennaises que je n'ai pas encore gagné, parce que j'y suis souvent arrivé un peu court (niveau forme)."
A propos des JO, il dit que le "parcours correspond très bien à Freire" et que par conséquent "l'important sera de l'aider. Il faut être réaliste, si le parcours convient parfaitement à un coureur, il faut l'aider à 100%. En revanche, on sait tous que le parcours du Mondial de Valkenburg me va bien. J'y ai mes chances, si je suis en forme. Même si c'est le sélectionneur qui décidera, je pense que les JO conviennent à Freire et que ce Mondial s'adapte à mes caractéristiques". Il y aurait donc une répartition des rôles, une sorte de deal : Valverde aide Freire à gagner les JO, et inversement pour le Mondial. N'oublions pas, toutefois, que figurent au sein de la sélection espagnole S.Sanchez, le champion olympique sortant, et surtout Rodriguez, qui a fait lui aussi de Valkenburg un objectif.

A propos de son retour, il dit que "l'accueil du peloton a été très bon, très respectueux, encore plus après ma victoire. Je suis revenu plus expérimenté, plus mature. En regardant les courses à la télévision, on apprend des choses."
A El Pais, il confirme une chose remarquée depuis quelques temps déjà : il ne dispute plus les sprints (massifs), car cela lui fait peur, surtout qu'il est père de 3 enfants.

Valverde et une partie de la Movistar sont actuellement aux Iles Baléares et disputeront à partir de dimanche le Challenge de Majorque. Le Murcian a adressé un message à Contador qui connaîtra dans quelques jours le verdict du TAS sur son avenir : "Il a tout mon soutien, celui de beaucoup de monde et de beaucoup de coureurs."

http://www.elpais.com/recorte/20120202elpepidep_5/XXLCO/Ies/Alejandro_Valverde.jpg

Published by Clément
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 20:45

Valverde a parlé avant-hier à Radio Euskadi (source) :
"Ma victoire a été une grande émotion. Ce n'était pas la 1ere fois que je pleurais pour une victoire mais là c'était en public, je n'ai pu retenir mes larmes. Je savais que j'étais bien au niveau forme mais je n'avais pas non plus de certitude absolue. Je connaissais déjà le Willunga, en 2010 on s'y était échappé avec Luis Leon Sanchez, et je l'avais reconnu 4 jours avant la course cette année". Interrogé sur sa suspension, Alejandro a semblé manifester une pointe d'agacement, ce que je comprend totalement : "A partir de maintenant je souhaite uniquement parler de sport. Je suis tourné vers l'avenir, pas vers le passé." Pour la suite à très court terme, il garde la tête froide : "Il faut y aller progressivement, avec tranquillité". A propos du point d'orgue de sa saison, le Tour il dit ceci : "Le Tour cette année est on le sait un peu particulier puisqu'il y a beaucoup de km de chrono, mais nous travaillons dans cette discipline."
Mais le plus intéressant est sa réponse à la question concernant la Vuelta. Il dit qu'il a "déjà une saison chargée, avec http://www.ciclismoafondo.es/preview/2c90a89c34faa8d90134fabf62a90117.imagebeaucoup d'objectifs", une saison olympique en particulier qui l'empêchera de se reposer directement après le Tour, et qu'il verra comment il récupère de la Grande Boucle. En fait, il parle de la possibilité de courir la Vuelta non pour le général mais pour gagner des étapes et se préparer au Mondial, et à l'entendre j'ai l'impression c'est l'option qui est la plus probable. Et ça me paraît être une bonne chose (vu la difficulté du parcours de la Vuelta cette année, viser le général le rendrait très fatigué et l'empêcherait d'être au top pour le Mondial) !
On a la confirmation qu'il disputera Paris Nice, un excellent choix au vu du parcours proposé cette année : un prologue difficile, une 4e étape pour puncheur, une arrivée à Mende au sommet de la montée Jalabert, un chrono en côte au col d'Eze...ça lui correspond tout-à-fait ! Il dit aussi qu'il ne fera pas le Tour de Romandie, qu'il coupera directement après Liège.

Aussi dans l'actu :
* Le Challenge de Majorque (5 au 8 février), prochaine course d'Alejandro, promet d'être très intéressant : sur les 4 épreuves (= courses indépendantes les unes des autres), 3 proposeront un parcours (plus ou moins) difficile. Autre info qui donne envie : Valverde rencontrera là-bas du très beau monde, à savoir Contador, Evans, les Schleck, Rodriguez, Wiggins, Anton etc.

* La Movistar se présentera (encore plus) officiellement mercredi 1er février à Madrid.

* Jalabert estime à propos du Mondial de Valkenburg qu'un petit groupe va se jouer la victoire dans le final. Ses favoris : Gilbert, Valverde, Hushovd, Freire. En fait, l'arrivée est située 1.7 km après le sommet du Cauberg : cela peut être un bon point pour Alejandro car cela veut dire que cela peut se jouer au sprint entre quelques coureurs (sinon, cela aurait été un Amstel Gold Race bis, un boulevard pour Gilbert).

* Philippe Gilbert : "Valverde est un coureur qui a toujours fait rouler son équipe. On peut travailler ensemble et le meilleur s'imposera". L'idée est bonne, mais attention : il s'agira de ne pas sous-estimer les autres adversaires. Valverde et Gilbert ne devront pas se neutraliser dans les classiques, les JO ou le Mondial et laisser filer un outsider dans le final. On se souvient du Mondial 2008 où Valverde avait trop surveillé Bettini et où un outsider italien, Ballan, s'était imposé.

Published by Clément
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 08:27

http://desmond.yfrog.com/Himg739/scaled.php?tn=0&server=739&filename=4vcvyq.jpg&xsize=640&ysize=640
Valverde n'a pas voulu prendre de risques et n'a rien tenté sur la dernière étape du Tour Down Under, qu'il termine donc à la 2e place.
Le bilan est évidemment très positif. Alejandro nous a fait vibré au Willunga (une sorte de "Cauberg des antipodes" pour reprendre l'expression de JF Quénet dans l'Equipe, qui rappelle fort justement que le Cauberg est à la fois empruntée par l'Amstel et le Mondial cette année...), et je pense que c'est une victoire dont on se souviendra longtemps. Le symbole est fort : après 18 mois d'absence, l'Espagnol est toujours redoutable, n'a rien perdu de sa superbe, et envoie par la-même un message à Gilbert : fini de rigoler, la vraie concurrence arrive. Que ce soit sur Internet ou dans les médias, les réactions des suiveurs sont globalement très positives et même admiratives ; et ça aussi, ça fait plaisir ! Je crois qu'Alejandro va être supporté comme jamais cette année. A croire que le vélo avait vraiment besoin de son retour, pour en finir avec la surdomination monotone de Gilbert dans les classiques (certains parlent déjà d'un duel comparable à Merckx / Ocana, c'est dire l'attente soulevée par le retour du Murcian), et pour retrouver la classe, l'explosivité de la Balaverde qui semblait manquer dans le peloton cycliste. Valverde est un phénomène, et j'avoue être très agréablement surpris par les commentaires qui ont accompagné sa victoire (on pouvait s'attendre à pire, pour un coureur revenant de suspension).

On a donc la preuve qu'Alejandro revient directement au plus haut niveau, si certains en doutaient. Pour autant, est-il revenu directement à son meilleur niveau ? Je dirais que non, pas encore, et que c'est une bonne chose.
Pourquoi non ? Parce que le Valverde d'avant n'aurait fait qu'une bouchée de Gerrans au Willunga, alors que là il l'a devancé de justesse. Attention, je ne sous-estime pas sa performance, non, parce que Gerrans est lui très en forme, courrait à domicile sur une course dont il avait fait un vrai objectif, et surtout fait parti des meilleurs puncheurs du monde (3e de l'Amstel l'an passé derrière Gilbert et Rodriguez, excusez du peu !). Mais souvenez-vous de Plumelec : Valverde avait battu tous les meilleurs avec une avance considérable. On n'y est pas encore, mais ça (re)viendra.
Pourquoi une bonne chose ? Parce que ses véritables objectifs sont prévus pour dans 3 mois, pas pour maintenant. On est tous très heureux de la performance d'Alejandro au Willunga, ça a été une grande émotion, et il y a forte à parier qu'elle restera, symboliquement, comme un moment fort de sa carrière. Mais le rêve, et même l'objectif, c'est de le voir affronter et battre Gilbert and co sur les classiques, et pour cela il faudra être à 100%. Valverde ne l'est pas encore, et c'est tant mieux, parce que sinon il l'aurait été trop tôt. Il a donc encore une marge de progression d'ici à avril.
Ce Tour Down Under, c'était forcément une course spéciale puisque c'était celle de son retour, mais maintenant, Alejandro va entamer sa montée en puissance jusqu'au Tour du Pays Basque, son premier objectif désigné. Ses prochaines courses sont le Challenge de Majorque (5 au 9 février, mais il ne disputera peut-être pas toutes les épreuves), le Tour d'Andalousie (19 au 23 février) et la Clasica Almeria (26 février). Des courses pas forcément très excitantes pour lui, mais nécessaires à sa préparation. Ensuite, il attaquera en revanche des courses plus intéressantes et dans ses cordes : Paris Nice, le Tour de Catalogne, le GP Miguel Indurain. Je pense qu'Alejandro y brillera, car c'est plus fort que lui, et c'est tant mieux. Pour les prochaines grandes émotions, rendez-vous donc en mars ! Mais n'oublions pas, comme je le disais, que c'est en avril qu'il est attendu, et pas avant. Pour les premiers bilans, il faudra donc attendre la fin de Liège. Alejandro vient de montrer qu'il revenait très fort (ce dont on ne doutait pas ici, sur ce blog, pour la plupart) donc maintenant il n'a plus besoin de se mettre la pression pour lever les bras à tout prix sur les prochaines courses. Le premier objectif, c'est les ardennaises ; c'est à sa portée, mais il faut être sérieux dans la gestion de son pic de forme. Ca serait dommage d'arriver trop fatigué à la Doyenne, alors que Valverde arrive dans ses meilleures années et a largement les moyens d'enrichir encore un palmarès déjà conséquent !

ps : une photo impressionnante où l'on voit à quel point Valverde est affuté, pour ne pas dire maigre. Il devrait grimper sans problème comme ça ! Mais gare aux chutes...

 

Published by Clément
commenter cet article