Saison 2012

Après un an et demi sans compétition où il n'a cessé de s'entraîner pour revenir au meilleur niveau, Valverde a recommencé à gagner dès ses premières courses, au Tour Down Under, à la Ruta del Sol et à Paris/Nice. Il n'était pas au mieux sur les ardennaises ; sur le Tour, il a connu des déboires en première semaine mais il est parvenu à remporter au panache une grande étape pyrénéenne !

--> Programme et résultats 2012

Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog s'est arrêté fin juillet.
Retrouvez toute l'actu de la Balaverde sur le blog de Benoit :
http://vengavalverde.overblog.com/

Dimanche 14 septembre 2008 7 14 /09 /Sep /2008 17:16
L'image “http://cache.daylife.com/imageserve/01uo6j7boi4yN/340x.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
Alejandro Valverde a peut-être surestimer ses forces, aujourd'hui, lors de la dernière grande étape de montagne de cette Vuelta. Le final lui convenait parfaitement...mais c'était sans compter l'énergie dépensé la veille par le coureur espagnol, qui avait tenté de suivre Contador dans l'Angliru, chose pratiquement impossible comme vous pouvez vous en douter.

Cette 14e étape aura vu un Alberto Contador irrésistible (on commence à être à court d'adjectif, après avoir usé les terme "imbattable", "invincible", etc...), levant à nouveau les bras - deux fois en deux jours, donc, mais cette fois avec le maillot de leader, maillot qu'il gardera très certainement jusqu'à l'arrivée ! Le coureur d'Astana a profité, il faut le dire, du travail de la Caisse d'Epargne (qui a trop travailler, je pense, pour Valverde, qui n'était au final pas si bien) durant toute l'étape, qui a roulé derrière les échappées et emmené le groupe des favoris (on peut l'appeler comme cela, lorsqu'il ne reste plus qu'une dizaine d'unités dans le peloton) jusqu'à là elle pouvait, c'est-à-dire, approximativement, jusqu'au milieu de la montée finale menant à Fuentes de Invernio. A partir de là, même scénario que la veille : c'est à la pédale, avec un rythme élevé, que la victoire d'étape s'est jouée et que les plus faibles ont été distancés par les plus fort. C'est d'ailleurs bien là la surprise du jour : même sur un col de 1ere catégorie (12 km à 6.5%, ce qui n'est pas très dur en soi), Contador peut faire la différence ! Cela prouve donc qu'il n'y a pas de regrets à avoir à propos de l'incident de jeudi, qui a coûté 3'23" à Valverde, puisque même sans cela, Alejandro n'aurait pas pu battre son adversaire et compatriote.
D'autant plus qu'aujourd'hui, Valverde a, contrairement à mes espérances, perdu du temps, non seulement sur Contador (1'00"), mais également sur Leipheimer (58"), Mosquera (56"), et Gesink et Sastre (40") ! On remarque, en regardant les écarts, que les favoris sont arrivés assez dispersés, et que (heureusement, tout de même !), les écarts ne sont pas très importants, même si on en attendant des plus faibles.

Pour décrire un minimum le final, je débuterai à 5 km de l'arrivée. Ne reste alors plus que 10 coureurs dans le groupe de tête - les 10 premiers du général, en fait. Mosquera, très en forme aujourd'hui, lance les hostilités ; si Alejandro réagit au quart de tour et que les autres grands favoris suivent sans problèmes (mis à part Gesink, ce n'est pas le cas de Sastre, qui fait un grand effort pour recoller aux roues. Mosquera ne relâche pas son effort, en tête du groupe, et le premier à en faire les frais est Valverde : subitement, d'un coup, l'espagnol casse le rythme qu'il s'efforçait de suivre, rétrograde d'une façon surprenante de la seconde place du groupe des 5 coureurs à la dernière, et enfin lâche prise.  Une dizaine de mètres plus tard, c'est au tour de Sastre. Ne reste plus alors, dans l'ordre, que Mosquera, Contador et Leipheimer. Après s'être fait emmené comme dans un fauteuil par les Caisse d'Epargne durant toute l'étape, Contador trouve maintenant du soutien, encore une fois involontaire, en la personne de Mosquera, et n'a plus qu'à finir le travail en plaçant une attaque décisive à 2km, qui le conduira à la victoire d'étape.

Derrière, Valverde a (relativement) sombré : après avoir été lâché, il a vu revenir sur lui Gesink et Moncoutié (chapeau bas, d'ailleurs, au français), et s'est accroché ensuite pour rester avec son coéquipier J.Rodriguez, Zugg, et Gadret, ce qu'il réussit (heureusement, quand même). En ne terminant qu'à la 11e place de l'étape, il perd (encore) 1'00" sur Contador, et rétrograde au général d'une place - il est désormais 6e, à 6'00" de Contador.

Forcément, on ne peut qu'être déçu qu'Alejandro n'est pas pu gagné aujourd'hui, mais là, pas besoin de chercher bien loin une explication : il n'avait pas les jambes, c'est tout. En jettant un regard sur ce dernier week-end de montagne (même s'il reste quand même un contre-la-montre en côte, samedi), on peut se dire qu'il aurait mieux fallu que Valverde lève le pied, samedi dans l'Angliru, pour garder des forces pour aujourd'hui, où je persiste à croire qu'avec une forme égale à celle de Contador, il aurait gagner sans trop de problèmes. Mais il faut se mettre la place d'Alejandro : après son erreur de jeudi, une contre-performance, même volontaire, dans l'Angliru, n'aurait pas été bien vu par ses coéquipiers à la Caisse d'Epargne, auquels il était (et est encore) redevable du travail qu'ils ont réalisé jeudi. Et puis, pour un champion comme lui, il est évident que c'est très difficile de se faire à l'idée qu'il n'a pas le droit de suivre les meilleurs, surtout dans une étape aussi mythique que celle de l'Angliru.

Pour récapituler, sur cette Vuelta, Valverde n'était donc pas le plus fort, sans être cependant loin derrière Contador. Son erreur tactique de jeudi lui aura certes fait perdre beaucoup de temps, et surtout, en fait, toutes chances de gagner l'épreuve, mais même sans elle, il n'aurait pas pu finir 1er de la course - probablement 3e (si l'on soustrait son temps perdu jeudi, il devrait être en effet sur le podium, du moins pour l'instant). Pour moi, une énième place d'honneur d'Alejandro sur cette Vuelta ne m'aurait fait ni chaud ni froid, donc forcément, je ne lui en veux pas tant que ça pour son manque d'attention de jeudi (même si ce n'est pas très rassurant pour ses prochains Grands Tours)...
Ce que je souhaitais, et souhaite encore, puisqu'il reste encore une semaine de course, c'est que Valverde vise véritablement des victoires d'étapes, et face tout ce qu'il est en mesure de faire pour cela. Il n'en a remporté qu'une, depuis le départ, ce qui est assez faible compte tenu des opportunités qu'il avait - mais je l'attend encore demain (pourquoi pas ? Il faudrait qu'il soit offensif, mais ça peut marcher), vendredi (véritablement, le final avec les 1500 derniers mètres à 5% devrait plus que lui convenir !), et samedi, lors du contre-la-montre en côte (il a bien remporté celui du Dauphiné Libéré ? Alors pourquoi pas celui-là, qui est plus destiné aux grimpeurs qu'aux rouleurs !?). J'attend donc (encore, car samedi, c'était un bon début, mais il n'y a pas eu de victoire d'étape au bout) qu'Alejandro me surprenne, me fasse vibrer, joue offensif...en somme, je veux applaudir un champion !

Réaction de Valverde après l'étape :

“Nous avons tenté d’aller chercher une victoire d’étape et je veux remercier tous mes coéquipiers de Caisse d’Epargne pour le travail extraordinaire qu’ils ont réalisé pendant toute la journée et pour m’avoir fait confiance. J’aurais aimé être capable de leur dédier une seconde victoire d’étape dans ce Tour d’Espagne, mais le rythme imposé par  Mosquera était très élevé et même si je me sentais bien, je n’ai pas été capable de résister. Ce matin à Oviedo j’ai pris le départ en pensant à la victoire d’étape et à un possible podium, mais cela n’a pas été possible. J’ai dit avant de commencer cette Vuelta que je ne savais pas jusqu’où mon organisme pouvait résister, vu la saison  que j’ai déjà réalisée jusqu’à présent, et aujourd’hui il est évident que la fatigue a commencé à se faire sentir. Nous allons maintenant essayer de bien récupérer car il reste encore quelques belles étapes et nous verrons si nous pouvons en remporter une. Et non, je ne compte pas abandonner !"

Classement de l'étape :

1 Alberto Contador Velasco (Spa) Astana                                              4.16.01 (37.12 km/h)
2 Levi Leipheimer (USA) Astana                                                         à 0.02
3 Ezequiel Mosquera Miguez (Spa) Xacobeo Galicia                                       à 0.04
4 Robert Gesink (Ned) Rabobank                                                        à 0.20
5 David Moncoutié (Fra) Cofidis - Le Crédit par Téléphone                                  
6 Carlos Sastre Candil (Spa) Team CSC - Saxo Bank                                          
7 Marzio Bruseghin (Ita) Lampre                                                        à 1.00
8 Oliver Zaugg (Swi) Gerolsteiner                                                          
9 Joaquin Rodriguez (Spa) Caisse d'Epargne                                                 
10 John Gadret (Fra) AG2R La Mondiale                                                      
11 Alejandro Valverde Belmonte (Spa) Caisse d'Epargne           m.t.     

Classement général :

1 Alberto Contador Velasco (Spa) Astana                                             55.56.58
2 Levi Leipheimer (USA) Astana                                                          1.17
3 Carlos Sastre Candil (Spa) Team CSC - Saxo Bank                                       3.41
4 Ezequiel Mosquera Miguez (Spa) Xacobeo Galicia                                        4.35
5 Robert Gesink (Ned) Rabobank                                                          5.49
6 Alejandro Valverde Belmonte (Spa) Caisse d'Epargne                                    6.00
7 Joaquin Rodriguez (Spa) Caisse d'Epargne                                              6.11
8 Egoi Martinez De Esteban (Spa) Euskaltel - Euskadi                                    8.56
9 David Moncoutié (Fra) Cofidis - Le Crédit par Téléphone                               9.32
10 Oliver Zaugg (Swi) Gerolsteiner                                                     10.01                    

L'image “http://foto-cache.hoysport.com/jpg/0/7/1221415689470.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
Par Cyclisman - Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés