Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Archives

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog a changé d'adresse depuis 2012. Retrouvez toute l'actu d'Alejandro Valverde sur cette adresse : http://vengavalverde.overblog.com/

10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 15:03

Le retour d'Alejandro, qui se rapproche à grands pas, doit être l'occasion de s'interroger sur l'orientation à donner à sa carrière.


Comment reviendra Alejandro dans le peloton professionnel ? Sur-motivé, c'est une certitude. Il aura l'envie, et même plus, la rage, de (re)montrer sa valeur et de gagner des courses comme il l'a toujours fait. Il l'a dit et répété, pour lui, il reviendra "au même niveau qu'avant, si ce n'est meilleur". Cette conviction profonde, on l'a retrouve chez bon nombre de suiveurs, en particulier chez ceux qui ont eu l'occasion de le côtoyer durant sa suspension, que ce soit à l'entraînement ou lors de cyclotouristes. Valverde est très affuté, il n'a cessé de s'entraîner pendant cette année et demi, il a simulé des périodes de compétition, bref, il a été très professionnel. A l'entraînement, il lui est même arrivé régulièrement de lâcher ses amis pros comme LL Sanchez ou Rojas, ou encore d'approcher de très près ses records de temps lors d'ascensions près de Murcie (un de ses records date de fin juin 2005, peu avant son exploit de Courchevel).

Mais s'il s'est beaucoup entraîné, il n'a pas couru "pour de vrai". Son dernier Grand Tour remonte à la Vuelta 2009, qu'il a certes remporté, mais qui datera de presque trois ans lorsqu'il se réessayera à une course de trois semaines, le Tour en juillet 2012. Trois ans, c'est beaucoup. Valverde n'a rien perdu de ses ambitions : ce Tour, il veut toujours le gagner. Et s'il n'atteint pas le maillot jaune, alors il veut au moins le podium. Mais il ne pas faut pas se faire d'illusions : ça sera dur, même à terme. Autrement dit, les chances qu'il y parvienne un jour ne sont pas extrêmement élevées. La faute au chrono, bien sûr, toujours ce même handicap, qui n'est pas rédhibitoire sur la Vuelta (la preuve, il l'a gagné) mais qui pèse bien plus lourd dans la balance sur le Tour, où le niveau est sensiblement différent. C'est simple : pour compenser son déficit en contre-la-montre, Alejandro doit gagner du temps sur ses rivaux ailleurs. Et pour cela, il doit attaquer, oser, prendre des risques, le contraire de sa stratégie d'économie qui avait fonctionné pour la Vuelta. Il lui faut comprendre que ce qui marche pour la Vuelta n'est pas forcément adapté au Tour. Le cas de Basso, dominateur sur le Giro 2010 puis impuissant sur le Tour 2011 dont il avait pourtant fait l'unique objectif de sa saison, est révélateur.

http://farm3.static.flickr.com/2695/4316564651_fc9f3c043c_o.jpg
Valverde est (aussi) un coureur de Grand Tour, il l'a montré en gagnant la Vuelta, mais est-il un coureur du Tour (ce qui est différent) ? La question se pose depuis longtemps mais n'a toujours pas été tranchée (la faute surtout à des pépins physiques de 2005 à 2008, puis de 2009 à 2011 à ses soucis extra-sportifs). Or, il serait temps d'y répondre. Car derrière le Tour, une multitude de courses attendent que Valverde s'en empare. S'il s'avère qu'Alejandro n'est vraiment pas fait pour le classement général du Tour, il faudra changer (et si possible pas trop tard, le temps passe vite...) le paradigme de sa carrière, centré pour le moment sur l'épreuve estivale. Non, Valverde n'est sans doute pas un nouvel Hinault, Indurain, Armstrong, comme on a pu l'espérer à ses débuts. Il ne l'est pas, mais il est beaucoup d'autres choses, et c'est mieux ainsi. Un ovni dans le monde du vélo, un Sean Kelly moderne.

L'Irlandais avait toujours buté sur le Tour (en 14 participations, ses meilleures performances sont une 4e, une 5e et une 7e place) mais reste l'un des cyclistes les plus titrés de l'histoire en ayant remporté une Vuelta, 7 Paris/Nice, Milan San Remo, Liège Bastogne Liège, le Tour de Lombardie, etc. Valverde, lui aussi, a les moyens d'enrichir son palmarès avec de très grandes courses. Il a déjà dans sa besace la Vuelta, deux Liège, la Flèche Wallonne, deux Dauphiné, la Clasica San Sebastian et le Tour de Romandie, pour ne citer que ses plus grands succès. C'est très bien mais il peut faire encore beaucoup mieux ! Dans ses cordes, citons en premier lieu le Mondial (auquel il accorde beaucoup d'importance, ce qui est une très bonne chose), un troisième Liège (on ne peut se lasser d'un tel monument), mais aussi Milan San Remo, le Tour de Lombardie, l'Amstel Gold Race ou encore Paris Nice. Six grands objectifs à sa portée, où il a déjà d'ailleurs pour la plupart approché la victoire, parfois de très près. Sur le Tour, en revanche, il a toujours buté sur quelque chose. Certes, il a progressé depuis sa dernière participation en 2008, il a pris de la caisse sur trois semaines, il est plus résistant, notamment face à la météo, mais est-ce suffisant pour passer de la lutte pour la 5e place à la lutte pour le maillot jaune ? Je ne dis pas non (Samuel Sanchez n'est pas passé loin du podium en 2010, c'est donc bien qu'Alejandro peut y arriver), mais je demande à voir.

Une idée pourrait être qu'Alejandro ne dispute plus le Tour avec l'obsession du général, mais avec l'objectif de gagner des étapes (Courchevel et Plumelec font parti des plus grands moments de sa carrière, et chaque année, en premier lieu l'an prochain, certaines étapes lui correspondent parfaitement) tout en gardant un oeil sur le général. S'il voit, lorsque les choses sérieuses ont commencé, qu'il est bien placé, alors il s'y intéressera ; mais sinon, il luttera pour le général lors de la Vuelta quelques semaines plus tard. De toute façon, lutter pour la victoire à la fois sur le Tour et sur la Vuelta, dans la même saison, me paraît être un peu trop lourd, si l'on veut en plus briller à côté sur un certain nombre d'épreuves. Les chiffres parlent : la seule fois où Alejandro a couru successivement le Tour et la Vuelta (les deux en entier), en 2008, il a terminé 8e du Tour et 5e de la Vuelta, ce qui était assez décevant. Et pour rappel, la seule fois où Alejandro a remporté un Grand Tour, la Vuelta, c'était une saison où il n'avait pas couru le Tour...

Ainsi, le programme de saison idéal serait selon moi le suivant :
- Un printemps chargé, avec Paris/Nice, peut-être Milan San Remo, Pays Basque, ardennaises et Romandie ;
- Puis pause jusqu'en juin où il disputerait le Dauphiné pour le gagner ;
- Eventuellement le Tour pour y gagner des étapes mais pas pour viser le maillot jaune ;
- Fin de saison avec Vuelta qui serait le grand objectif de saison, et Mondial et Lombardie à ne pas négliger.
Le Tour serait optionnel : si cela fait trop, Alejandro se reposerait en juillet et se préparerait en août pour la Vuelta (en reconnaissant des étapes, en faisant le Tour du Burgos, etc.).

Alejandro aura bientôt 32 ans, et même s'il semble parti pour courir au moins jusqu'à ses 36 ans (sa suspension l'a en quelque sorte préservé), le temps passe vite, et son niveau ne sera sans doute pas le même dans cinq ou six ans qu'aujourd'hui. C'est donc maintenant, sur les 5 saisons qui arrivent, qu'il faut cartonner, essayer d'enrichir son palmarès. ll y a de quoi faire, on l'a vu. Avouez que ça serait donc dommage de ne penser qu'à une seule course, celle de juillet !

http://cache.daylife.com/imageserve/0b736NOczU996/610x.jpg

Published by Clément
commenter cet article

commentaires

fabrice 17/12/2011 18:20


site officiel


twitter


facebook


chaine Youtube


Tout ça pour ça ... rien d'intéressant depuis des mois


Si tout ça ne sert qu'à informer quand Valverde court ce n'est pas la peine : les sites spécialisés suffisent !


Heureusement qu'il y a ton blog Clément !

Clément 18/12/2011 09:45

On s'ennuie ferme depuis quelques temps, zéro nouvelles, pourtant je cherche comme d'habitude...Je ne vais pas dire que c'est un silence inquiétant mais ça serait quand même sympa à 2 semaines pile de la fin de sa suspension d'avoir qq petites news (combien de temps a-t-il coupé pendant cet intersaison, a-t-il pratiqué d'autres sports par ex, et surtout quels sont ses projets pour 2012, en premier lieu quelle sera sa course de reprise ?). Heureusement très bientôt Valverde va revenir dans l'effervescence du milieu de la compétition, comme au bon vieux temps !

Julien 16/12/2011 20:48


y a pas un souci dans ton lien vers le site officiel d'Alejandro  ?


ton lien : http://www.alejandrovalverde.es/index2_fr.php


un lien qui marche : http://www.alejandrovalverde.es/index2_fr.htm


Mais sinon c'est vrai qu'il y a rien de neuf....

Clément 17/12/2011 03:10

C'est plutôt le site off qui a un souci ;) mais comme je disais il est en cours de reconstruction ! Le blog et le forum ont été enlevés par exemple.

Romain 15/12/2011 14:40


Interview de Rui Costa :


 


2012 marquera également le retour d’Alejandro Valverde au sein de
l’effectif Movistar, que pouvez-vous nous dire à son sujet ?


L'arrivée d'Alejandro Valverde est une très bonne chose pour notre équipe, la Team Movistar. C'est un coureur offensif qui a la culture de la gagne. Je suis persuadé qu’il apportera de nombreux
succès à notre formation. C’est quelqu’un qui aime batailler et se surpasser. Ce sera bien évidemment notre leader absolu sur la majorité des courses auxquelles il sera aligné et je serais très
heureux de rouler à ses côtés et l’aider du mieux possible. Il va apporter beaucoup de choses à tous les coureurs grâce à son expérience et sa science de la course. Il va nous libérer d’une
certaine pression, moi le premier.


En lire d'avantage sur Cyclism'Actu : http://www.cyclismactu.net/news-interview-rui-costa-laquo-je-peux-gagner-quasiment-partout-raquo-21133.html#ixzz1gbuOurWP

supermamy 14/12/2011 06:41


Est ce que l'on sait déjà la date de sa reprise,le 1er jour de compétition?Quand et où?


Venga Valverde!!!

Clément 15/12/2011 08:11

Soit le 15 janvier au Tour Down Under (j'espère !), soit le 23 au Tour de San Luis. On n'a aucune info depuis quelques temps sur Alejandro, d'ailleurs son site officiel est en reconstruction...espérons une interview bientôt (a propos de sa saison 2012 en particulier) !

fabrice 11/12/2011 00:07


D'une certaine façon, Valverde a "tout" gagné : classiques, courses à étapes, sur le plat, en montagne ...


D'une cartaine façon, il n'a "rien" gagné : ni championnat du Monde ni Tour de France.


Le paradoxe d'un palmarès (jusqu'à présent) à la Kelly ou à la Jalabert.

Clément 11/12/2011 08:07



Le Tour ça reste du domaine de l'irréel pour moi, en revanche le Mondial doit devenir un objectif prioritaire (c'est-à-dire concrètement y arriver en très bonne forme, et non émoussé), surtout
ces trois prochaines saisons où les parcours lui conviennent.
Mais sa carrière peut tout-à-fait être très réussie même sans avoir remporter ces deux courses : s'il remporte une ou deux grandes classiques (MSR, un 3e Liège, Lombardie...), Paris Nice,
pourquoi pas une autre Vuelta, et des beaux succès d'étapes sur le Tour (une victoire en montagne a beaucoup de valeur), ça serait super !
Mais c'est vrai que gagner le Mondial donnerait pour moi une autre dimension à sa carrière. Un an avec le maillot arc-en-ciel c'est quelque chose, et puis tout de même, le Championnat du Monde,
sur un palmarès ce n'est pas rien...

ps : Gilbert interrogé par un média belge sur le retour de Valverde, a confié ceci : "Il s’agira pour moi d’un sérieux adversaire car on ne perd pas son talent en deux ans. Au contraire, il
n’a cessé de s’entraîner et il reviendra plus fort, plus frais mentalement."



mayo08 10/12/2011 17:20


ton programme me parait bon ,mais je ne pense pas qu'alejandro doit zapper le tour car en clm il n'est pas si mauvais que cela surtout quand celui ci est vallonné.Dans la suite de cette idée,il
devrait faire la vuelta non pas pour la gagner mais pour s'entrainer en vue du mondial en prenant au passage une ou deux victoire d'étape,car gagner la vuelta et le mondial par la suite me semble
impossible.

Clément 10/12/2011 17:26



L'idée en tout cas ça serait de ne courir qu'un seul Grand Tour pour la gagne dans sa saison.
Il choisirait le Tour si le parcours lui correspond (c'est-à-dire en particulier s'il y a peu de kms de chronos pour pur rouleurs), ou sinon la Vuelta. Le but étant d'être en bonne forme pour la
fin de saison, tout en pouvant avoir un printemps chargé. Dans le programme que je cite dans l'article, il y aurait à la fois les plus grandes courses d'un jour qui lui correspondent (MSR,
ardennaises, Mondial, Lombardie), un Grand Tour (Tour ou Vuelta) et les trois plus grandes courses d'une semaine (Paris Nice, Romandie, Dauphiné).