Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Archives

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog a changé d'adresse depuis 2012. Retrouvez toute l'actu d'Alejandro Valverde sur cette adresse : http://vengavalverde.overblog.com/

13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 15:12
http://cache.daylife.com/imageserve/0cDbcSSdNsbHi/610x.jpg
Waou. Après deux étapes de montagne décevantes en terme de spectacle, c'est finalement la dernière des trois étapes de ce tryptique montagneux qui nous aura offert le plus d'émotions. Et quelles émotions ! Le final fut à couper le souffle, presque au sens propre quand on a vu Valverde se fait décramponner du groupe des favoris, à 2.5 kilomètre de l'arrivée, sous les accélérations de ses rivaux auquels il n'avait pas échappé qu'Alejandro et la pluie, présente aujourd'hui comme prévu, ne font pas bon ménage. Mètre par mètre, le murcian se faisait distancer, et la Vuelta semblait s'envoler pour lui, qui avait tout maîtrisé depuis le départ de la course : les cassures de début d'épreuve, les chutes, le premier contre-la-montre, les quatre étapes de montagne, et bien sûr ses adversaires, qui ne l'avaient encore jamais réussi à trouver la faille de Balaverde en montagne. Sans équipier autour de lui, Valverde affrontait seul son destin : était-il maudit, ne gagnerait-il enfin jamais de Grand Tour de sa carrière, tout cela à cause d'une stupide pluie ? Puis, subitement, comme guidé par une voix divine, il se redressa sur sa machine, se mit en danseuse et démarra. El Imbatido était de retour. Un à un, il repris ses adversaires : Cobo, qui l'avait rejoint et dépassé lors de sa courte défaillance, Basso, qui s'était une nouvelle fois discrédité en faisant l'écrémage sans rien tenter ensuite, et Evans, l'éternel perdant, qui même sans crevaison n'aurait donc pas pu remporter cette Vuelta. Restaient alors dans l'ordre Gesink, seul, et plus loin S.Sanchez et Mosquera. Cunego venait de franchir la ligne en solitaire, remportant avec brio sa seconde victoire d'étape des trois semaines, encore une fois de très belle manière. Valverde, lui, continuait son effort, toujours en danseuse : ça y est, le mauvais moment était passé, il devrait donc sauver son maillot aujourd'hui. Et le voilà qui revient sur Gesink !! Restera-t-il dans la roue du néerlandais ?! Non, il le dépasse, et Gesink, lui, n'arrive pas à le suivre ! Alejandro réalisera finalement un dernier kilomètre en boulet de canon et passera la ligne, certes (peu) après S.Sanchez et Mosquera, mais avant Gesink, Evans et Basso à qui il reprendra au bout du compte respectivement 4, 18 et 26 secondes !

Au lieu de perdre son maillot de oro, ce qu'on avait craint quelques instants, Valverde reprend donc du temps sur ses trois principaux rivaux, grâce à une excellente gestion de l'effort dans la montée finale : "Quand ça a accéléré, je n'ai pas paniqué ; j'ai préféré en garder sous la pédale, sachant que puisque je connaissais ce col, je savais qu'il ne fallait surtout pas se mettre dans le rouge et plutôt monter à son rythme, en pensant à garder quelques forces pour l'arrivée". Rien à dire, il n'y a qu'à applaudir ! Alejandro nous aura tout de même fait une grosse frayeur ; on espère donc que cela sera la dernière de cette Vuelta, où, si le plus dur est passé, il reste encore à disputer, parmi les sept étapes restantes, une étape de moyenne montagne (jeudi), une étape de haute montagne (vendredi), et enfin un contre-la-montre (samedi), la veille de l'arrivée, qui pourrait se révéler décisif.

