Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Archives

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog a changé d'adresse depuis 2012. Retrouvez toute l'actu d'Alejandro Valverde sur cette adresse : http://vengavalverde.overblog.com/

4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 15:14
Alejandro vit actuellement à El Esparragal, un village de 7.800 habitants, située à 6,5 km au nord de la ville de Murcie.

Il est revenu sur la saison 2006 :
"Je dois reconnaître honnêtement que, à l'entame de la saison, je n'avais pas fait une fixation sur le classement général du ProTour", confie-il. Simplement, quand je suis en forme, je fais toujours la course à l'avant du peloton. Fatalement, dès lors, on récolte des points. De toute façon, je suis né gagneur , il n'y a que cela qui m'intéresse. Depuis toujours, je m'enivre du parfum de la victoire."
Pas modeste, Alejandro ! Mais il n'a pas tort...

En parlant des classiques :
"Elle n'avait pas très bien commencé car à l'Amstel Gold Race, j'avais dû passer mon tour dans la finale; je n'avais pas mangé suffisamment et j'avais manqué de puissance et d'énergie au plus fort de la bagarre. Je savais pourtant que j'avais les jambes pour gagner, il ne restait qu'à concrétiser.
A l'entraînement, j'avais énormément travaillé l'endurance, afin de tenter de me présenter avec encore suffisamment de jus dans la finale des courses.

A ce titre, la Flèche Wallonne 2005 m'avait servi à la fois de leçon et de tremplin. Je m'y étais senti comme un poisson dans l'eau mais je m'étais un peu trop dispersé dans la course et j'avais finalement explosé dans le mur d'arrivée. Or c'est évidemment là que tout se joue. Fort de cette expérience, je suis revenu à Huy, en 2006, avec de grandes ambitions. Toute la journée, je me suis caché du vent, en restant dans les roues. Et dans l'ascension finale du Mur, j'étais encore frais, plein d'énergie pour jaillir dans le dos de mes adversaires. Cette victoire m'a fait du bien.

Je me suis présenté quelques jours plus tard, au départ de Liège-Bastogne-Liège, sans la moindre pression et, c'est dans ces conditions-là, souvent, qu'on court le mieux, parce qu'on fait moins d'erreur. Toutefois, si j'ai fini par l'emporter à Ans, c'est aussi parce que j'avais à ma disposition une équipe extrêmement forte et solidaire, qui m'a idéalement protégé jusqu'à l'entame de la finale."

Il s'intéresse aussi au conflit qui oppose l'UCI et les organisateurs de Grand Tour.

"Ce qui est en train de se passer actuellement est regrettable", dit celui qui, dans la vie, roule alternativement en Mercedes et en Porsche Cayenne (alors qu'Angela, son épouse, préfère sa nouvelle Mini). "Et, dans ce conflit, les coureurs sont en quelque sorte pris en otages. On se retrouve au milieu de cette guerre, et l'on ne sait pas trop comment agir. Je trouve vraiment que les coureurs devraient avoir un syndicat susceptible de défendre leurs intérêts."

Published by Cyclisman
commenter cet article

commentaires