Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Archives

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog a changé d'adresse depuis 2012. Retrouvez toute l'actu d'Alejandro Valverde sur cette adresse : http://vengavalverde.overblog.com/

15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 14:55

La Caisse d'Epargne a levé le suspens qui entourait la participation de Valverde au tryptique des Ardennes : le murcian figure bel et bien dans la composition de l'équipe pour l'Amstel Gold Race et la Flèche Wallonne (et sera sans nul doute désormais également de la partie pour Liège Bastogne Liège) !!

 

L'équipe a donc décidé de continuer de le faire courir (jusqu'à début mai), et elle ne devrait pas être déçu : comme nous le verrons dans un article d'analyse à venir sur le blog, Valverde est en effet un des grands favoris de ces classiques. Il revient à ce propos sur son ambition dans une interview officielle :

 

5 jours après la fin du Tour du Pays Basque, quel bilan dresses-tu de cette course que tu n’as pas pu inscrire à ton palmarès pour sept petites secondes?

“Cette course a en ce qui me concerne était très intense et je m’y suis très bien comporté. Après avoir remporté deux victoires d’étape, deux secondes places et une troisième en plus de la deuxième place au classement final, j’avais de bonnes raisons d’être satisfait. C’est sûr que cela m’aurait plu de remporter cette course que je n’ai encore jamais pu accrocher à mon palmarès, mais je suis content malgré tout car j’ai réalisé un très bon chrono et je n’ai rien à me reprocher. Ce jour-là, Horner a été meilleur que moi et il n’y a rien d’autre à ajouter. Je considère comme très important le fait d’avoir été tous les jours devant en train de me battre pour tenter de remporter la victoire. On ne peut pas toujours gagner”.

http://vueltapaisvasco.diariovasco.com/2010/fotos/alejandro-valverde/etapas-vuelta-ciclista-pais-vasco/images/alejandro-valverde-26.jpgNon seulement au Tour du Pays Basque, mais également depuis que la saison est commencée, tu as montré que tu étais en forme et au premier plan dans toutes les courses auxquelles tu as participé...

“Nous avons commencé à courir très tôt en Australie où, grâce à la clémence de la météo, nous avons déjà pu nous mettre en forme alors que les coureurs restés en Europe ne pouvaient même pas s’entraîner à cause du mauvais temps.  J’ai ensuite remporté le Tour Méditerranéen malgré le froid intense qui y régnait. Gagner dans de telles conditions donne d’autant plus de valeur à ma victoire car il est connu que je préfère le soleil au mauvais temps. J’ai été capable de résister, j’ai tenu bon et c’est très important pour les courses à venir. J’ai  ensuite réalisé également une très bonne prestation sur les routes de Paris-Nice. Effectivement, je n’ai pas à me plaindre de mon début de saison”.

Et voilà qu’arrivent déjà les classiques, un autre objectif. Comment t’es-tu préparé pendant cette semaine?

“Le dimanche suivant le Tour du Pays Basque je suis rentré à la maison où je me suis reposé toute la journée.  J’ai repris l’entraînement le lundi, mais néanmoins tranquillement. Il était important de récupérer des forces avant ce qui nous attend aux Pays-Bas et en Belgique”.

Avec quelle ambition prendras-tu le départ de ces trois classiques?

“Bien sûr très motivé et avec l’ambition d’y obtenir le meilleur résultat possible, comme chaque fois que j’y participe. Il s’agit là de trois courses qui me plaisent beaucoup et qui s’adaptent très bien à mes caractéristiques comme le prouvent ma victoire à la Flèche ainsi que les deux que j’ai obtenues à Liège. Cette année aussi j’aimerais en remporter une des trois”.

L’Amstel Gold Race semble te poser plus de problèmes. Comment l’expliques-tu ?

“C’est vrai que cette belle course manque toujours à mon palmarès. Sur le papier elle me convient très bien mais parce que c’est la première des trois, je me suis toujours présenté un peu juste au départ tandis que je me sentais mieux à Liège qui se court une semaine plus tard et avec déjà deux classiques dans  les jambes. J’ai toujours manqué d’un peu de force dans le final. Nous verrons cette année si la chance est de mon côté et que je trouve la force nécessaire pour lutter pour la victoire dans les derniers kilomètres”.

Quels seront tes plus dangereux adversaires?

“Je crois que l’on retrouvera au premier plan les coureurs que l’on a l’habitude de voir devant dans ces courses. Les coureurs de Rabobank avec Gesink et Freire auront à cœur de briller sur les routes néerlandaises. On devrait également retrouver tout devant les frères Schleck qui ont participé au Tour du Pays Basque dans le but de préparer ces classiques, ensuite des coureurs comme Joaquím Rodriguez, Serguei Ivanov, Chris Horner, et Alberto Contador qui ne sera pas au départ de l’Amstel mais bien de la Flèche et de Liège. Et à coup sûr il y aura encore l’un ou l’autre coureur très fort auquel je ne pensé pas en ce moment”.

Qui seront tes coéquipiers?

“Nous effectuons le voyage avec une bonne équipe, laquelle se présentera habitée d’une grande motivation au départ de ces trois courses. Si nous nous organisons bien, nous pourrons y réaliser de bonnes choses car tous les coureurs sont expérimentés. A mes côtés, on retrouvera Luis León Sánchez, Luis Pasamontes, David López, Vicente García Acosta, Vasil Kiryienka, Imanol Erviti, Arnaud Coyot y Christophe Moreau”.

Les organisateurs ont modifié le parcours aussi bien de la Flèche que de Liège. Qu’en penses-tu? Cela peut-il avoir une influence sur le déroulement de la course?

“En effet, hier j’ai étudié avec beaucoup d’attention ces changements sur Internet. Ils sont très importants car ils peuvent changer pas mal de choses et surtout modifier l’attitude du peloton. Le final de la Flèche sera certainement plus mouvementé et je ne pense pas que le peloton se présentera pratiquement groupé au pied de l’ascension du Mur de Huy comme c’était les cas lors des dernières éditions. Cette année en effet la deuxième et avant-dernière ascension de ce terrible mur se fera à seulement 30 bornes de l’arrivée.
Pour ce qui en est de Liège, la Haute-Levée et la Vecquée, deux monuments de la “Doyenne” ont  sauté.  D’un autre côté deux côtes ont été ajoutées dans les 60 derniers kilomètres de course: celle de Maquisard, que je ne connais pas encore, et Mont-Theux, que je me souviens avoir monté l’une ou l’autre dois. Sa plus grande difficulté réside dans le fait que c’est une ligne droite et que de ce fait elle peut paraître plus longue et plus difficile qu’elle ne l’est en réalité. Je pense que ce nouveau final risque de rendre la course encore plus sélective. Il faudra garder des forces pour toute cette dernière partie et à n’en pas douter nous assisterons une nouvelle fois à une très belle course où l’émotion sera présente”.

 

source : Contact Presse Alejandro Valverde

 

http://vueltapaisvasco.diariovasco.com/2010/fotos/fotos-etapa-1-zierbena-zierbena/valverde-freire/images/freire-descalificacion-valverde-13.jpg

Published by Clément
commenter cet article

commentaires

supermamy 15/04/2010 18:04



Venga Alejandro!!fais toi plaisir et fais nous plaisir!