Pour faire un bref bilan à une semaine de Madrid, on peut donc dire que Valverde, leader à la sortie de ce grand week-end de montagne, reste le grand favori pour la victoire finale. Ce soir, le plus proche adversaire d'Alejandro, Gesink, est à 31" du murcian, et les autres (dans l'ordre, S.Sanchez, Basso, Mosquera et Evans) pointent entre 1'10" et 1'41". C'est vraiment peu. Alejandro aurait donc intérêt à reprendre un peu de temps sur ses rivaux avant vendredi, en profitant de ses qualités de sprinters pour prendre de précieuses secondes de bonification. Demain, le final est très accidenté (voir profil), et il est tout à fait possible pour la Caisse d'Epargne de tenter un coup afin que Valverde puisse gagner l'étape et prendre ainsi 20 secondes de bonifications. Mardi, l'arrivée est en léger faux-plat montant ; Farrar, Boonen et Freire ayant abandonnés, Alejandro a de quoi se mêler au sprint et prendre 12 secondes de bonif' derrière Greipel...Enfin, jeudi est l'étape idéale, car de moyenne montagne, pour prendre les 20 secondes de bonif' accordées au vainqueur et il serait dommage de s'en priver. Tout cela afin d'arriver vendredi, pour la dernière véritable étape de montagne, et surtout samedi, pour le chrono, avec suffisamment d'avance sur ses concurrents. Ca serait en effet quand même dommage de perdre la Vuelta pour quelques petites secondes derrière, par exemple, un S.Sanchez ou Evans survolté l'avant-dernier jour...

Réactions de Valverde :
“L’ascension de la Pandera a été  très explosive. J’ai passé un moment un peu difficile en partie à cause du froid et de la pluie lorsque Gesink a démarré assez violemment. J’ai décidé de monter à mon rythme, à bon train, et c’est avec confiance que je me suis rapproché de plus en plus des premiers. Et au bout du compte, c’est moi qui ai repris du temps à Gesink”.
“L’écart s’est quelque peu agrandi avec le premier mais d’un autre côté Samuel Sánchez et Ezequiel Mosquera se sont un peu rapprochés tandis que par ailleurs  Cadel Evans et Ivan Basso ont perdu du terrain’’.
“Sortir de ce triptyque andalou en jaune, après trois étapes de montagne aussi difficiles est très important pour la victoire finale à Madrid, cela va de soi. 70% de la Vuelta sont maintenant derrière nous mais il ne faut pas pour autant oublier qu’il reste encore toute une semaine de Vuelta, avec quelques étapes très dangereuses et bien entendu le chrono de Tolède l’avant-dernier jour’’.
“Je crois qu’à partir de maintenant ce qui va être fondamental sera  le travail d’équipe et je sais que de ce côté-là je n’ai rien à craindre. C’est donc avec beaucoup de tranquillité que je vais aborder cette dernière semaine”.

Etape :
1 121 CUNEGO, Damiano ITA LAM 4:04:23
2 195 FUGLSANG, Jacob DEN SAX a 02:23
3 1 SÁNCHEZ, Samuel ESP EUS a 03:08
4 211 MOSQUERA, Ezequiel ESP XAC a 03:10
5 51 VALVERDE, Alejandro ESP GCE a 03:22
6 154 GESINK, Robert NED RAB a 03:26
7 161 EVANS, Cadel AUS SIL a 03:40
8 218 RABUNAL RÍOS, Gonzalo ESP XAC a 03:46
9 131 BASSO, Ivan ITA LIQ a 03:48
10 101 COBO, Juan José ESP FUJ a 03:48

Général :
1 51 VALVERDE, Alejandro ESP GCE 060:30:53
2 154 GESINK, Robert NED RAB a 31
3 1 SÁNCHEZ, Samuel ESP EUS a 01:10
4 131 BASSO, Ivan ITA LIQ a 01:28
5 211 MOSQUERA, Ezequiel ESP XAC a 01:34
6 161 EVANS, Cadel AUS SIL a 01:41
7 58 RODRIGUEZ, Joaquin ESP GCE a 05:53
8 128 TIRALONGO, Paolo ITA LAM a 06:24
9 111 DANIELSON, Thomas USA GRM a 08:18
10 101 COBO, Juan José ESP FUJ a 10:45

A noter qu'Alejandro est leader également du classement par points et du classement du combiné : une vrai razzia ! Sans oublier que la Caisse d'Epargne est leader du classement par équipes...

Photo de l'étape :
http://cache.daylife.com/imageserve/0gdTgiQf74dn3/610x.jpg
Published by Clément
commenter cet article

commentaires

colin 16/09/2009 08:59

faut savoir aussi que les championnat du monde est une course a part,si une course comme LBL ou san sebastian ou une autre course quelqonque avait un profil comme ca,des coureurs comme cancellara,freire ou boonen n'auraient aucune chance,mais les chapionnats c'est toujours special et ce serais pas une surprise de les voir s'accrocher.

Clément 16/09/2009 15:11


Tout à fait ; au Mondial les équipes nationales peuvent cadenasser la course ce qui n'est pas possible dans les classiques, et ça change tout !


Paul 15/09/2009 18:53

Ps : http://www.mendrisio09.ch/percorso.asp?nid=63&lid=3(toujours citer ses sources! )

Paul 15/09/2009 18:50

Je ne pense pas que Freire puisse faire quoi que se soit. Il ya quand même 4655 mètres de dénivelé, ce qui représente une étape de haute montagne ! De plus, il y aura des passages de 10 % sur 800 mètres, que les coureurs parcoureront pendant les 19 tours, je vous laisse calculer ce que cela repésente...Pour moi le vainqueur sera un bon grimpeur, exit donc Ballan ou Cancellara (quoique ce dernier, on ne sait pas ce qu'il peut nous réserver).Les favoris sont pour moi A Schleck, Evans, S.Sanchez, Purito (?), Valverde, et Cunego qui semble le plus impressionant.Sinon cet idiot de Freire (qui aurait pu gagner des étapes cette semaine) devra rouler pour Valverde et son équipe. Freire qui dit qu'il veut gagner le mondial, c'est comme si Cavendish disait qu'il voulait remporter une étape Alpine, juste parce qu'il a gagné 6 étapes cette année.

Clément 15/09/2009 20:10


Le dénivelé ne veut pas tout dire. Le parcours sera en fait très usant, du fait de la répétition des côtes, mais celles-ci ne sont pas très difficiles. L'altitude (importante sur une étape de
montagne) ne jouera de plus pas.
Les coureurs qui ne sont donc pas bons sur des étapes de montagne peuvent donc être bon ce jour-là, notamment et surtout Cancellara qui va (malheureusement...) en étonner plus d'un par sa capacité
à rester au contact des meilleurs. Quant à Freire, je pense aussi qu'il sera trop juste sur ce parcours, en tout cas je l'espère fortement pour Valverde qui s'est déjà sacrifié deux fois pour son
compatriote...


Mathieu 15/09/2009 12:13

Je me méfierai aussi de Lars Boom qui est un coureur de championnat mais qui risque d'être un peu émoussé après la Vuelta qu'il a prévu de finir et le chrono du jeudi (?).Qu'en sera-t-il de Vinokourov qui pourrait tirer les marrons du feu d'une course peu usante et tactique ? Je vous raconte pas le gag si Kashechkin venait à l'emporter pour sa reprise à la compétition.

Clément 15/09/2009 17:08


Pour moi Boom est surcoté, aucune chance de le voir champion du monde...
Kashechkin ne sera, je pense, pas assez en forme pour gagner, par contre en effet Vinokourov pourrait profiter d'une course d'attente pour piéger tout le monde...quoique j'y crois quand même
peu.

Non, pour moi les deux grands favoris sont véritablement Cunego et Valverde, à égalité. Et derrière je place Gilbert, Cancellara, Freire, Ballan, Boasson Hagen et S.Sanchez.


Mathieu 15/09/2009 12:08

Il commence à nous saouler Freire qui a fait aucun résultat cette année et qui veut encore être co-leader de l'équipe, son dernier titre de champion du monde remonte quand même à 5 ans !A cause de ça, la course va être encore archi bloqueé par les Espagnols avec les Italiens qui les marquent et hop enterrement de premier classe comme l'an passé, ça fera peut-être la chance des Français.J'espère au contraire qu'il y aura un écrémage assez tôt pour se retrouver avec un petit groupe d'une dizaine d'unité dans les 40 derniers km comme c'était le cas lors des ardennaises à la fin des années 90. Je rève d'une explication d'homme à homme avec Valverde, Cunego, Cance, Gilbert, A.Schleck, Gerrans, Albasini, Kolobnev ou Ivanov, Breschel, Hagen et Mimosa ou Pierrick.Il va falloir que Valverde prenne ses responsabilités assez tôt pour éviter d'être piégé et de faire le mort après une attaque de Sanchez ou de Purito.Enfin, je ne voie pas trop Cunego l'emporter, il sera autant marqué que Bettini l'année dernière ce qui pourrait laisser le champ libre à Ballan ou à Santambrogio.Mais s'il gagne, chapeau!

ft 14/09/2009 20:56

l adversaire de cunego a mendrisio sera cunego et sa propre equipeje pense que le parcour est difficille pour boasson hagne par contre valverde devra sans defaire avans le sprintet vous quelle est votre favori ?

ft 14/09/2009 20:53

je pense que l adversaire de valverde a mendrision sera cunegole parcour est trop dure pour boasson hagen

Mathieu 14/09/2009 18:18

Ah, dilemme interressant qui se présente à Valverde.Il y a Sanchez qui pointe à 1 min et qui à mon avis ira chercher la 2ème place lors du chrono, heureusement d'ailleurs que celui-ci n'est pas à la place de Gesink car sinon c'était 50/50.Il pourrait s'assurer la victoire, s'il venait à disputer une arrivée d'étape pour prendre les 20 sec de bonifs mais en même temps, il doit veiller à ne pas tapper trop dedans pour conserver un peu de fraicheur pour Mendrisio car pendant ce temps, il y a les Cunego, Cancellara, Boasson Hagen, Ivanov, Gerrans, Pozzato, Ballan bientôt, Andy Schleck et Fedrigo (lol quoique) qui font déjà du jus.

Clément 14/09/2009 18:30


Je serais lui je n'hésiterai pas à prendre 20 secondes de bonif pour s'assurer de gagner cette Vuelta, qu'il n'est pas encore certain de remporter je le rappelle.

Le Mondial, c'est trop aléatoire, cette année j'ai lu que Freire souhaitait s'imposer aussi car il prendra sa retraite fin 2010, et de toute façon on sait qu'Alejandro récupère très bien : je ne me
fais donc pas de soucis pour une course qui se disputera dans la foulée de la Vuelta et où Alejandro sera donc encore en forme. D'ailleurs à propos de ce Mondial, ce sera la première fois où je
verrais Boasson-Hagen affronter Valverde...normalement il ne lui arrive pas encore à la cheville, mais dans quelques années, on verra...wait and see !


kevin 14/09/2009 14:04

La Caisse d'Epargne trouve le soutien auprès des équipes Cofidis et Vacansoleil. Le groupe maillot or parvient à revenir sur la tête de la course et reprend les 60 hommes de tête. ouff  attention alejendro !!!!!

kevin 14/09/2009 13:58

vlaverde piege a 20sec de tt les autres favoris attention danger

Charles 14/09/2009 13:54

Valverde meilleur au général, par points et combiné ... alala ...

colin 14/09/2009 11:45

maintenant je pense qu'ii doit etre fatigué,il faut qu'il se "repose" dans le peloton jusqu'a jeudi pour tout lacher et avoir 20 sec en plus ce serais bien,mais bon basso c'est plus ce que c'etait,comme evans le pauvre il ne sait pas attaquer.petite parenthese en plus qui m'enerve,armstrong,vinokourov reviennent a la compet apres 2 ans ou plus d'absence,ils ne font pas d'enormes resultats,loin de la a part un podium pour l'un,et on les traites de dopés,tricheur pour les mots les plus gentils et d'autres plus grossiers,et puis hier apres 2 ans d'absence une certaine kim clijsters gagne l'us open en ecrasant tous et que des "bravo kim quel retour fallait le faire".tous ca pour dire que encore une fois le cyclisme st vraiment le bouc emissaire du sport et c'est pas pres de changer,je suis vraiment triste pour alejandro qui va certenement gagner cette vuelta et qui par beaucoup ne sera pas reconnu a sa juste valeur.voila parenthese fermée..

Charles 14/09/2009 08:43

Valverde l'ai a fumé, sa m'énerve qu'on dise qu'il a eu chaud, No panique ...A l'arrivée il est devant gesink basso evans, pas besoin de dire qu'il a paniqué .Il a bien geré point barre, Hinault on disait qu'il avait chaud a chaque fois, Non donc stop.Valverde a géré il connaissait cette étape, il savait le rythme qu'il devait prendre voila, Il dit sur une intervwieu qu'il aurait pu suivre les attaques mais il se mettait dans le rouge. mieux vaut perdre 40 metres et en reprendre 80 que prendre 60 m et en perdre 40 ;)

marc 14/09/2009 06:30

valverde gère parfaitement mais on se rend compte que sil donnait pa de coups de pedales en trop set kil etait a bloc si jai bien di sai sanchez fait uen troisieme semaine de grands toru comme il la fai lanner derniere o toru de france et otre anner a la vuelta il gagnera la vuelta valverde net pourtant pas si mal niveau calcul il la joue bien mais un grand tour me semble comme jlai deja di difficile jespere kon aura pa valverde deuxieme dan uen semaine !!!!!si je di sa set par experience je sais comment sanchez finit ses tour en particumliertour despagne chaque anner il fait uen demonstration dans la derniere semaine !!! 

Htam 13/09/2009 22:08

n'empeche je trouve ça bizarre quand meme que Alejandro ne réussisse pas mieux au tour de France, les cols y sont certes plus long mais y sont la plupart du temps moins pentus (excepté le mt ventoux et l'alpe d'Huez) qu'au Giro ou a la Vuelta.

canari 13/09/2009 21:44

J'espère qu'il va essayer de gagner un peu plus de temps, mais j'en doute. Il préfèrera peut-être en garder sous pédale pour vendredi et samedi, mais c'est un grand risque. Je pense que l'étape d'aujourd'hui va faire mal psychologiquement à ses adversaire, et ça serait bien qu'il enfonce le clou pour prouver définitivement qu'il est le plus fort et qu'ils n'ont aucun espoir.

thomas 13/09/2009 21:14

ouf diraige g vu l'etape a la tele e jpeu dire qa 2 km de l'arivai jme suis dit nn valverde plu mayot or mai eureusemen valverde c le plu fort mintenan on peu dire qil a gagner la vouelta vamos valverde

supermamy 13/09/2009 19:44

quand on voit le classement général,on peut se dire qu'Alejandro doit encore se mettre à l'abri,les écarts sont trop réduits et il y a encore de la montagne.un CLM,peut être encore du mauvais temps,alors une petite victoire avec les secondes de bonifications,ça ne serait pas de trop .il ne doit rien laisser passer.Le podium risque de se jouer dans la minute...Ce serait vraiment trop bête!!on la veut cette victoire.Alejandro le mérite trop!!Venga Valverde!!

cji 13/09/2009 19:34

"Wahou"est le mot juste en effet mais on peut aussi ajouter je pense un "Ouf" quand on voit la fin d'étapes difficiles qu'a passer Valverde. Personellement à 3km je voyais déja Valverde perdre sa place de leader ainsi qu'une grosse minutes face à Gesink mais, Valverde est vraiment un grand champion qui ne lache rien^^. Il ne reste maintenant plus qu'a finir au mieux cette dernière semaine et d'arriver à madrid en or.J'ai aussi une question. Ne serait-il pas plus stratégique à la caisse d'épargne de mettre un Moréno/Kirienka voir meme Rodriguez devant pour faire office de point d'appuis à Valverde plutot que de rouler toute la journée derrière les échapés?(on a vu que Gesink,Sanchez et Mosquera ont tout 3 bénéficier d'un équipier dans le final ce qui a leurs à probablement permis "d'économiser"leurs forces.)

Paul 13/09/2009 19:25

Je pense que demain les GCE vont laisser filer les baroudeurs aprés un gros week end de contrôle. Mais c'est vrai qu'il pourrait cocher l'étape de mardi ou l'étape de jeudi qui lui convient parfaitement, comme l'avait fait remarquer collin.