Carrière

Alejandro Valverde, surnommé El Imbatido pour ses multiples victoires chez les jeunes, est passé pro en 2002 à la Kelme. En 2005, l'Espagnol rejoint l'équipe Iles-Baléares (devenu Caisse d'Epargne puis désormais Movistar), où il se révèle au plus grand nombre. Désormais un des tout meilleurs coureurs mondiaux, au palmarès chaque année plus riche, Alejandro conserve deux rêves en tête : le Tour et le Mondial.

--> Lire toute sa biographie
---> Saison 2010

---> Saison 2009

---> Saison 2008
---> Saison 2007
--->
Saison 2006
---> Saison 2005
---> Saison 2004
---> Saison 2003
--->
Saison 2002

Archives

Palmarès

Victoires chez les pros : 72 (au 19/07/2012)
dont le Tour d'Espagne, 2 Liège/Bastogne/Liège, 4 étapes du Tour de France, 2 Dauphiné Libéré, la Flèche Wallonne, le Tour de Romandie, etc.

---> Voir tout son palmarès

Suivez la Balaverde !

SITE OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg814/scaled.php?server=814&filename=siteoff.jpg&res=medium

BLOG OFFICIEL
http://desmond.imageshack.us/Himg43/scaled.php?server=43&filename=blogoff.jpg&res=medium

TWITTER d'ALEJANDRO
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWN6hoA-p2tMAUzQI0H3gPabhBp50_R0Lt-_cXj8QdflXKRWLe

Bonus

Couvertures :

                


Vidéos :

J'ai regroupé des vidéos de victoires de Valverde et de montages réalisés par des fans.

--> Rubrique Vidéos

Maillots et tenues :

-->
Acheter la tenue Movistar


http://desmond.imageshack.us/Himg407/scaled.php?server=407&filename=movistarbanner.jpg&res=medium

Anciennes tenues d'Alejandro vendues :
--> Caisse d'Epargne 2010
--> Tour d'Espagne 2009 (maillot de oro)
--> Kelme 2002 à 2004

 
Le best-of :

Revivez les meilleurs moments de la carrière de la Balaverde !

10e : 5e étape du Tour de Romandie 2010
9e : Médaille d'argent au Mondial 2003
8e : Mont Ventoux au Dauphiné 2009
7e : La Pandera - Vuelta 2003
6e : El Morredero - Vuelta 2006
5e : Plumelec - Tour 2008
4e : Doublé Flèche - Liège 2006
3e : Tour d'Espagne 2009
2e : Liège-Bastogne-Liège 2008
1er : Courchevel, Tour 2005

Portraits de fans :

Semaine 1 : Clément
Semaine 2 : el abuelo
Semaine 3 : Kamil
Semaine 4 : Supermamy
Semaine 5 : Fabrice
Semaine 6 : Sophie
Semaine 7 : Yvan Fuente
Semaine 8 : Pascal
Semaine 9 : Clément
Semaine 10 : Chris
Semaine 11 : Romain

Le blog a changé d'adresse depuis 2012. Retrouvez toute l'actu d'Alejandro Valverde sur cette adresse : http://vengavalverde.overblog.com/

10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 16:43
Incroyable contraste entre toute la grosse partie de l'étape et le final ! On a pu en effet assister à une course soporifique du kilomètre 6, départ de l'échappée du jour avec l'attaque de Ladagnous, rejoint d'abord par Vogondy, puis par Augé et Willems à 52 km de l'arrivée, jusqu'au 5 dernier kilomètres, où la course devenait de plus en plus intéressante, pour finir avec un très beau final, conclu par la victoire du maillot jaune Cancellara, au nez et à la barbe des sprinteurs !

Image hébergée par servimg.com
 
En fait, ça aurait sûrement été l'étape la plus ennuyante du Tour si les 5 derniers kilomètres n'avaient pas été si passionnants.

Résumé de l'étape :

Mais que s'est-il donc passer ? Il convient de couper l'étape en deux parties :

Dans la première partie (du début de l'échappée jusqu'au 5 derniers kilomètres), le peloton joue avec l'échappée : les courageux baroudeurs voient leur avance baisser depuis qu'ils ont atteind les 12 minutes d'avance. Sachants qu'il reste encore 175 km à couvrir et qu'ils n'ont que 8 minutes, les échappées ralentissent l'allure. A ce moment là, ils n'étaient encore que deux (Ladagnous et Vogondy). Tellement sûr de ne pas arriver seuls au bout, ils s'arrête pour satisfaire un besoin naturel, sachant très bien qu'ils sont en train de perdre du temps sur le peloton !

Le peloton, bizarrement, ralentit. Après tout, c'est l'étape la plus longue du Tour, pas besoin de se presser pour rattraper les deux français de devant, donc autant se reposer en attendant de les reprendre, s'est peut-être dit le peloton ! Les quelques minutes qui suivent prouveront que la pause pipi des échappés leur a fait perdre du temps : l'écart redescent. Mais quelque minutes plus tard, on apprend qu'il remonte : le peloton a visiblement trop ralentit !

Ce petit jeu durera encore longtemps, tout en faisant perdre quand même un peu de temps aux échappées. On arrive dans les 10 derniers km ; ils sont maintenant quatre devant (Augé et Willems ont profité de la "lenteur" du peloton pour s'extirper et rejoindre les 2 hommes de tête) et ont 1'25" d'avance sur le peloton. Normalement, le peloton devrait les rattraper très bientôt.


On est maintenant dans la deuxième partie de l'étape : les 5 derniers kilomètres. L'écart est de 40" ; en temps normal le peloton aurait vite combler l'écart, mais là, les échappés (en particulier Willems, le plus frais des 4) tiennent le coup ! Ils résistent tellement bien qu'ils arrivent à la flamme rouge avec quelques secondes d'avance. Les 4 hommes se regardent ; et c'est cette erreur qui fit qu'ils furent repris, peu avant la ligne ! Cancellara avait anticipé la jonction ; c'est pourquoi il décida de sortir de peloton aux 600 mètres et d'entamer un sprint pour franchir la ligne en premier. Il réussit son coup en devançant d'un boyau Zabel et Napolitano.
Et il était temps : avec le petit jeu du peloton, le vainqueur leva les bras avec une heure de retard : il était 18h 35 !

Analyse + présentation 4e étape :

Très beau final donc, malgré que tout le reste de l'étape fut très ennuyant. Cancellara a surpris
Image hébergée par servimg.com tous le monde ; en plus d'être maillot jaune et d'avoir remporter le prologue, il s'adjuge une (autre) étape ! Son Tour est d'ores et déjà réussi... et il a encore le maillot jaune ! Pour longtemps ?

En sachant que les bonifications qu'il a eu aujourd'hui en remportant l'étape confortent son avance (33 secondes sur son dauphin, Klöden), Cancellara va probablement garder son maillot de leader jusqu'aux Alpes....à moins que l'étape de jeudi, celle que tout le monde attend, change quelques places au général...
Mais nous n'en sommes pas encore là ; mercredi, la 4e étape se finira probablement par un sprint
massif à Joigny - mais attention, un final comme aujourd'hui peut se reproduire...donc messieurs les sprinteurs, un conseil : ne négligez aucune échappée et roulez à fond dans le final pour éviter toute attaque dans les derniers (kilo)mètres ! Tout en évitant les chutes...pas facile, mais que voulez-vous, ce n'est pas pour rien que le Tour de France est la plus grande course du monde !

L'étape de Valverde :


L'étape s'est déroulé très tranquillement et tout s'est bien passé pour Valverde.

Classement de la troisième étape :


1. Fabian Cancellara (SUI/CSC) en 6h36'15"
2. Erik Zabel (GER/MIL) m.t.
3. Danilo Napolitano (ITA/LAM) m.t.
4. Tom Boonen (BEL/QST) m.t.
5. Robert Hunter (RSA/BAR) m.t.
6. Robert Förster (GER/GRL) m.t.
7. Robbie McEwen (AUS/PRE) m.t.
8. Bernhard Eisel (AUT/MOB) m.t.
9. Mark Cavendish (GBR/MOB) m.t.
10. Heinrich Haussler (GER/GRL) m.t.

...
49. Alejandro Valverde mt.

Classement général :


1. Fabian Cancellara (SUI/CSC) en 15h12'08"
2. Andreas Klöden (GER/AST) à 33 sec.
3. David Millar (GBR/SDU) à 41 sec.
4. George Hincapie (USA/DIS) à 43 sec.
5. Bradley Wiggins (GBR/COF) à m.t.
6. Vladimir Gusev (RUS/DIS) à 45 sec.
7. Tom Boonen (BEL/QST) à 46 sec.
8. Vladimir Karpets (RUS/CEP) m.t.
9. Thor Hushovd (NOR/C.A) à 49 sec
10. Mikel Astarloza (ESP/EUS) m.t.
...
35. Alejandro Valverde à 1'03"

Classement par points : Leader : Boonen
Classement de la montagne : Leader : Augé
Classement par équipe : Leader : Astana
Classement des jeunes : Leader : Gusev

 
Published by Cyclisman
commenter cet article

commentaires