Saison 2012

Après un an et demi sans compétition où il n'a cessé de s'entraîner pour revenir au meilleur niveau, Valverde a recommencé à gagner dès ses premières courses, au Tour Down Under, à la Ruta del Sol et à Paris/Nice. Il n'était pas au mieux sur les ardennaises ; sur le Tour, il a connu des déboires en première semaine mais il est parvenu à remporter au panache une grande étape pyrénéenne !

--> Programme et résultats 2012

Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog s'est arrêté fin juillet.
Retrouvez toute l'actu de la Balaverde sur le blog de Benoit :
http://vengavalverde.overblog.com/

Lundi 26 avril 1 26 /04 /Avr 08:27

http://www.pezcyclingnews.com/photos/races10/lbl10/lbl10-sprint.jpg

 

Les classiques ardennaises étaient le premier grand objectif d'Alejandro cette saison, avec le Tour de France. Il y arrivait avec une trentaine de jours de courses dans les jambes, ce qui était bien plus que les années précédentes, où il avait parfois manqué de compétition. Pourtant, il n'est pas apparu dominateur cette semaine. A la Flèche Wallonne, il n'a terminé que 8e, lui que l'on considère pourtant comme l'un des tout meilleurs puncheurs du peloton. A Liège, s'il a réussi à monter sur le podium, il n'a toutefois pas pu suivre Gilbert lorsque celui-ci a accéléré dans la côte de Saint-Nicolas. Comment est-ce possible ?

Il y a plusieurs explications, qui sont complémentaires.

Concernant la Flèche, tout d'abord, Valverde a reconnu que ses sensations n'étaient pas bonnes ; je pense, sans vouloir chercher l'excuse facile, qu'il a manqué de rythme n'ayant pas pu courir l'Amstel comme les autres favoris (il n'avait donc plus couru depuis le Tour du Pays Basque, 11 jours avant, ce qui est un peu trop). Sa 8e place ne reflète donc pas son véritable niveau, selon moi.
Néanmoins, cette explication est un peu juste pour justifier à elle seule cette 8e place. Quant à Liège Bastogne Liège, Valverde avait retrouvé la forme, théoriquement ; alors pourquoi cette impuissance face à Gilbert hier dans la côte de Saint Nicolas ?

 

Dans Saint Nicolas, quand Gilbert a attaqué, c'était en fait une contre-attaque : Valverde venait en effet d'attaquer et de se rassoir sur sa selle, et n'avait donc pas eu le temps de reprendre entièrement son souffle. Il était alors proche de sa limite, ce qui explique pourquoi il a laissé filer Gilbert. Cela a sans doute été la bonne stratégie : Valverde, qui commence à avoir une certaine expérience, savait qu'il serait plus facile de reprendre le belge après avoir repris son souffle, d'une part, et surtout d'autre part avec l'aide d'Evans, formidable rouleur comme dirait notre cher Adam. Et ça a marché ! Les deux coureurs ont réussi à rentrer, surtout grâce à Evans, on ne va pas se mentir (on ne refait pas Valverde, hein ! Sa manque de coopération a d'ailleurs été critiqué par Gilbert et Evans, après l'arrivée). Voilà qui a permis à Alejandro de remporter le sprint pour la 3e place, en lançant le sprint tôt, comme en 2008, et en montrant à Gilbert que mince, quoi, on ne bat pas une Balaverde au sprint comme cela, aussi fort soit-on sur les classiques !

A ce propos, je ne sais pas vous, mais moi ce Gilbert commence un peu à me dégoûter...vous souvenez-vous de son niveau à la Française des Jeux ? Alors quand je l'ai vu lâcher Alejandro dans la côte de Saint-Nicolas, cela m'a fait mal, quand même...Et j'ai repensé à l'Amstel, au Cauberg, à la victoire de Gilbert, et à l'absence de Valverde, bloqué par le volcan islandais : finalement, je crois qu'il n'y avait pas tellement de regrets à avoir, Gilbert était imbattable ce jour-là.

 

(l'article continue ci-dessous)

http://cache.daylife.com/imageserve/00Z824q8ny1Gb/610x.jpg

 

Pourtant, c'est vrai qu'au Tour du Pays Basque, Valverde était très fort, le meilleur dans les côtes. Dans ce cas, pourquoi n'a-t-il pas gardé la même niveau sur ces classiques, mis à part l'explication du manque de rythme à la Flèche ? J'ai l'impression, en fait, qu'il s'est passé l'effet inverse des années précédentes, où Valverde manquait de compétition : cette fois, Alejandro en a eu trop. La cause du problème n'est pas à proprement parler le nombre de jours de courses (30, ce n'est pas non plus énorme), mais le fait que Valverde joue la gagne depuis janvier : forcément, au bout d'un moment, la fatigue commence à arriver. C'est ce qui arrive à Alejandro actuellement, selon moi. Mais n'attendez pas de moi que je critique Valverde sur ce coup là : ce serait être hypocrite, sachant que j'étais très content en février pour le Tour Med',  en mars pour Paris/Nice et en avril au Pays Basque que Valverde me fasse vibrer ! De toute façon, on le sait tous, Alejandro n'avait pas d'autre choix que de jouer la gagne autant qu'il le pouvait, puisque l'on ne savait pas quand la suspension allait être donnée.
Il y a donc eu un problème de pic de forme, d'après moi. Mais il y a aussi autre chose.

 

En fait, tout concorde à laisser penser qu'Alejandro a perdu un peu de son punch des années 2006-2007, au profit de ses qualités de grimpeur. Cette "théorie" (également valable pour Cunego) n'est pas nouvelle, on y pense depuis plusieurs mois déjà, mais je crois qu'on en a eu la confirmation cette semaine. Valverde ne gagnera plus la Flèche Wallonne, selon moi, car il n'a plus le punch nécessaire pour gicler dans les derniers mètres du mur de Huy ; et c'est peut-être également le cas pour l'Amstel, jugé en haut du Cauberg. Mais cela ne me gêne pas pour autant. D'une part, parce que Valverde est meilleur en montagne, et nous fait donc plus plaisir dans les courses par étapes ; d'autre part, parce que cela ne l'empêchera pas de continuer à briller à Liège, où ses qualités de sprinter lui sont toujours profitable quand il s'agit de faire la différence face aux autres puncheurs. Cela va en tout cas dans le sens d'une amélioration des performances d'Alejandro sur les Grands Tours, amélioration qu'on a pu constater lors de la dernière Vuelta, et qu'on était censé constater sur le prochain Tour de France (malheureusement il y a peu de chances qu'il puisse le disputer...). Seul bémol : cette amélioration en montagne ne s'accompagne pas de progrès en chrono, où les performances d'Alejandro sont toujours largement insuffisantes, selon moi, pour pouvoir un jour gagner le Tour. Mais c'est un autre sujet.

 

Pour terminer ce bilan des ardennaises, un mot sur la Caisse d'Epargne. Alejandro n'a pas été bien entouré cette année, et cela a également joué, forcément. Mais c'est vrai qu'on ne remplace pas un Rodriguez (coéquipier d'Alejandro jusqu'à l'an passé, qui lui a souvent bien été utile)...

 

Au final, la balance n'est pas excellente, puisque Valverde n'a remporté aucune classique, mais le fait d'avoir vu Valverde jouer la gagne dans le final de Liège Bastogne Liège me satisfait personnellement. Et puis, il faut souligner sa régularité sur LBL : Valverde termine sur le podium pour la 4e fois en 5 ans !

 

Maintenant, place au Tour de Romandie (qui se dispute de mardi à dimanche), ultime course d'Alejandro avant le mois de mai où il se passera ce qu'il se passera...Valverde (actuellement second du classement Pro-Tour) est un des favoris de la course, au même titre que Kreuziger (dernier vainqueur), Basso et Menchov. Les outsiders sont, dans l'ordre, Anton, Machado, Brajkovic, Pinotti et Rogers. Tout se jouera les trois derniers jours, avec tout d'abord vendredi un chrono de 22 km, puis samedi et dimanche deux étapes de montagne. A noter qu'Alejandro pourra compter sur les bonifications à chaque arrivée d'étape en ligne : 10", 6" et 4".

L'an passé, Alejandro a terminé 4e de la course ; en 2006, il avait fini 3e ; quant à 2007 et 2008, il n'avait pas participé.

 

http://www.pezcyclingnews.com/photos/races10/lbl10/lbl10-trio.jpg

Par Clément - Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés