Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Archives

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog a changé d'adresse depuis 2012. Retrouvez toute l'actu d'Alejandro Valverde sur cette adresse : http://vengavalverde.overblog.com/

28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 18:20

J'ai traduit ci-dessous un article (publié sur le site noticiasdegipuzkoa.com) que je trouve particulièrement beau, à propos de l'importance du retour de Valverde pour la Movistar. C'est rare d'en lire des comme ça. Enjoy !



Le phénomène Valverde

Omniprésent à la Movistar durant sa suspension, le retour du Murcian a révolutionné la formation d'Eusebio Unzue.

Pendant cette année et demi sans compétition, Alejandro Valverde était là sans être là, comme dirait José Miguel Echavarri. Omniprésent durant tout ce temps d'une façon quasi-divine, Valverde a avec son retour révolutionné la Movistar, une équipe dont le bonheur, qui se lit sur les larges sourires des coureurs, repose sur des ressorts psychologiques, que Paolo Lastras énumère : confiance, sécurité, et par-dessus tout, cette fameuse joie. Tout cela, le tangible que constituent les victoires, et l'intangible qui se transmet par les pores, tout cela c'est Alejandro Valverde, ce phénomène sportif et social - c'est ainsi qu'ils le voient dans l'équipe -, qui l'apporte.

"Quand je suis arrivé dans l'équipe l'an passé", raconte un coureur qui ne connaissait pas Valverde auparavant, "ce qui m'a le plus impressionné c'est qu'il était présent alors qu'il n'était pas là. Symboliquement, il avait sa chaise quand on s'asseyait à une table, il avait sa chambre, son dossard, son vélo...Il était sur le Tour du Pays Basque, sur les classiques, sur le Tour...Partout. On parlait continuellement de lui, c'était celui qu'on attendait tous."

Pendant un an, les coureurs de la Movistar se sont préparés pour son retour. Ils étaient certes plus libres que jamais pour jouer leur propre carte, mais ce qui les stimulait le plus, en réalité, c'était de prouver qu'ils étaient prêt pour le retour de leur leader, qu'ils étaient dignes de Valverde. Ils ont gagné 21 courses. Aucune de façon individuelle. Chacun courrait avec 6 jambes : les deux siennes, celles de Tondo, et celle de Valverde. "D'un côté il y avait le legs de Tondo, dont le décès aurait pu nous abattre et qui nous a au contraire donné plus de forces ; et de l'autre il y avait Valverde", estime Lastras. Pendant que l'équipe l'attendait, lui payait sa peine. 20 mois sans courir. Une sanction, racontent-ils, qu'il a pris avec courage et dignité, durant laquelle il a dû apprendre à gérer sa frustration.

Les larmes du Willunga

Si on lui demande s'il a souffert, Valverde répond laconiquement et évasivement que cela appartient désormais au passé et qu'il ne sert à rien de revenir dessus. Unzue définit le Murcien comme un homme plus de gestes que de parole. En Australie, après avoir levé les bras au Willunga, il a pleuré comme jamais il ne l'avait fait après un succès. "Ces larmes expriment tout ce que la parole ne peut dire", dit Unzue, qui est dans le milieu depuis trente ans et qui a connu des centaines de cyclistes, et qui reste, malgré tout, fasciné par Valverde, qu'il considère comme inégalable et responsable de l'ambiance familiale de la Movistar. "J'ai connu peu de coureurs pour lesquels les coéquipiers sont autant prêts à aider, et je ne me rappelle pas non plus de façons aussi expansives, joyeuses de célébrer ses victoires. Le coeur de l'explication vient de sa simplicité. La sensibilité, le naturel, sont innés en lui ; je n'ai jamais vu une telle estime pour un champion de la part de ses coéquipiers." Et il ajoute : "Miguel (Indurain) avait le respect de ses coéquipiers, une admiration logique pour quelqu'un de sa trempe ; concernant Valverde, il y a autre chose, quelque chose de simple et de génial : le coeur. C'est un gars qui a un coeur plus grand que les jambes."

"Oui, c'est vraiment un élément moteur", confirme Unzue,  pour qui le vide qu'il y avait dans l'équipe pouvant seulement être comblé par Alejandro. "On parle d'un phénomène dans le sens large du terme, qui recouvre deux définitions. Alejandro est un phénomène sportif qui dès l'école gagnait des courses et qui est maintenant arrivé au sommet. Et, en même temps, c'est aussi un phénomène social. Et, ces derniers temps, ce second aspect a encore plus grandi que l'aspect sportif." Pendant l'été, son groupe d'entraînement à Murcie a grossi au point d'atteindre des proportions incroyables : certaines fois, le groupe frôlait les 200 coureurs ! Beaucoup était des touristes, madrilènes en particulier, qui cherchaient le soleil et la plage et qui, en apprenant que Valverde s'entraînait par ici, filaient décrocher leur vélo et rouler avec lui.

Valverde apporte autant à l'équipe que l'équipe lui apporte. Autrement dit, l'admiration que lui porte ses coéquipiers est un prolongement sincère de l'affection qu'il porte à l'équipe. Quand, sur la dernière Vuelta, il est venu rendre visite à l'équipe, les coureurs lui ont demandé dans quelle équipe il prévoyait de revenir. Il a reconnu qu'il avait reçu de bonnes offres économiques mais qu'aucune n'atteignait l'offre de la Movistar. "Combien te proposent-ils ?" lui demandèrent-ils. "Ils m'offrent une famille", répondit Valverde.


Photo : Valverde et Indurain, à la présentation de la Movistar
http://resizer.laverdad.es/resizer/resizer.php?imagen=/deliverty/demo/resources/jpg/2/8/1328107139982.jpg&nuevoancho=950&nuevoalto=570&copyright=conCopyright&encrypt=false

Published by Clément
commenter cet article

commentaires

Yoann (Valverde56) 03/03/2012 00:45


Superbe article

benoît 01/03/2012 19:58


Magnifique ! ça ne m'étonne pas d'Alejandro. C'est un coureur généreux comme il en demeure bien trop peu aujourd'hui. Il a la culture et le culte de son sport. C'est un champion sous tous les
angles et je ne lui souhaite que santé et grande réussite cette saison.


Je confirme, une nouvelle fois, ton article est très beau. Je me permets de te féliciter pour tes progrès Clément (depuis le tout début du blog) dans la rédaction de tes articles. J'ignore si le
stage à l'Equipe a suscité chez toi quelques vocations ... En tous cas, c'est très plaisant à lire et à suivre! Continue car pour nous, c'est un régal de pouvoir suivre ce coureur au plus près.

el abuelo 29/02/2012 19:26


S'il te plait val enléve le t que tu as mis a la fin de simple

val 29/02/2012 15:22


la dessus aucun doute, Valverde est une personne tres tres aimée, souvent dite tres simplet et tres genereuse, je ne suis pas etonné.

chris 29/02/2012 01:40


magnifique article Clément, comme toujours


 


sinon, j'ai regardé le parcours du paris - nice et j'annonce, Alejandro repart avec minimum 2 étapes. Sachant qu'il peut en gagner 5. Ca va etre de la bombe ce paris nice, on va se régaler.
Vivement

Clément 29/02/2012 10:16



Oui ça promet tellement ! Attention aux cassures sur les étapes du lundi, mardi et mercredi : c'est possible que des favoris perdent la course sur un coup de bordure. Heureusement la Movistar
n'est pas mauvaise dans le domaine, elle a même plutôt tendance à créer les bordures qu'à les subir

J'en profite pour vous prévenir que malheureusement pendant Paris Nice j'aurais un peu de mal à mettre à jour le blog, en particulier le mercredi et le jeudi (le reste ça devrait
aller, et le week-end il n'y aura aucun problème). Pour les chanceux qui pourront regarder les étapes, faites attention elles se terminent assez tôt, aux alentours de 16h - 16h30 ;)

ps : nouvel article d'Alejandro dans son journal : http://www.alejandrovalverde.es/fr/diario_index.aspx



coco69 28/02/2012 20:56


Madrilaines ou madriliens ?

Clément 28/02/2012 21:02



Ni l'un ni l'autre, c'est plutôt "madrilènes", bien vu ;)

A part ça, Alejandro est passé ce soir sur la chaîne murcienne 7RM, voici ce qu'il a dit :
- Il est d'accord sur le fait que le parcours de Paris Nice lui convient très bien, il veut briller là-bas, même si la concurrence sera très forte.
- Son voeu pour 2012 : que la santé l'accompagne.
- A propos du chrono, il est optimiste parce qu'il l'a beaucoup travaillé pendant sa suspension : "Les résultats ne se voient pas directement [référence à son chrono au Tour d'Andalousie ?] mais
ça portera bientôt ses fruits".
- Le fait de gagner dès son retour, de confirmer au Tour d'Andalousie, ça lui a apporté "beaucoup de sérénité" ; il est très heureux de son retour (il dit être revenu "plus serein, plus fort,
plus mature") et d'ailleurs ses résultats ont été "au-dessus de [ses] espérances".
Voilà voilà



mayo08 28/02/2012 19:46


Voila pourquoi j'aime alejandro,c'est un champion qui place l'humain avant tout.

fabrice 28/02/2012 19:34


Très bel article en effet. Merci pour la traduction.


Si nous sommes tous dans ce blog tellement fan de Valverde, c'est bien qu'au-delà de ses qualités athlétiques il dégage quelque chose de rare.

supermamy 28/02/2012 19:33


magnifique!!!!