Saison 2012

Après un an et demi sans compétition où il n'a cessé de s'entraîner pour revenir au meilleur niveau, Valverde a recommencé à gagner dès ses premières courses, au Tour Down Under, à la Ruta del Sol et à Paris/Nice. Il n'était pas au mieux sur les ardennaises ; sur le Tour, il a connu des déboires en première semaine mais il est parvenu à remporter au panache une grande étape pyrénéenne !

--> Programme et résultats 2012

Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog s'est arrêté fin juillet.
Retrouvez toute l'actu de la Balaverde sur le blog de Benoit :
http://vengavalverde.overblog.com/

Samedi 13 septembre 2008 6 13 /09 /Sep /2008 21:56
http://www.marca.com/fotogalerias/2008/ciclismo/vuelta/etapa13/fotos/03.jpg
Superbe étape ! Le final, avec le terrible col de l’Angliru, n’a pas déçu, qu’on se place en tant que passionné de cyclisme ou supporter d’Alejandro Valverde.

L’équipe Astana a fait l’écrémage dans la montée finale (sans pour autant paraitre invincible, ce qui est une bonne chose pour le spectacle), si bien qu’il ne resta, à un moment donné, qu’une petite dizaine de coureurs en lice pour la victoire d’étape.
Le pauvre Igor Anton avait raté un virage dans la descente précédant la dernière ascension et n’avait pas pu repartir (et hop ! le malheur des uns fait le bonheur des autres : Valverde réintégrait par conséquent, virtuellement dans un premier temps, le top 10 du général), et E.Martinez et Klöden - qui avait achevé son travail d’équipier -  venaient de lâcher prise, pour ne citer qu’eux…
Valverde semblait vraiment bien, entouré de deux coéquipiers, eux-mêmes placés juste derrière Contador et deux autres coureurs d’Astana, qui menaient le train. Le duel Astana/GCE qui allait avoir lieu quelques minutes plus tard était donc prévisible, et la probabilité d’un affrontement Contador (plus Leipheimer) versus Valverde (plus J.Rodriguez) augmentait au fur et à mesure que les autres coureurs ne pouvaient plus suivre le rythme.
Bientôt, les Mosquera, Sastre et Gesink lachés, on ne retrouva plus que les coureurs cités ci-dessus ; deux grands leaders et stars espagnoles, accompagnés de deux coéquipiers de luxe, pour un combat entre les deux meilleures équipes de l’épreuve : le spectacle tant attendu par les organisateurs de la Vuelta était bien au rendez-vous !
Le suspens était alors à son comble, et les supporters espagnols jubilaient – mais leur excitation atteint son paroxysme lorsqu’Alejandro Valverde démarra, ce qui ne fit certes pas la différence face à Contador mais suffit pour faire craquer le seul « étranger » : Leipheimer. On retrouvait donc maintenant en tête trois espagnols (puisque «Purito» avait suivi sans trop de problèmes son leader) ! Mais au vu du coup de pédale et de la sérénité de Contador, on comprit que celui-ci serait très difficile à battre. L’impression se confirma lorsque le coureur d’Astana tenta une attaque – J.Rodriguez, puis Valverde, puisèrent dans leurs ressources pour revenir sur lui, ce qu’ils réussirent, mais au prix d’un violent effort, qu’ils payèrent ensuite, dans des pourcentages plus élevés que les autres. Alejandro, à l’amorce d’un virage assez pentu, craqua, puis, quelques minutes plus tard, ce fut au tour de son coéquipier. Valverde rattrapa dans le final « Quim » (il parait, d'ailleurs, que l'entente entre les deux coureurs, pourtant amis d'habitude, n'était pas bonne du tout à l'arrivée, Alejandro reprochant à son coéquipier de l'avoir fait "sauter" en roulant en tête du trio de tête), et échoua à la seconde place de l’étape, à 42 secondes du vainqueur et nouveau porteur du maillot de leader : l’ex grand-favori, désormais l’homme à (a)battre : Alberto Contador.

Le classement de l'étape reflète parfaitement la hiérarchie des meilleurs coureurs (ou grimpeurs, du moins), de cette Vuelta. Que Valverde devance Leipheimer, Sastre, Gesink et Mosquera, ce n'est que symbolique (ou presque, puisque le général ne compte plus véritablement, maintent que Contador s'est presque assuré de la victoire finale), mais quel symbole !
Véritablement, Valverde m'a fait vibrer aujourd'hui, et j'irai même jusqu'à dire qu'il m'a impressionné, dans la mesure où je le catalogue (à raison, je crois, non ?) comme un puncheur/grimpeur et non comme un pur grimpeur : sur des rampes avoisinants les 24%, il n'a perdu, au final, que 42 secondes sur Contador, ce dernier confirmant sur cette étape son titre de meilleur grimpeur du peloton !

Alors, cela signifie-t-il que Valverde a ses chances pour le général - ou plutôt, aurait eu ses chances sans l'étape de jeudi ? Pour moi, c'est non ! Cassure ou pas, Alejandro n'aurait quand même pas pu remporter cette Vuelta : Contador est en effet trop fort (pas de beaucoup, juste ce qui est suffisant pour faire le différence) pour le murcian. Après coup, il faut donc relativiser l'erreur tactique de Valverde : sans celle-ci, il aurait probablement fini sur la seconde marche du podium, ou simplement sur le podium, mais pas mieux.
Mais d'ailleurs, j'y pense ! Alejandro peut encore viser le podium : il est actuellement 5e du général, à 4'40" de Contador mais à seulement 21" de Mosquera, 4e, et à 1'39" de Sastre. Pas insurmontable donc, surtout avec les (nouvelles) garanties qu'il nous a fourni aujourd'hui à la fois sur son mental, sa forme, et même son niveau en montagne face au présent et au futur des Grands Tour, en la personne de Contador - même si personnellement, je préférerais, au lieu d'une énième place d'honneur sur la Vuelta, qu'il tente de remporter des étapes. Encore une fois, avec ce qu'il a prouvé aujourd'hui, on peut résolument être optimiste pour la suite. Et ce, pour dès demain, lors d'une étape un peu moins difficile que celle d'aujourd'hui, et où donc, cette fois, Contador n'aura probablement pas la possibilité de lâcher Alejandro, puisque les coureurs grimperont des cols de première catégorie...se pourrait-il que Valverde lève les bras demain, en fin d'après-midi, au sommet à Fuentes de Invernio ? Moi, j'y crois, même si le danger des échappées matinales pourrait le contrarier dans son objectif (comme dans les Pyrénées, il y a quelques jours) - à Valverde de prendre ses responsabilités, et de faire rouler la Caisse d'Epargne s'il le faut ! C'est (re)partit, on lui (re)fait confiance...

Réaction de Valverde :
“Après l’'erreur commise dans l'’étape de Suances, je suis très heureux de la manière dont j’'ai réagi aujourd’hui. C’'était une des étapes les plus dures, mais cela a été un de mes meilleurs jours. L'’Angliru est un col qui me convient bien car il faut le monter en force et j'ai même pensé que la victoire d’étape n'’était pas impossible. Mais face à un grimpeur pur comme l’'est Alberto Contador, j’'avais peu de chances. D’'un autre côté, j’ai récupéré pas mal de places au général et le podium est à nouveau à ma portée. Je lutterai pour l’'atteindre et tenter de remporter une autre victoire d'’étape.

Classement 13ème étape :

1. Alberto Contador (ESP, Astana) les 209,5 km en 5h52'35"
2. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) à 42 sec.
3. Joaquin Rodríguez (ESP, Caisse d'Epargne) à 58 sec.
4. Levi Leipheimer (USA, Astana) à 1'05"
5. Carlos Sastre (ESP, Team CSC-Saxo Bank) à 1'32"
6. Robert Gesink (PBS, Rabobank) à 1'56"
7. Ezequiel Mosquera (ESP, Xacobeo-Galicia) à 2'18"
8. Oliver Zaugg (SUI, Gerolsteiner) à 2'28"
9. Damiano Cunego (ITA, Lampre) à 2'43"
10. Daniel Moreno (ESP, Caisse d'Epargne) à 3'01"

Classement général :

1. Alberto Contador (ESP, Astana) en 51h41'17"
2. Levi Leipheimer (USA, Astana) à 1'07"
3. Carlos Sastre (ESP, Team CSC-Saxo Bank) à 3'01"
4. Ezequiel Mosquera (ESP, Xacobeo-Galicia) à 4'19"
5. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) à 4'40"
6. Joaquin Rodriguez (ESP, Caisse d'Epargne) à 4'51"
7. Robert Gesink (PBS, Rabobank) à 5'09"
8. Egoi Martinez (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 6'56"
9. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) à 7'39"
10. Oliver Zaugg (SUI, Gerolsteiner) à 8'41"

A noter que Valverde se repositionne au classement par points, en remontant à la seconde place, à seulement 5 points de Van Avermaet : ce maillot est donc jouable pour Alejandro, même s'il ne s'en préocupera pas (à raison).
Autre info, la Caisse d'Epargne a repris le leadership au classement par équipe.
Je signale enfin que demain, Valverde portera le maillot blanc du classement du combiné dont il est le dauphin, puisque Contador, le leader de ce classement, sera lui déjà vêtu de jaune.

Profil de l'étape de demain :
http://www.lavuelta.com/08/imgrecorrido/14_perfil.gif
Par Cyclisman - Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés