Saison 2012

Après un an et demi sans compétition où il n'a cessé de s'entraîner pour revenir au meilleur niveau, Valverde a recommencé à gagner dès ses premières courses, au Tour Down Under, à la Ruta del Sol et à Paris/Nice. Il n'était pas au mieux sur les ardennaises ; sur le Tour, il a connu des déboires en première semaine mais il est parvenu à remporter au panache une grande étape pyrénéenne !

--> Programme et résultats 2012

Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog s'est arrêté fin juillet.
Retrouvez toute l'actu de la Balaverde sur le blog de Benoit :
http://vengavalverde.overblog.com/

Vendredi 19 septembre 2008 5 19 /09 /Sep /2008 17:28
http://www.marca.com/fotogalerias/2008/ciclismo/vuelta/etapa18/fotos/06.jpg
Il n'y a rien à dire : la Caisse d'Epargne a parfaitement joué, lors de cette 19e étape du Tour d'Espagne. L'équipe d'Alejandro Valverde remporte sa deuxième victoire d'étape en deux jours : après Erviti hier, c'est Arroyo aujourd'hui qui s'est imposé, en échappé.

La tactique de la GCE fut parfaite, cette fois.
Au départ ce matin, tout le peloton était au courant : aujourd'hui, le final est pour Valverde, et l'espagnol devrait lever les bras. Cette opinion fut solidifié lorsque l'on appris que Bettini, Schumacher et Pozzato seraient non-partant (les deux premiers se réservent en effet pour le Mondial) : plus personne ne pourrait alors rivaliser avec le murcian !
Sauf peut-être des coureurs échappés, qui réussiraient à rallier l'arrivée avant le peloton...C'est en prenant en compte cette possibilité que la Caisse d'Epargne décide d'envoyer plusieurs de ses hommes forts à l'avant : il s'agit de J.Rodriguez, Pasamontes, Arroyo et Losada. Les deux cols de 1ere catégorie font progressivement "le ménage" parmis les 14 coureurs échappés (tout le monde avait bien compris que pour gagner aujourd'hui, il fallait jouer la carte de l'offensive), et à 45km de l'arrivée, la descente de la dernière ascension de l'étape derrière l'échappée, on ne trouve en tête plus que 3 hommes : Kyrienka, Arroyo et Loubet, qui comptent seulement une quarantaine de secondes d'avance sur....le groupe des favoris.

Car derrière, et c'est une surprise, Alberto Contador a été attaqué par ses concurrents du général. Dans la montée du 1er col, un petit groupe s'était déjà formé, où l'on retrouvait les 10 premiers du général, à l'exception d'Egoï Martinez. Contador était alors isolé (il ne lui restait plus que Leipheimer pour l'épauler), et donc en danger. Carlos Sastre l'a bien compris, et en a profité pour tenter sa chance, sa dernière sur l'épreuve (demain, les 15km, bien qu'ils soient en côte, ne seront pas assez pour renverser le général). Dans la dernière ascension, le coureur de CSC a démarré dans les pourcentages les plus élevés, et ils ne furent que quatre à pouvoir le suivre : Contador, Leipheimer, Valverde, et Mosquera ; Gesink, entre autres, était trop juste. Un kilomètre plus loin, Gesink et Klöden réintègre le groupe, ainsi que d'autres coureurs, de plus en plus nombreux, dans la descente. Enfin, le groupe des favoris perd définitivement son (complément du) nom à 25km : la jonction avec le peloton est opéré. La dernière chance pour les concurrents d'Alberto Contador de lui reprendre le maillot de oro est passée.

