Saison 2012

Après un an et demi sans compétition où il n'a cessé de s'entraîner pour revenir au meilleur niveau, Valverde a recommencé à gagner dès ses premières courses, au Tour Down Under, à la Ruta del Sol et à Paris/Nice. Il n'était pas au mieux sur les ardennaises ; sur le Tour, il a connu des déboires en première semaine mais il est parvenu à remporter au panache une grande étape pyrénéenne !

--> Programme et résultats 2012

Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog s'est arrêté fin juillet.
Retrouvez toute l'actu de la Balaverde sur le blog de Benoit :
http://vengavalverde.overblog.com/

Mercredi 25 juin 3 25 /06 /Juin 06:26

Après le Dauphiné Libéré et le Tour de Suisse, voici le dernier numéro des RDV "Tour 08" du blog ; aujourd'hui, 4e et dernier volet, avant une présentation complète des principaux favoris début Juillet :

En hausse :

Alejandro Valverde : Incontestablement, c'est le favori qui a le plus impressionné ce mois-ci. En remportant le Dauphiné Libéré et en ayant maitrisé l'épreuve de bout en bout (deux victoires d'étapes en plus du classement final), Valverde s'impose comme un des favoris du Tour de France, au même titre qu'Evans pour certains.
Il a prouvé qu'il a plus d'expérience, qu'il sait (et surtout son équipe) gérer un maillot jaune, qu'il n'est enfin plus un piètre rouleur (même s'il n'a probablement pas le niveau d'un Evans) et qu'il se défend plus que bien en montagne (voir Bilan du Dauphiné).
Du coup, sa domination lors du Dauphiné entraine une interrogation : tiendra-t-il cette excellent forme jusqu'au Tour et surtout pendant tout le Tour, lui qui on s'en souvient avait craqué l'an passé lors de la 3e semaine ? S'il n'y a pour moi pas d'inquiétudes à avoir (lire l'article), ce n'est pas l'avis de tout le monde...

Cadel Evans : Il l'a fait ! En attaquant le leader du Dauphiné, Alejandro Valverde, durant l'étape reine de l'épreuve française, Evans a prouvé à ses détracteurs qu'il ne fallait pas le cantonner à un rôle de "suiveur", étiquette qui lui collait à la peau depuis le dernier Tour. Même si l'australien n'aura finalement pas réussi son coup (il fut rattrapé par le groupe de Valverde peu avant l'arrivée), il conserve sa place (fictive) de favori n°1 au Tour, même si Valverde l'a (presque) rejoint. Second du Dauphiné (à seulement 39" d'Alejandro Valverde), il a également rassuré ses supporters, après un problème de genou survenu avant le Dauphiné qui ne l'aura tout compte fait pas beaucoup gêné, si ce n'est que l'australien n'aura pas pu reconnaitre certains cols du Tour.
Il semble lui aussi en forme assez tôt, mais sa seconde place au Tour 2007 a prouvé qu'il savait tenir les 3 semaines intensives du Tour sans problèmes.

Kim Kirchen : L'outsider en puissance, c'est lui ! Victorieux sur le Tour de Suisse, il porta même le maillot de leader deux jours. Seule déception : il a raté son chrono et ne termine au final qu'à la 7e place du classement général. Il aurait donc pu faire bien mieux, mais il a néanmoins prouvé qu'il faudrait compter sur lui sur le Tour, où il se présentera en tant qu'outsider et visera (au mieux) un top 5.

Constants :

Haimar Zubeldia :
Il ne faudra pas sous-estimer sur le coureur d'Euskatel lors du Tour : 5e l'an passé, il a montré lors du Dauphiné (5e au final) qu'il sera encore présent sur le prochain Tour, même si la victoire finale et même le podium paraissent hors de portée. A noter que son coéquipier Astarloza est lui aussi en forme (7e du Dauphiné).

Damiano Cunego : L'italien n'était présent sur ce Tour de Suisse que pour se tester sur le chrono, qu'il disputa "à bloc" et qu'il termina à une honorable 4e place -place à laquelle il terminera d'ailleurs l'épreuve. Sinon, il ne se sera pas vraiment battu pour la victoire et a apparu juste lors de certains ascensions ; il affirme cependant qu'il est loin de sa meilleure forme. D'après son directeur sportif, il ne devrait arriver au top qu'à partir de la deuxième semaine du Tour, et non dès le départ.

Andy Schleck : Tout comme Cunego, il ne s'est pas beaucoup dévoilé en Suisse. Sans en avoir trop fait, il termine 6e au final. Lors des étapes décisives, il était toujours près des meilleurs, mais son objectif n'étant que d'accumuler les kilomètres et de se préparer à la Grande Boucle, il n'a jamais cherché réellement la victoire.

Carlos Sastre : L'espagnol avait choisi le Dauphiné comme préparation ; préparation, c'est le moins que l'on puisse dire de sa course. On n'a en effet pratiquement pas vu Sastre de l'épreuve, alors que Valverde et Evans bataillaient eux en tête pour la victoire. Au final, une place très moyenne (20e à plus de 12 minutes de Valverde !), mais du côté de la CSC, aucunes inquiétudes : cela faisait parti de sa prépa ! Si c'est Bjarne Riis qui le dit, alors...

Denis Menchov : Depuis sa 5e place au Giro, il s'est fait discret. Pour mieux réapparaitre en Juillet ?

En baisse :

Frank Schleck :
Et soudain, ce fut la chute. Une gamelle très spectaculaire, qui expulsa le luxembourgeois de son vélo et le projeta par-dessus la rembarde contre lequel il s'était cogné. Plus de peur que de mal au final, mais l'ainé des frères Schleck choisi de ne pas terminer le Tour de Suisse, pour "ne pas prendre de risques", alors qu'il avait impressionné lors des premières étapes.
Il affirme ne pas être inquiet pour le Tour mais avoue quand même qu'il a encore mal. Toute la question est donc de savoir s'il sera rétablit pour le Tour ; si c'est le cas, il devrait faire mal, à condition (encore une) que ses blessures ne l'ai pas gêné dans son entrainement post-Tour de Suisse...ce qui n'est pas gagné !

Stijn Devolder :
Certains le voyaient déjà faire un top 5 sur le Tour de France, mais il semblerait qu'il ne soit pas fait pour une épreuve de 3 semaines, et pour surtout le Tour. Il a fait une très bonne première partie de Tour de Suisse mais s'est écroulé lors du contre-la-montre et termine au final 18e. "Ca va remettre tout le monde les pieds sur terre" déclarait-il après sa contre-performance ; le coureur de Quick Step ne compte en effet plus parmis les favoris du Tour, mais y a-t-il vraiment un jour vraiment figuré ?

Thomas Dekker : Si Valverde a été le meilleur favori du mois, Thomas Dekker a quand à lui été le moins performant. Après avoir abandonné sur le Tour de Romandie, il a réitéré sur le Tour de Suisse, juste avant le chrono. 137e du général, il n'était vraiment pas dans le coup et n'a pas voulu continué à mordre la poussière, lui que tout le monde attendait pour juillet. Attendait ? Eh oui : il fut tellement décevant ce mois-ci que les dirigeants de la Rabobank ont décidé de ne pas l'aligner au Tour ! Un coup dur pour le jeune néerlandais, prédestiné à une grande carrière, mais qui n'a encore jamais confirmé les attentes qu'il porte.

CONCLUSION :
On remarque une différence de performances entre les prétendants au Tour ayant disputé le Dauphiné et ceux ayant choisi le Tour de Suisse. En effet, ceux du Dauphiné se sont montré et étaient là réellement pour tester leur forme -je pense en particulier à Valverde et Evans- tandis que ceux du Tour de Suisse n'étaient là que pour accumuler les bornes en vue du Tour -je pense à Cunego, les frères Schleck, Dekker, etc...
Du coup, Valverde et Evans, qui participaient au Dauphiné, sortent renforcés du Dauphiné et se détachent parmis les favoris à la victoire finale, mais comment savoir où en sont réellement Cunego et les frères Schleck, qui n'ont pas voulu trop en faire sur le Tour de Suisse ? Nous n'aurons pas la réponse avant le Tour, alors rendez-vous en Juillet !
Par Cyclisman - Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés