Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Archives

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog a changé d'adresse depuis 2012. Retrouvez toute l'actu d'Alejandro Valverde sur cette adresse : http://vengavalverde.overblog.com/

19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 21:19

1ere étape :http://www.biciciclismo.com/comun/imagenes/noticias/galeria48994-007.jpg
Albasini s'impose avec 1'32" d'avance sur le peloton, dans lequel a terminé Alejandro (50e). Cet écart me semble important pour un coureur comme Albasini, qui n'est pas non plus le 1er venu en montagne, et qui est chez GreenEdge qui a l'air de bien marcher depuis le début de saison. Il faudra donc lui reprendre, cette minute et demi...Heureusement le parcours s'y prête, puisqu'il est très exigeant. Les choses sérieuses commencent d'ailleurs dès demain : l'arrivée est située pratiquement au bas de la descente d'un col de 1ere catégorie ! Que les favoris n'hésitent donc pas à attaquer Albasini dès demain...
Par ailleurs, une interview vidéo d'Alejandro en français a été postée sur lequipe.fr. Dedans il dit se considérer au même niveau en chrono qu'Andy Schleck, dont il fait le favori pour le Tour, même s'il est conscient que le parcours avantage plutôt des coureurs comme Wiggins.

2e étape : Sale journée pour Valverde
Jour de malchance. Valverde a chuté en début d'étape et l'équipe Omega Pharma - Quick Step - très probablement en "représaille" du Paris/Nice où la Movistar avait roulé au moment où Leipheimer était tombé (même si l'équipe était déjà en train de rouler avant la chute de l'Américain) - a fortement augmenté le rythme du peloton, de sorte qu'au final le Murcian perd aujourd'hui 2'09" - un écart considérable pour une course d'une semaine si ce n'est rédhibitoire pour le classement général. Qui-plus-est, les commissaires de course ont infligé 20" de pénalité à Valverde pour s'être abrité derrière des voitures pendant qu'il essayait de réduire son retard sur le peloton ; pas très sympa de leur part vu les circonstances de course...Mais le pire est peut-être qu'Alejandro dit beaucoup souffrir de l'épaule et n'est pas certain de prendre le départ demain.
Très mauvaise journée, donc...La priorité, selon moi, c'est qu'il aille mieux, qu'il se rétablisse ; la victoire finale, de toute façon, paraît désormais très sérieusement compromise (il compte près de 4 minutes de retard sur Albasini, le leader). L'étape reine se dispute demain (voir profil de l'ascension finale) et il n'est pas certain qu'il soit remis à temps pour jouer la victoire d'étape. Peut-être une option raisonnable serait de ne pas trop forcer demain, et d'essayer plutôt de se concentrer sur les étapes de vendredi et samedi où Alejandro pourrait tenter de lever les bras, histoire de repartir quand même avec un succès d'étape. Mais clairement, l'important, à un mois des classiques, est surtout qu'il se rétablisse. Croisons les doigts, en tout cas, pour avoir une bonne nouvelle demain sur l'état de ses blessures...

Je laisse Alejandro raconter sa mésaventure (source Movistar Team) :
Alors que nous sortions de la zone de ravitaillement, j’ai heurté un bidon qui était sur le sol. Ma roue avant s’est levée et je suis tombé sur le côté droit contre une bordure. Cela a été une chute pratiquement inévitable. Je me suis relevé, mais j’avais le vertige et j’ai perdu du temps avant de me remettre en route. J’avais la tête qui tournait un peu et j’ai quelque peu tardé avant de retrouver le rythme. C’est pour cela que la poursuite a été difficile.  Je veux remercier mon équipe; c’est dommage car jusqu’ici tout allait bien pour nous. Ce sont des choses qui arrivent : il y a des jours où tout va bien et d’autres où c’est plus difficile. C’est ça aussi la vie de coureur cycliste ! On ne peut finalement pas trop se plaindre car malgré tout on n’a pas perdu trop de temps. L’épaule droite me fait beaucoup souffrir en ce moment. Nous allons voir comment je passe la nuit et comment je me sens demain matin avant de prendre une décision.”


http://www.biciciclismo.com/comun/imagenes/noticias/galeria49041-022.jpg
http://www.biciciclismo.com/comun/imagenes/noticias/galeria49041-012.jpg


Published by Clément
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 13:59

MAJ : Valverde confirme sur son blog avoir eu la grippe pendant Paris/Nice. Voilà donc l'explication de son niveau un peu décevant (bien que, du coup, très bon pour quelqu'un de grippé) à Mende ! Nous voilà rassuré : il n'était pas à 100% et n'a donc pas montré son vrai niveau face à Wiggins ou Westra, notamment. Pas d'inquiétudes, donc (en particulier en vue des classiques) ! De plus, Alejandro s'est reposé après Paris/Nice, ce qui était le mieux à faire. Donc je pense qu'on peut être optimiste pour la suite.
_____________________________________

"Quand ils m'ont suspendu, j'étais n°1 mondial. A mon retour, je le redeviendrai" : c'est ce qu'avait déclaré Valverde pendant sa suspension. Il a réussi son pari : trois après avoir repris la compétition, il mène le classement UCI World Tour. Son début de saison, qui est une réussite, se clôturait pour moi avec Paris/Nice, où Alejandro a fait de belles choses, même s'il a parfois semblé juste.

Le Tour de Catalogne, de lundi à dimanche, nous donnera une nouvelle indication de la forme de Valverde, qui aurait été grippé à la fin de Paris/Nice d'après une interview de Rojas. L'enjeu pour lui, c'est de s'assurer que la forme est toujours bonne - les ardennaises, c'est déjà dans un mois -, tout en veillant à ne pas s'épuiser : un mois, c'est en même temps encore long, et ça serait dommage d'arriver émoussé sur les classiques !
Le parcours de la course est exigeant, avec en particulier la redoutable arrivée au sommet mercredi à Port-Ainé, mais pas seulement. En fait, toutes les étapes (il y en a 7), à part la 1ere et la 6e, sont difficiles donc conviennent sur le papier à Valverde : regardez les profils. Plusieurs (les 2e, 4e, 5e et 7e) comportent une arrivée après une descente de col, avec parfois aussi une très courte montée sur la fin (4e et 5e étapes). Bref, Alejandro a de quoi faire.
Néanmoins, comme sur Paris/Nice, son problème viendra de la concurrence, une nouvelle fois très élevée : ses rivaux seront Wiggins (qui a toutefois dit qu'il ne jouerait pas la gagne), Leipheimer, Brajkovic, Menchov, S.Sanchez, Gesink, Basso, Van den Broeck, Mollema, A.Schleck, Fuglsang, Cunego, D.Martin et Taaramae.
La différence toutefois c'est qu'il n'y aura pas de chrono. Ca sera donc très intéressant (en particulier dans l'optique du Tour) de voir ce qu'Alejandro, qui avait été au-dessus du lot au Tour d'Andalousie, vaut en montagne face à tous ces noms, qui figurent parmi les meilleurs coureurs de courses par étapes.

La (très belle compo) Movistar :
Alejandro Valverde, Nairo Quintana (une précieuse aide voire un co-leader), Marzio Bruseghin, David Arroyo, Iván Gutiérrez, Sergio Pardilla, Branislau Samoilau et Vladimir Karpets. L'équipe voudra sûrement briller sur l'étape reine, mercredi, en hommage à Xavier Tondo, le sommet ayant été rebaptisé "sommet Tondo".

http://www.elcomercio.com/deportes/Alejandro-Valverde-Movistar-Paris-Niza-REUTERS_ECMIMA20120306_0017_4.jpg

Published by Clément
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 22:40

Je me permet de citer une partie d'une interview de Patrick Chassé, l'ancien commentateur d'Eurosport, publiée sur le blog chroniqueduvelo.wordpress.com. C'est quelqu'un qui, je trouve, a un oeil avisé sur le cyclisme ; je trouve ça donc intéressant de voir ce que quelqu'un comme lui, qui n'est pas particulièrement supporter de Valverde, pense du retour du Murcian et de ses objectifs à venir...Voici ce qu'il dit :

- Que pensez-vous du début de saison ?
- Il y a trois personnages qui m’ont impressionné [...] Le deuxième c’est Alejandro Valverde qui après une suspension revient bien. Je ne trouve pas ça anormal qu’un coureur suspendu revienne aussi fort qu’avant mais ce coureur a un immense talent qui a été occulté notamment par son affaire de dopage. Il ne faut pas oublier que c’est un superbe coureur. J’espère qu’il ne triche pas, je ne veux même pas y croire, mais de toute façon quand on a triché une fois, on est tellement surveillé par l’UCI qu’il est très difficile de tricher à nouveau. Mais je pense qu’il est revenu à un excellent niveau et qu’on n’a pas fini de le voir. On sent qu’il a envie de rattraper le temps perdu, et c’est un trait de caractère que j’aime beaucoup.

Et peut-il aller jusqu’à faire tomber Philippe Gilbert, qui aura énormément de pression suite à son triplé de 2011 ?

- C’est difficile à savoir. Philippe Gilbert pour l’instant à l’air moins fort que l’année dernière, mais n’est-ce pas volontaire dans le sens ou le Belge a des objectifs tout au long de la saison ? Ce qui est d’ailleurs un point commun avec Valverde. Après il sera peut-être, surement même, beaucoup plus fort au moment des ardennaises. Quand à Valverde, ce sera peut-être compliqué car on ne peut pas avoir un pic de forme durant quatre mois. Donc il va falloir qu’il coupe à un moment, je pense que c’est prévu après Paris-Nice [en fait, il fera le Tour de Catalogne mais pas le Tour du Pays Basque]. Mais ensuite il y a le Tour du Pays Basque puis les ardennaises, j’ai l’impression qu’il est parti très fort et je serai étonné qu’il tienne la distance à ce niveau jusqu’aux ardennaises. Mais l’Espagnol est quand même un coureur qui a l’habitude de beaucoup courir et qui encaisse très bien les efforts, donc pourquoi pas.

http://www.sbs.com.au/cyclingcentral/resize/file/5529_valverde-640-getty.jpg/id/27443/w/640/h/360

Published by Clément
commenter cet article
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 20:20

Prenons un peu de recul. Valverde réalise un retour impressionnant : 2e au Down Under en gagnant l'étape reine, 1er en Andalousie en la remportant aussi, 3e à Paris - Nice avec là encore une victoire d'étape. Son début de saison est très réussi ; sa nouvelle 1ere place au classement mondial le prouve bien.

Alors certes, la première impression à l'issue de ce Paris Nice, c'est une pointe de déception. Cette édition, elle était pour Valverde, ça devait être du gâteau, enfin la bonne au classement général après deux 2e places, et on avait même coché 5 opportunités de victoire.
Mais ne soyons pas trop exigeant. Ce qu'a fait l'Espagnol cette semaine (3e du général, avec une victoire d'étape, une 2e place à Mende et une 6e place au chrono en côte), c'était très bien, car la concurrence était vraiment relevée, bien plus qu'au Tour d'Andalousie. Wiggins est devenu un des meilleurs grimpeurs/rouleurs du monde ; j'en fais d'ailleurs mon favori, avec Evans, du prochain Tour. Donc terminer derrière Wiggins, vu le niveau qu'il a atteint et la forme qu'il avait cette semaine, il n'y a pas de quoi rougir. Quant à Westra, chacun juge comme il l'entend sa soudaine et spectaculaire progression en montagne ; moi ça ne m'inquiète pas plus que ça que Valverde se fasse devancer par ce coureur. Un peu comme si Tiernan Locke battait Valverde, vous voyez : on en sourirait presque !


Tout cela dit, il n'en reste pas moins que Valverde n'a pas été aussi impressionnant que prévu cette semaine, en particulier à Mende, où malgré Wiggins (malgré la forte concurrence, plus globalement), Valverde était censé être le grand favori. C'est problématique dans le sens où le Cauberg et le mur de Huy sont des montées similaires en terme de pourcentages. Je pense (et j'espère que c'est la raison principale) que le froid l'a affaibli, comme il a affaibli beaucoup de coureurs ; ce Paris-Nice a été particulièrement éprouvant, et d'ailleurs dès le soir du premier jour beaucoup étaient déjà fatigués, ce qui n'est allé qu'en s'accentuant au cours de la semaine.
On verra au Tour de Catalogne à partir du 19 mars s'il y a aussi un problème de forme (une hypothèse est que Valverde subirait le contre-coup de son retour tonitruant). Il a en tout cas décidé de ne pas courir le Tour du Pays Basque avant les classiques, pour arriver suffisamment frais sur ce qui constituera son 1er grand objectif. Mais on aura tout de même un bon aperçu de son punch à quelques jours des classiques à l'occasion du GP Miguel Indurain et de la Klasika Primavera, deux "petites" courses toujours intéressantes...

 

ps : il semble que le changement d'équipe de Gilbert l'ait rendu beaucoup moins cannibale...A confirmer samedi dans Milan San Remo, mais j'ai vraiment l'impression qu'il sera plus accessible que l'an passé sur les classiques !

L'avis de Valverde :
L’objectif en venant ici était de remporter une étape et nous y sommes parvenus. J’avais déjà dit qu’à partir de là, tout le reste serait du bonus et le podium en est un. Je suis très content de cette troisième place. Même si je suis toujours devant, Paris-Nice est une course qui refuse de s’inscrire à mon palmarès. Ce n’est pourtant pas le plus important car ce qui compte c’est d’être au premier plane et de me battre pour la victoire avec les meilleurs.  Je savais que les chances étaient très minces de récupérer du terrain sur Wiggins et Westra car ils étaient  très forts et qu’ils sont meilleurs que moi dans cette spécialité qu’est le contre-la-montre.  J’ai pourtant eu de bonnes sensations et je savais que je réaliserais un bon temps. Je veux remercier toute l’équipe  car mes coéquipiers ont vraiment été incroyables pendant toute la semaine. Le podium c’est à eux que je le dois ainsi que la place de numéro du World Tour, lequel me ravit et qui sans eux ne serait pas possible.” (source Movistar Team)

Photo prise par Robert Balma :https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-snc7/422616_3428182313052_1525150908_33052884_1066786785_n.jpg

Published by Clément
commenter cet article
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 11:48

Valverde réalise le 6e temps au sommet du col d'Eze et garde sa 3e place au général. Wiggins et Westra ont fait des temps absolument canons, voire indécents. C'est pénible à dire, mais Valverde ne joue pas dans la même cour, en tout cas cette fois-ci : sur une montée de 9km qui lui correspondait, il perd 52" sur Wiggins ! Pourtant en soi, je considère qu'il a fait une assez bonne performance, même si on pouvait, c'est vrai, s'attendre à un peu mieux ; c'est simplement les deux autres qui ont été très impressionnants. Au passage, ça en dit long sur les perfs à venir de Wiggins sur le prochain Tour...et sur les difficultés qu'aura Valverde à rivaliser avec un coureur comme ça au général, avec les 105 km de chrono et la montagne.

Valverde perd son maillot vert, mais en revanche il semblerait qu'il prenne la tête du classement UCI Pro Tour ! Joli pied de nez à Pat MacQuaid...

Classement de l'étape :
1. WIGGINS Bradley SKY PROCYCLING 0:19:12 http://www.laverdad.es/murcia/prensa/noticias/201203/09/fotos/9893614.jpg
2. WESTRA Lieuwe VACANSOLEIL-DCM 0:00:02
3. PERAUD Jean-Christophe AG2R LA MONDIALE 0:00:33
4. SPILAK Simon KATUSHA TEAM 0:00:47
5. COPPEL Jérôme SAUR-SOJASUN 0:00:51
6. VALVERDE Alejandro MOVISTAR TEAM 0:00:52

Classement général :
1. WIGGINS Bradley SKY PROCYCLING 28h 12' 16"
2. WESTRA Lieuwe VACANSOLEIL-DCM + 00' 08"
3. VALVERDE Alejandro MOVISTAR TEAM + 01' 10"
4. SPILAK Simon KATUSHA TEAM + 01' 24"
5. VAN GARDEREN Tejay BMC RACING TEAM + 01' 54"

__________________________________

Publié avant l'étape :

Yvon Ledanois revient sur l'étape d'hier et commente les chances du Murcian aujourd'hui :

"Nous savions que la descente était longue et dangereuse", explique-t-il sur le site officielle de sa formation. "Il fallait que nos coureurs soient placés à l'avant du peloton pour éviter toutes chutes. Ce n'était pas pour éviter le retour de Leipheimer, il n'a pas eu de chance et je ne pense pas qu'il doit y avoir une polémique à ce sujet. Nous avons juste voulu ne pas prendre trop de risques." Il ajoute que Valverde se sent en bonne forme : "Alejandro a vécu quelques journées difficiles, mais il semble aller mieux désormais. Bien que Wiggins semble être le favori pour le chrono, Alejandro peut faire une belle montée. Les écarts ne seront pas tellement grands et ça ne se jouera à pas grands choses."

Valverde lui se montre satisfait de sa semaine :
"Je vais donner mon maximum lors du contre-la-montre, mais il sera difficile de reprendre du temps à Bradley Wiggins", explique le coureur espagnol à Velonews. "Un chrono en côte peut m'avantager. J'ai beaucoup travaillé cet exercice et nous allons voir de quoi je suis réellement capable sur ce genre d'étape."

"Je suis heureux de la façon dont j'ai couru sur Paris-nice. J'ai gagné une étape et j'ai pris la deuxième place lors d'une autre étape et je gagne le maillot vert du classement par points. Les jambes sont là, mais j'ai encore une marge de progression avant d'entamer les classiques ardennaises qui arrivent à grands pas."

Published by Clément
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 19:14

6e étape :
L'étape a commencé sur les chapeaux de roues avec des cassures dans lesquelles Alejandro s'est fait piéger : dès les 20mn de course, l'écart atteignait déjà 30" entre son groupe et le peloton emmené par les Sky. Le Murcian, après avoir fahttp://www.letour.fr/PHOTOS/PNC/2012/500/us/BP2_2923.JPGit rouler son équipe lorsque l'écart était monté à la minute, a comblé son retard sur le peloton maillot jaune dans la côte du Pas du Ventoux. Il a donc pu rentrer, fort heureusement.
Finalement, RAS au général puisque c'est un échappé, LL Sanchez qui s'impose. Valverde termine dans le peloton à la 65e place, et est toujours 4e du général à 18" de Wiggins, à la veille des deux dernières étapes. Demain samedi (voir profil), j'espère qu'il essayera de jouer la victoire d'étape, voire pourquoi pas d'être offensif et tenter de reprendre du temps à Wiggins dans le dernier col et/ou dans la descente ensuite !

D'autre part, le programme de courses d'Alejandro pour ces prochaines semaines est celui-ci : Tour de Catalogne - GP Miguel Indurain - Klasika Primavera - et le triplé ardennais. Sans doute pas de Tour du Pays Basque, donc.

7e étape :
Avec Taaramae et De Gendt formant l'échappée, il fallait s'attendre à ce qu'elle aille au bout. C'est ce qu'il s'est passé : le belge s'impose au solitaire avec presque 10' d'avance sur le peloton !
Sauf surprise demain au chrono du col d'Eze, Alejandro repartira donc de ce Paris Nice avec un succès d'étape.
Au général, il gagne une place mais par défaut : Leipheimer (3e ce matin) a en effet chuté plusieurs fois et a terminé très loin du peloton. Il faut dire que la Movistar ne lui a pas fait de cadeaux, en roulant sévèrement lors de ses pépins...Ce soir Alejandro est donc sur le podium, toujours à 18" de Wiggins, à la veille de la dernière étape !

Le général à la veille de la dernière étape :
1. WIGGINS Bradley 21 SKY PROCYCLING 27h 53' 04"
2. WESTRA Lieuwe 108 VACANSOLEIL-DCM 27h 53' 10" + 00' 06"
3. VALVERDE Alejandro 31 MOVISTAR TEAM 27h 53' 22" + 00' 18"
4. SPILAK Simon 176 KATUSHA TEAM 27h 53' 41" + 00' 37"
5. VAN GARDEREN Tejay 167 BMC RACING TEAM 27h 53' 43" + 00' 39"

Demain le col d'Eze (Alejandro devrait partir peu après 14h, sans doute vers 14h15) :
http://www.letour.fr/PHOTOS/PNC/2012/800/PROFIL.gif

Photo ci-dessous prise par Benoit présent à Nice cette aprem :
https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-snc7/s720x720/419216_3329701812567_1569145882_32932938_619154970_n.jpg

Published by Clément
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 16:44

Mal placé dès le début de la montée de Mende, pas au mieux dans l'ascension où il a surtout subi (voir le final en vidéo), Alejandro a juste réussi à obtenir la 2e place de l'étape au sprint, juste devant Wiggins, Leipheimer et Spilak, mais derrière Westra qui s'impose en solitaire après avoir attaqué dans la montée. Que s'est-il donc passé ? Pourquoi Alejandro était-il trop juste, alors qu'il n'avait été battu que par Contador sur ce même terrain en 2010, et qu'il surclassait tout le monde il y a peu au Tour d'Andalousie ?

Alejandro dans ses déclarations dit que le rythme était très élevé et qu'il faisait http://www.letour.fr/PHOTOS/PNC/2012/500/us/20120308CY9008.JPGparticulièrement froid :
"Ca n'a pas été ma meilleure journée, mais ça été une bonne journée pour moi. On continue d'être présent, on a réduit un peu les différences au général. On savait que c'était une bonne étape pour essayer de réduire les écarts et c'est pour ça qu'on a travaillé. L'équipe a encore été sensationnelle mais le rythme du final était très élevé, on l'a vu avec tous les favoris qui ont été lâché. L'étape a été difficile par le rythme, le parcours et surtout le froid. Il faut rester positif et je suis satisfait de cette journée. Le chrono en côte du dernier jour ne me va pas mal, même si je l'aurais préféré plus dur, mais d'ici là il reste deux étapes compliquées. On court à fond depuis le prologue et ici tu ne peux pas te relâcher une seule seconde. Ce sont des journées compliquées, surtout celle du samedi".

Ce qui est certain, c'est que les petites secondes de bonifs prises aujourd'hui sont trop justes : la victoire finale sera très difficile à obtenir, surtout au vu de la forme de Wiggins décidément impressionnant. Demain, l'étape ne semble pas assez difficile pour qu'il y ait des changements au général ; samedi, Valverde peut jouer la victoire d'étape (après l'ascension de 1ere catégorie, il y a la descente puis quelques kilomètres de plat) mais ce n'est pas terrifiant et il aura du mal à mettre Wiggins en danger ; quant à dimanche, le chrono au col d'Eze n'est pas pour désavantager l'Anglais. Il peut encore y avoir des surprises - souvenons-nous de la défaillance spectaculaire de Contador contre LL Sanchez - mais qu'on se le dise : ça parait mal parti. Alejandro a certes remonté dans le classement mais il reste 4e à 18" de Wiggins...

Photo : Alejandro (en vert) lors de l'attaque de Westra
http://www.letour.fr/PHOTOS/PNC/2012/500/us/BP2_2852.JPG

Published by Clément
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 15:27

Comme au Willunga, Valverde s'impose de justesse face à Gerrans au Lac de Vassivière, à l'issue d'une arrivée en légère montée !


C'était très, très juste, à tel point que l'on a bien cru que Gerrans avait croqué Valverde sur la ligne. Gerrans est revenu comme un boulet de canon dans les derniers mètres du sprint (disputé au bout d'une longue et légère côte de 6 km), mais Valverde a bel et bien gagné, de quelques millimètres, et c'est le principal ! Même s'il n'a pas été aussi impressionnant que certaines fois, ça reste incroyable qu'il arrive comme cela à ne pratiquement jamais se rater sur les arrivées en montée ; c'est vraiment le roi de ce genre de final.
C'est déjà sa 4e victoire de la saison, et la 70e de sa carrière : chapeau ! Au général, grâce aux 10" de bonifs, il ne pointe maintenant plus qu'à 20" de Wiggins, ce qui est déjà bien plus raisonnable. Demain, il portera le maillot vert, sur une étape où l'arrivée peut encore une fois lui convenir (500 derniers mètres à 8%)...en attendant Mende, jeudi, où il enverra plus-que-jamais les watts !!

Valverde : "Je suis hyper content, c'est une victoire très importante. Je dois remercier de nouveau l'équipe qui a réalisé un travail phénoménal. La victoire, elle est pour eux parce qu'ils le méritent. Le final a été très serré et j'ai gagné de justesse. Merci à Simon (Gerrans) parce que ça été une belle lutte. Pour le moment, j'ai obtenu la victoire d'étape et hier j'étais devant. Je pense à la victoire finale, on va voir au jour le jour, mais je suis déjà content d'avoir gagné ici. Pour moi c'est une joie immense d'être de gagner ici, après Indurain (vainqueur au Lac de Vassivière en 1995)."
--> Lire aussi sa déclaration officielle sur son site
--> Voir la vidéo du final


Classement de l'étape :
1 Alejandro VALVERDE MOVISTAR TEAM 4:36:19
2 Simon GERRANS GREENEDGE CYCLING TEAM 0:00:00
3 Gianni MEERSMAN LOTTO-BELISOL TEAM 0:00:00
4 Luis-Leon SANCHEZ RABOBANK CYCLING TEAM 0:00:00
5 Xavier FLORENCIO CABRE KATUSHA TEAM 0:00:00

Classement général :
1 Bradley WIGGINS SKY PROCYCLING 9:09:51
2 Levi LEIPHEIMER OMEGA PHARMA-QUICK STEP 0:00:06
3 Tejay VAN GARDEREN BMC RACING TEAM 0:00:11
4 Sylvain CHAVANEL OMEGA PHARMA-QUICK STEP 0:00:14
5 Maxime MONFORT RADIOSHACK-NISSAN 0:00:18
6 Alejandro VALVERDE MOVISTAR TEAM 0:00:20



4e étape : 
La Movistar a voulu joué la gagne avec Valverde mais l'arrivée n'était pas assez pentue (où étaient les 8% annoncés ??), et (une fois n'est pas coutûme) Valverde n'a pas pu être emmené du mieux possible par ses coéquipiers, peut-être parce que Javi Moreno aurait crevé dans le final ; du coup, Valverde après avoir été lancé par Rojas a dû se débrouiller seul les deux derniers km. Mais il n'y a pas de regrets à avoir parce que l'arrivée n'était pas aussi idéale que prévue (la victoire s'est joué au sprint, avec une victoire de Meersman devant Bole et Westra ; Valverde fait 8e, collé par Wiggins, 10e).

Demain, c'est le grand jour de Mende, là où tout peux se jouer, là où tout doit se jouer pour Valverde. Venga !!

Published by Clément
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 15:26

1ere étape (CLM) :
Chrono un peu décevant d'Alejandro, 41e à pile 30" du vainqueur, Larsson. Cela confirme qu'il a dû mal dans cet exercice, malgré le travail qu'il a réalisé durant sa suspension.http://www.tdwsport.com/get-pic.php?repID=20123482&picID=167422&t=thumb
En revanche, Alejandro réalise le 4e meilleur temps au sommet de la côte. Une perf certes à relativiser car il a bénéficié de l'absence de pluie (en cela, son choix de partir plus tôt que les favoris était judicieux), mais qui laisse tout de même présager de belles choses pour les arrivées en montée de la semaine qui arrive !
L'Espagnol compte maintenant 29" de retard sur Wiggins, 26" sur Leipheimer et 17" sur Taaramae, pour moi ses trois grands adversaires cette semaine, en particulier le premier qui sera redoutable (il a failli gagner aujourd'hui malgré le fait qu'il ait eu la pluie). La victoire finale, il faudra aller la chercher avec les dents ! Et ne pas se contenter de l'arrivée à Mende, qui ne suffira pas pour à la fois combler cet écart et avoir un matelas suffisant pour aborder le chrono du col d'Eze. Alejandro doit donc profiter de toutes les opportunités, que ce soit en terme de victoires d'étapes (où il a l'occasion d'empocher 10" de bonifs à chaque fois) que de coups tactiques - la Movistar serait bien avisé, par exemple, de profiter du vent ces prochains jours s'il y en a...les bordures, ça a toujours son petit effet !

Valverde : "Ca aurait pu être http://cdn2.media.cyclingnews.futurecdn.net//2012/03/04/2/valverde_600.jpgmieux, mais je suis satisfait. C'est vrai que je suis 41e dans le classement, mais il faut voir combien de coureurs qui sont devant moi seront là pour le général. On avait décidé que je partirai au début, pas seulement pour éviter la pluie, mais aussi pour qu'ensuite j'ai le temps de revenu en vélo à l'hôtel et gagner du temps en récupération. C'est sûr que le temps perdu aujourd'hui, il faudra le récupérer, mais avec les étapes qu'il reste et les bonifications, je crois que les écarts d'aujourd'hui ne seront pas décisifs. En haut de la côte j'ai été un des meilleurs et cela me confirme que je suis en bonne forme. L'important c'est que nous avons sauvé cette journée."


2e étape :
Très belle étape où le vent a joué un rôle clé, comme attendu : suite à une cassure, un groupe de 21 coureurs, parmi lesquels Valverde, s'est détaché à l'avant et n'a plus été revu ensuite. L'écart n'a cessé de grandir (chacun des coureurs a pris des relais très appuyés, y compris Valverde - voir photo) pour finalement atteindre à l'arrivée 2'29" sur le groupe de poursuivants. Le groupe de 21 s'est disputé la victoire au sprint, et Valverde fait 9e ; il a préféré ne pas se frotter à Boonen (1er) et Degenkolb (3e), laissant Rojas (2e) faire le sprint.
Ont donc perdu le général ce jour : T Martin, Kloden, A et F Schleck, Porte, Uran, Gerrans, Taraamaé, Anton, Peraud, Roche, Brajkovic, LL Sanchez, Mollema, Cunego, Menchov, Basso, Coppel.
Restent en lice pour la victoire finale : Wiggins (nouveau leader du général), Leipheimer (2e à 6"), Van Garderen (4e à 11") et Valverde (11e à 30"). Wiggins me semble très dangereux pour Valverde ; d'ailleurs aujourd'hui il a fait le sprint intermédiaire, devançant Valverde (qui il est vrai n'a pas vraiment sprinté) et prenant du coup 3" de bonifs.
Au final, c'est une belle opération pour Valverde dans le sens où il n'a plus que deux réels concurrents. Néanmoins ses deux rivaux sont déjà ceux que l'on avait pointé comme ses deux plus dangereux suite au chrono d'hier, donc la situation reste la même : il lui faut rattraper sa demi-minute de retard sur Wiggins, et pour ça, pas le choix : il faudra profiter des arrivées (plus ou moins) en montée demain et/ou mercredi, et ne pas tout miser sur Mende.
Je suis confiant dans la mesure où Alejandro semble très affuté et devrait être le meilleur dès que ça grimpe ; en revanche, au risque de me répéter, il ne faudra négliger aucune opportunité, vu la menace Wiggins.

Published by Clément
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 04:00

Voici l'heure du premier grand rendez-vous de la saison de Valverde : Paris-Nice ! "Grand favori" selon Alain Gallopin et une grande partie des suiveurs, celui qui "fait un peu peur à tout le monde" pour Jean-Christophe Peraud, Valverde prendra le départ dimanche dans l'intention de gagner. Il est très en forme comme le témoignent ses récentes perfs en Andalousie, il est très motivé, il n'aura pas Contador pour lui barrer la route, il sera entouré par une belle équipe Movistar, et surtout ais-je envie de dire, le parcours lui convient merveilleusement bien.

Non, contrairement à ce qu'on peut lire ici ou là, le parcours n'est pas destiné aux rouleurs, mais bel et bien aux puncheurs. Certes, il y aura 2 chronos, mais le premier (le prologue de ce dimanche de 9 km) est assez vallonné, et le second (le dernier jour, de 10 km) se déroule au col d'Eze ! Surtout, pas moins de 3 arrivées en montée sont proposées, chacune avec un degré de difficulté différent : mardi, les 5 derniers km sont à 4% ; mercredi, l'arrivée est en faux plat montant (les 500 derniers mètres sont à 8%) ; et jeudi, grand moment avec la très exigeante montée Laurent Jalabert à Mendes (3 km à 10%) où Alejandro avait fait 2e derrière Contador en 2010. Et pour pimenter le tout, il y aura de la montagne samedi avec une arrivée à Nice (peut-être qu'un petit groupe de favoris jouera la victoire au sprint).
Enfin, cerise (non-négligeable) sur le gâteau, des bonifications sont données à chaque étape pour les 3 premiers coureurs classés (respectivement 10", 6" et 4"). Vous verrez, elles auront leur importance...

C'est donc l'occasion rêvée pour Alejandro de s'imposer à la Course au Soleil, ce qui enrichirait significativement son palmarès déjà bien fourni en course par étapes. D'ailleurs, il a toujours été très près de la victoire (2e en 2005 et 2010, ses deux seules participations), signe que c'est une course qui lui convient très bien (un peu comme le Dauphiné, d'ailleurs). Vu le parcours, on peut aussi espérer un ou plusieurs beaux succès d'étapes (il a environ 5 opportunités de victoires, rien que ça !). Bref, tout ce qu'on demande, c'est qu'il nous fasse plaisir ! Venga !!

Les favoris :
Valverde est l'homme à (a)battre. Mais la concurrence reste sacrément forte, avec en premier lieu les Omega Pharma (T.Martin et Leipheimer) et les Sky (Wiggins et R.Porte qui semble en grande forme), pour moi les plus grands rivaux de Valverde, ainsi que les RadioShack (les Schleck - surtout Frank - et Klöden). Outre ces trois collectifs, je citerai comme nom à surveiller Taaramae. Et seront aussi présents (mais moins dangereux pour Valverde selon moi) Mollema, Brajkovic, Menchov, Gerrans, LL Sanchez, De Gendt, Cunego, Basso, Roche, Anton, Coppel, Peraud, Voeckler, Van Garderen. Du très très beau monde...Ca sera donc la première fois, en somme, que Valverde affrontera le gratin du peloton depuis son retour !

TV : Sur France TV et Eurosport, et sur internet.

http://cdn1.media.cyclingnews.futurecdn.net//2012/02/19/2/andalucia12cri_016_valverde_600.jpg

Published by Clément
commenter cet article