Mis à part l'équipe Astana, Sastre et Mosquera, tous les coureurs étaient déjà (re)tournées vers la victoire d'étape - en particulier, comme vous pouvez vous en douter, l'équipe Caisse d'Epargne. Le dilemne était le suivant : laisser Arroyo tenter de remporter l'étape, mais prendre un risque sachant que Kyrienka est rapide au sprint, ou rattraper le trio de tête et tout miser sur une victoire de Valverde. Et c'est là que Euzebio Unzue, pourtant critiqué durant les 3 dernières semaines sur sa stratégie, a joué finement : il a fait rouler ses hommes dans le peloton, comme s'il avait choisi la carte Valverde, jusqu'à ce que l'écart baisse sous la minute. A partir de là, il a décidé de stabiliser l'écart, de sorte que si Arroyo montrait des signes de fatigue, derrière le peloton n'avait plus qu'à en rajouter une "petite" touche pour engloutir le trio avant l'arrivée. Malin (même si peu fair-play), il a ordonné à Arroyo de ne plus prendre un seul relai en tête, ce qui a obligé par conséquent Kyrienka à rouler (le troisième homme, Loubet, a craqué avant l'arrivée), et donc, à se fatiguer. A l'arrivée, Arroyo n'avait donc plus qu'à produire une petite accélération dans le faux-plat pour planter son concurrent, et s'imposer facilement. Prudent, Unzue avait continué de maintenir l'écart, et le peloton arriva seulement 11 secondes après, Valverde (4e) en tête -Nuyens ayant attaqué dans les derniers mètres.


Je ne vous le cache pas : malgré la victoire d'un de ses coéquipiers, je suis déçu qu'Alejandro (qui a, au passage, eu un ennui méchanique sans conséquence à 43km du but) n'ai pas remporté l'étape. Hier, la victoire d'Erviti m'avait contenté, car je m'étais dis : "demain, c'est pour Valverde". Alors, ce soir, je ne peux me réjouir du fait que le murcian n'est pas levé les bras, car cette étape, elle était taillée pour lui ! Il n'y a pas de regrets à avoir, puisque la Caisse d'Epargne a parfaitement maitrisé la course et n'a fait aucune erreur aujourd'hui, mais une pointe de déception m'a quand même traversé lorsque j'ai compris, dans le final, que le peloton ne reviendrai pas et que par conséquent, Valverde ne remporterai pas l'étape...
Enfin, bref, il en est ainsi, et puis, il vaut toujours mieux une victoire d'Arroyo que de Kyrienka - je n'imagine pas les regrets d'Alejandro, de ses équipiers, de ses dirigeants et également, de nous, ses supporters, si ce dernier avait gagné ...!!

Classement 19ème étape :

1. David Arroyo (ESP, Caisse d'Epargne) les 145,5 km en 3h27'03"
2. Vasili Kiryienka (BLR, Tinkoff Credit Systems) à 5 sec.
3. Nick Nuyens (BEL, Cofidis) à 11 sec.
4. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
5. Greg Van Avermaet (BEL, Silence-Lotto) m.t.
6. Marzio Bruseghin (ITA, Lampre) m.t.
7. Robert Gesink (PBS, Rabobank) m.t.
8. Ruben Perez (ESP, Euskaltel-Euskadi) m.t.
9. Alberto Contador (ESP, Astana) m.t.
10. David Moncoutié (FRA, Cofidis) m.t.

Classement général :

1. Alberto Contador (ESP, Astana) en 77h21'52"
2. Levi Leipheimer (USA, Astana) à 1'17"
3. Carlos Sastre (ESP, Team CSC-Saxo Bank) à 3'41"
4. Ezequiel Mosquera (ESP, Xacobeo-Galicia) à 4'35"
5. Robert Gesink (PBS, Rabobank) à 5'49"
6. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) à 6'00"
7. Joaquin Rodriguez (ESP, Caisse d'Epargne) à 6'05"
8. Egoi Martinez (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 8'56"
9. David Moncoutié (FRA, Cofidis) à 9'32"
10. Oliver Zaugg (SUI, Gerolsteiner) à 10'01"

Demain, le contre-la-montre en côte, d'une distance d'une quinzaine de kilomètres, sera la dernière occasion pour Valverde de s'illustrer, même si la victoire sera très difficile face à Contador, notamment. Véritablement, la dernière occasion pour Alejandro de s'imposer était aujourd'hui....à moins d'une grosse surprise, samedi après-midi !

L'image “http://foto-cache.hoysport.com/jpg/6/0/1221673268706.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
Par Clément - Ecrire un commentaire - Voir les 16 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés